"Saturday Night Live" se paie les promesses de Donald Trump, qui répond sur Twitter

Partager l'article
Vous lisez:
"Saturday Night Live" se paie les promesses de Donald Trump, qui répond sur Twitter
"Saturday Night Live" s'amuse des promesses de campagne de Donald Trump © Comedie+
Campé par Alec Baldwin, le président élu s'est retrouvé confronté à toutes ses promesses.

Comment Donald Trump va-t-il pouvoir tenir toutes ses promesses ? Samedi soir, une semaine après un "Saturday Night Live" plus solennel qu'à l'habitude, les humoristes de l'émission satirique américaine ont décidé de rire à nouveau du futur président américain. Ils ont donc rappelé Alec Baldwin, qui s'est glissé avec brio dans le costume du milliardaire tout au long de la campagne, pour un sketch d'ouverture consacré aux promesses de campagne du successeur de Barack Obama.

À lire aussi
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste médiatique Christophe Prudhomme
TV
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste...
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux victimes du coronavirus (màj)
TV
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux...
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM
Radio
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM

"Siri, comment je tue l'Etat islamique ?"

Face à Kate McKinnon, qui campait la directrice de campagne de Donald Trump, Kellyanne Conway, le futur président a d'abord demandé si Twitter était enthousiaste suite à l'annonce des nominations de son futur gouvernement. "Je voudrais d'abord te remercier pour tout ce que tu as fait... Je n'aurais jamais été élu sans toi", a-t-il ensuite lancé à sa directrice de campagne. "J'y pense chaque jour", a-t-elle répondu, visiblement catastrophée.

Il a ensuite reçu un militaire, impatient d'entendre son "plan secret" pour combattre l'Etat islamique sachant que l'armée se bat depuis plusieurs années pour atteindre ce but. Se tournant vers son ordinateur, Donald Trump a alors interrogé Google. "Qu'est-ce que l'Etat islamique ?", a-t-il tapé, recevant 59 millions de réponses. "Siri, comment je tue l'Etat islamique ?" a-t-il ensuite interrogé son iPhone... qui était en fait un BlackBerry.

"Ne t'inquiète pas Donald, Hillary est toujours devant"

Donald Trump a ensuite accueilli un mineur de charbon au chômage depuis deux ans, ravi que le futur président ait promis de recréer tous les emplois détruits. "Si vous pouvez construire un mur qui fait 2.000 miles à la frontière mexicaine (...) qui coûtera 25 milliards de dollars... J'ai hâte de voir la tête des Mexicains quand vous leur ferez payer !", s'est enthousiasmé le mineur. "Oh mon Dieu... Ne t'inquiète pas Donald, Hillary est toujours devant toi dans les sondages", s'est-il rassuré.

Après une visite de Mitt Romney campé par Jason Sudeikis, Donald Trump a reçu son vice-président Mike Pence. Ce dernier lui a expliqué qu'il serait difficile de trouver 11 millions d'immigrés clandestins et qu'il serait encore plus difficile de les expulser. "Dans ce cas, peut-être qu'on peut ne pas le faire", a répondu Donald Trump. Même type de réponse pour la suppression d'Obama Care et la nomination d'un procureur afin de poursuivre Hillary Clinton. puremedias.com vous propose de découvrir la séquence, diffusée demain soir sur Comédie+.

Après la diffusion de l'émission, Donald Trump s'est fendu d'un tweet pour dénoncer une émission "totalement partiale" et a demandé "l'égalité de temps de parole". Ce à quoi Alec Baldwin lui a répondu directement que la campagne était terminée et qu'aucune égalité de temps de parole n'était désormais nécessaire. "Maintenant, vous essayez d'être président et les gens réagissent. C'est à peu près tout !", a-t-il tweeté avant de poster plusieurs autres messages sur ce qu'il ferait à sa place s'il était président.

Donald Trump
Donald Trump
Donald Trump se félicite... des audiences de ses conférences de presse
Donald Trump porte plainte contre le "New York Times" pour diffamation
"Maman, j'ai encore raté l'avion" : La scène avec Donald Trump coupée, le président ironise sur Twitter
Un partisan de Donald Trump attaque un caméraman de la BBC pendant un meeting du président américain
Voir toute l'actualité sur Donald Trump
Sur le même thème
l'info en continu
Maxime Saada (Canal+) sur la Ligue 1 : "Quand on n'est pas livré, on ne paye pas"
TV
Maxime Saada (Canal+) sur la Ligue 1 : "Quand on n'est pas livré, on ne paye pas"
"Le bureau des légendes" : La saison 5 dès ce soir sur Canal+
Séries
"Le bureau des légendes" : La saison 5 dès ce soir sur Canal+
"Les Sandales blanches" : Amel Bent héroïne d'une fiction pour France 3
TV
"Les Sandales blanches" : Amel Bent héroïne d'une fiction pour France 3
"C'est Canteloup" de retour ce soir sur TF1
Programme TV
"C'est Canteloup" de retour ce soir sur TF1
"Ils racontent le monde d'après" : "Le Parisien" présente ses excuses après sa Une 100% masculine
Presse
"Ils racontent le monde d'après" : "Le Parisien" présente ses excuses après sa Une...
Le confinement vu par... Alessandra Sublet
Confinement
Le confinement vu par... Alessandra Sublet
Vidéos Puremedias