"ONPC" : Christine Angot "regrette" ses propos polémiques sur l'esclavage

Partager l'article
Vous lisez:
"ONPC" : Christine Angot "regrette" ses propos polémiques sur l'esclavage
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Christine Angot
Christine Angot © DR
L'écrivaine avait dressé samedi dernier un parallèle maladroit entre la Shoah et l'esclavage.

Elle fait son mea culpa. Samedi dernier, dans "On n'est pas couché" sur France 2, Christine Angot n'avait pas hésité à dresser un parallèle entre l'extermination du peuple juif pendant la seconde guerre mondiale et l'esclavage des Noirs. "L'idée c'était qu'ils soient en pleine forme, en bonne santé pour pouvoir les vendre et pour qu'ils soient commercialisables. Donc, non, ce n'est pas vrai que les traumatismes sont les mêmes, ce n'est pas vrai que les souffrances infligées aux peuples sont les mêmes", avait asséné Christine Angot.

À lire aussi
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition vent debout contre la publicité télévisée pour les livres
TV
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition...
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est "une référence à l'international"
TV
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est...
"Pékin Express" 2024 : Pourquoi la date de diffusion de la finale est encore incertaine sur M6
TV
"Pékin Express" 2024 : Pourquoi la date de diffusion de la finale est encore...
Épinglé lui-aussi par l'Arcom sur son traitement de Crépol, Pascal Praud se permet de critiquer Patrick Cohen sur CNews
TV
Épinglé lui-aussi par l'Arcom sur son traitement de Crépol, Pascal Praud se permet...

"Mon intention était à l'opposé"

Un raisonnement qui avait conduit de nombreux téléspectateurs à saisir le Conseil supérieur de l'audiovisuel, destinataire de plus de 900 signalements. Chose rare, compte tenu de la proportion prise par cette affaire, la polémiste a décidé de clarifier ses propos. "Je regrette de ne pas avoir réussi à me faire comprendre dans l'émission du 1er juin et d'avoir blessé par mes propos. Mon intention était à l'opposé", affirme-t-elle dans un communiqué envoyé à la presse ce jour.

"J'ai voulu rapprocher les deux crimes contre l'humanité que sont l'esclavage et la Shoah, tout en prenant soin de spécifier la différence fondamentale de méthode dans la déshumanisation, d'un côté exterminer les personnes, de l'autre leur retirer leur humanité pour en faire des objets de commerce qu'on achète et qu'on vend", poursuit-elle.

"Mon travail est de me faire comprendre"

Christine Angot regrette d'avoir employé à cette occasion l'expression "en bonne santé", qu'elle juge absurde. "Je suis bien consciente que de nombreux esclaves ont été tués et que le propriétaire exerçait sur eux un droit de vie et de mort. Indifférencier les souffrances infligées par ces crimes me paraît dangereux. L'indifférenciation pouvant conduire à l'indifférence", ajoute-t-elle. Avec le recul, la complice de Laurence Ruquier regrette aussi de ne pas avoir "su trouver les mots". "Mon travail est de me faire comprendre. Je m'excuse d'y avoir échoué. Il me tenait à coeur d'éloigner la concurrence victimaire dont certains jouent", conclut-elle.

Lundi, Laurent Ruquier avait pris sur Twitter la défense de Christine Angot, jugeant qu'il s'agissait d'une polémique "inutile". Le journaliste Franz-Olivier Giesbert, présent sur le plateau d'"On n'est pas couché" samedi dernier, a également été dans le même sens ce matin. "Lamentable polémique. Christine Angot n'a jamais dit que l'esclavage n'était pas une ignominie, un crime contre l'humanité. Il le fut tout au long de l'Histoire! Mais de toute évidence, il n'était de même nature que la Shoah, basée sur l'extermination", a-t-il tweeté.

Christine Angot dans "On n'est pas couché" © France 2
Christine Angot
Christine Angot
"Je ne vous raconte pas l'état dans lequel je suis dans la loge" : Christine Angot revient sur sa douloureuse participation à une émission de Thierry Ardisson
"Je me suis fait traiter de pute il y a 20 ans sur cette antenne" : Christine Angot fait sa première chronique dans la matinale de France Inter
Christine Angot ciblée par des tags antisémites à quelques jours d'une lecture en Bretagne
Voir toute l'actualité sur Christine Angot
l'info en continu
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition vent debout contre la publicité télévisée pour les livres
TV
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition...
"Des blouses pas si blanches" : Le documentaire évènement de Marie Portolano sur les violences sexistes à l'hôpital arrive bientôt sur M6
Programme TV
"Des blouses pas si blanches" : Le documentaire évènement de Marie Portolano sur...
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est "une référence à l'international"
TV
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est...
Amazon Prime : Cette série numéro 1 dans 104 pays booste les ventes des jeux vidéo qui l'ont inspirée
SVOD
Amazon Prime : Cette série numéro 1 dans 104 pays booste les ventes des jeux vidéo...
Gaumont développe une série consacrée à Brigitte Macron
Séries
Gaumont développe une série consacrée à Brigitte Macron
"Mauvais joueurs" : ALP ("Koh-Lanta") lance sur Netflix son nouveau jeu de survie présenté par Claude Dartois
SVOD
"Mauvais joueurs" : ALP ("Koh-Lanta") lance sur Netflix son nouveau jeu de survie...