"Quotidien" : Yann Barthès traite les dirigeants italiens de "connards"

Partager l'article
Vous lisez:
"Quotidien" : Yann Barthès traite les dirigeants italiens de "connards"
"Quotidien" s'adresse aux Italiens © TMC
L'animateur de TMC avait déjà eu des mots peu amènes à l'égard de Donald Trump il y a quelques mois.

Il n'est pas près de devenir ministre des Affaires étrangères. Après avoir adressé un message virulent à Donald Trump en novembre dernier, en lui lançant face caméra "Allez vous faire foutre ! Vous n'êtes pas le bienvenu dans ce pays" alors que le président des Etats-Unis était en visite officielle, Yann Barthès a récidivé hier soir dans "Quotidien", en visant cette fois l'Italie.

À lire aussi
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Sport
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Affaire Clémentine Sarlat : Trois salariés licenciés à la suite de l'enquête interne à France Télévisions
TV
Affaire Clémentine Sarlat : Trois salariés licenciés à la suite de l'enquête...

Pour rappel, le contexte diplomatique entre la France et l'Italie est particulièrement tendu ces derniers temps, avec des dirigeants - Matteo Salvini et Luigi Di Maio, vice-présidents du conseil - qui ont multiplié les critiques à l'égard de notre pays, ce qui a incité la France à rappeler son ambassadeur en Italie. Yann Barthès a donc choisi hier soir sur TMC de débuter son émission par un message prononcé dans la langue de Dante pour parler au peuple italien. "Ca craint entre nos deux pays. La dernière fois que ça a craint comme ça, c'était pendant la guerre", a expliqué l'animateur.

"Nous aimons l'Italie, nous aimons les Italiens"

Il s'est ensuite adressé aux jeunes Italiens. "Vous avez un gouvernement un peu bizarre. Je ne dis pas que c'est nous qui avons raison et que vous avez tort, mais bon... Tout ça pour dire que nous aimons l'Italie, nous aimons les Italiens. On est voisins, on vous embrasse. On est toujours copains, hein ?", a-t-il lancé.

Et de conclure : "Une bise à tous". Tous ? Pas vraiment car, comme Yann Barthès n'a pas manqué de le préciser, son chaleureux message à l'égard des Italiens excluait de facto "les gros populistes connards", une façon de désigner le tandem Salvini/Di Maio, respectivement d'extrême-droite et d'extrême-gauche, sans toutefois les nommer. "Bah oui, faut pas non plus exagérer", a résumé l'animateur, tout sourire. puremedias.com vous propose de revoir cette séquence.

Sur le même thème
l'info en continu
"The Resident" : La saison 2 reprend le 26 août sur TF1
Programme TV
"The Resident" : La saison 2 reprend le 26 août sur TF1
"Elite" : Le tournage de la saison 4 interrompu après un cas de COVID-19
Séries
"Elite" : Le tournage de la saison 4 interrompu après un cas de COVID-19
"The Voice Kids" : Kendji Girac devient coach dès le 22 août sur TF1
Programme TV
"The Voice Kids" : Kendji Girac devient coach dès le 22 août sur TF1
Stéphane Plaza arrive sur Gulli
TV
Stéphane Plaza arrive sur Gulli
Télévision : Les décrets relatifs à la publicité et à la programmation cinéma (enfin) publiés
Politique
Télévision : Les décrets relatifs à la publicité et à la programmation cinéma...
Gérald Darmanin : "Edwy Plenel a franchi les limites de l'ignominie"
Politique
Gérald Darmanin : "Edwy Plenel a franchi les limites de l'ignominie"
Vidéos Puremedias