"Libération" lance un abonnement sans collecte des données personnelles

Partager l'article
Vous lisez:
"Libération" lance un abonnement sans collecte des données personnelles
Clément Delpirou © France Inter
Sonia Devillers a reçu ce matin Clément Delpirou, directeur général de SFR Presse, dans "L'instant M" sur France Inter.

La fin des cookies pour les abonnés. Ce matin, dans "L'instant M" sur France Inter, Sonia Devillers recevait Clément Delpirou, directeur général de SFR Presse, qui chapeaute notamment les versions numériques de "Libération" et "L'Express", et Paul Quinio, directeur délégué de la rédaction du quotidien. Au cours de cet entretien, Clément Delpirou a annoncé que "Libération" comptait retirer les trackers publicitaires pour ses abonnés, c'est-à-dire que le quotidien ne collectera plus les données personnelles de ses utilisateurs à des fins publicitaires.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Crise à "Télématin" : En larmes, Danielle Moreau prend la défense des chroniqueurs de la matinale de France 2 (MAJ)
TV
Crise à "Télématin" : En larmes, Danielle Moreau prend la défense des chroniqueurs...
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
TV
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h

"C'est important pour nous d'être irréprochable sur ce sujet-là"

"Le 29 octobre, on sera le premier titre de presse en France à proposer à nos abonnés un abonnement 'zéro data'. Quand vous serez abonnés et connectés sur le site de 'Libération', on vous garantit l'absence de tout tracker publicitaire lors de votre session", a déclaré Clément Delpirou. Cependant, il a précisé que son titre de presse continuerait à collecter les donnés personnelles, mais uniquement pour son groupe de médias : "Sinon on ne pourrait pas vous reconnaître. Pour le bon fonctionnement du site, il y a un certain nombre d'outils statistiques qui seront encore en place et qui comptent le nombre de pages."

Mais le directeur général de SFR Presse a souligné qu'il n'y aura "aucune présence de tracker ou de mouchard publicitaire qui transmettrait la donnée à des tiers". "Il faut savoir qu'aujourd'hui, pour l'intégralité des titres de la presse française, il y a entre un et une dizaine de trackers pour les abonnés en mode connecté", a assuré Clément Delpirou. Et de conclure : "Aux vues des engagements que porte le journal, c'est important pour nous d'être irréprochable sur ce sujet-là". puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

Libération
Libération
"Libération" a vendu 400 abonnements numériques à vie
"Libération" lance un abonnement numérique à vie
#LigueDuLol : Mise à pied d'Alexandre Hervaud et Vincent Glad ("Libération") "à titre conservatoire" (màj)
Voir toute l'actualité sur Libération
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
LeMoi

En tout cas, MOI, personnellement, je ne souhaite pas être pisté et préfère avoir une pub généraliste plutôt qu'une pub ciblée uniquement sur moi, et non sur tout le public d'un site ou d'un programme. Donc si je peux avoir ce choix, je préfère le prendre :)



Emrata.

Mais en quoi te proposer d'acheter une casserole alors que tu veux une casserole atteint ta vie privée ? Pour moi le souci avec l'utilisation des données ne vient pas de là, je trouve même plutôt bien d'avoir des pubs qui me concernent.



LeMoi

Mais au moins je ne suis pas pisté, à la TV, la pub est généralisée et concerne l'audience globale de la chaîne ou du programme, personne n'atteint ma vie privée



Emrata.

Mais quand tu le fais sur des centaines de milliers de personnes, tu n’a pas la précision que tu peux avoir en le faisant personne par personne. Si tu cherches une casserole, on sait que tu veux une casserole. La pub de casserole à la télé va aussi etre vue par des gens qui n’ont pas du tout besoin d’en acheter.



LeMoi

A la TV ces pubs apparaissent car d’après Mediamétrie la moyenne d’âge du public est de tel âge, donc les annonceurs adaptent leurs pubs pour tous les spectateurs, sans distinction... alors que si on me piste, si on voit que j’ai visité sur Amazon des pages de casseroles, et que sur le site de PureMédias je vois des pubs de casserole qui apparaissent, là ça me plait moins... alors que si ce sont des pubs adaptées à l’audience globale du site je suis moins choqué



Emrata.

Justement, sur internet tu vois des pubs ciblées... Mais je pense que tu as déjà vu ces pubs à la télé.



LeMoi

Je n'ai jamais vu de monte-escalier sur un site internet, mais peut-être que je ne vais pas assez sur des sites pour personnes âgées...



Emrata.

Ça ne sera jamais que des déclarations d’intention... c’est plutôt à nous de déterminer quelle info est sensible ou pas, et ce qu’on utilise ou pas.



Emrata.

Et elle est beaucoup moins efficace. Un vendeur de monte-escalier n’a pas d’intérêt à diffuser sa pub à des ados.



Selim

L'affaire Cambridge Analyctica par exemple a prouvé que ce n'est pas qu'une question de publicité. Je pense que les gens ont raison de vouloir savoir Qui, Comment et pourquoi, on collecte leurs données.



LeMoi

On peut faire de la pub non ciblée de manière personnelle, comme à la TV, dans la presse, à la radio, ou sur les sites sur lesquels on refuse les cookies...



Emrata.

Ben il faut bien qu'ils gagnent leur vie. Soit la pub, soit on paie. Aucun des deux, ça veut dire zéro revenu pour eux...



Zemmour, quel amour !

Ce journal existe toujours ? Par quel miracle ?



LeMoi

C’est dingue, au lieu d’être payés pour nos données personnelles, on nous fait payer pour ne pas les collecter... je sais que la pub finance les journaux mais tout de même ...



Emrata.

Ca devient un débat tarte à la crème. On promet n'importe quoi à des gens qui n'ont rien compris au sujet.

On est passé dans un web où les gens balançaient tout à Facebook (sans s'inquiéter de Google, qui a accès à des infos bien plus sensibles) à un web de paranoïa (comme si Facebook avait quelque chose à foutre de notre véritable vie privée). Ce qui intéresse les GAFA et les régies pubs, ce sont des profils commerciaux. Savoir qu'on est une personne de tel sexe qui pratique tel activité et se déplace à tel endroit, ça permet de cibler la pub.



REDJOHNLEROUGE

Excellente émission média, très pointue. Tous les sujets ne me passionnent pas mais elle attise ma curiosité. La journaliste ne laisse rien passer, mais elle est parfois un peu moraliste mais son seul défaut. Bravo Sonia Devillers.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 2 au 8 novembre 2019
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 2 au 8 novembre 2019
"L'Express" : La SDJ et les syndicats accusent Alain Weill de "sacrifier" l'hebdomadaire
Presse
"L'Express" : La SDJ et les syndicats accusent Alain Weill de "sacrifier"...
La SDJ de Canal+ demande à CNews de "ne pas continuer sa collaboration avec Eric Zemmour"
TV
La SDJ de Canal+ demande à CNews de "ne pas continuer sa collaboration avec Eric...
"Nina" : La saison 5 arrive le 6 novembre sur France 2
Programme TV
"Nina" : La saison 5 arrive le 6 novembre sur France 2
"Mask Singer" : TF1 lance son concours événement le 8 novembre
Programme TV
"Mask Singer" : TF1 lance son concours événement le 8 novembre
"L'émission pour la Terre" : France Télé donne ce soir le coup d'envoi de sa programmation dédiée à l'Environnement
Programme TV
"L'émission pour la Terre" : France Télé donne ce soir le coup d'envoi de sa...
Vidéos Puremedias