"Top Chef" 2016, épisode 1 : "Si je voulais être méchant, je dirais..."

Partager l'article
Vous lisez:
"Top Chef" 2016, épisode 1 : "Si je voulais être méchant, je dirais..."
Le jury de "Top Chef" 2016
Le jury de "Top Chef" 2016 © M6
Seize nouveaux candidats se sont mesurés les uns aux autres, face au jury toujours composé de Philippe Etchebest, Michel Sarran, Hélène Darroze et Jean-François Piège. Résumé détaillé.

A vos marques, prêts, pâtiss... Ah non, pardon. Ce soir, c'est bel et bien du retour de "Top Chef" qu'il est question sur M6 ! Après une saison 6 qui a sauvé l'émission en proposant une nouvelle narration et en dégotant un nouveau jury drôle et prêt à se mettre en danger, le concours culinaire va tenter de confirmer ce soir avec une septième édition qui va accentuer l'implication des chefs face à 16 nouveaux candidats. Et comme chaque année, puremedias.com vous donne rendez-vous tous les lundis pour suivre et commenter cette nouvelle saison ensemble.

À lire aussi
"Danse avec les stars" 2019 : Les 10 candidats de la saison 10
TV
"Danse avec les stars" 2019 : Les 10 candidats de la saison 10
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
"Votre attitude est insupportable !!!" : Pascal Praud hurle sur l'une de ses chroniqueuses sur CNews
TV
"Votre attitude est insupportable !!!" : Pascal Praud hurle sur l'une de ses...

A lire avant le début du prime :
- "Top Chef" 2016 : Pourquoi on verra moins Jean-François Piège cette saison
- "Top Chef" 2016 : Découvrez les 16 candidats

"Je suis pas sado-maso mais..."

21h06. Les 16 candidats vont s'affronter quatre par quatre. Pour les quatre premiers, le défi est de sublimer les pâtes. Et on fait d'abord connaissance avec Joy-Astrid, une candidate un peu hyperactive et friande de phrases toutes faites comme "la cuisine, on y entre en s'y abandonnant, ou on n'y entre pas". Pour elle, ça sera un cannelloni farci de manière très graphique. Wilfried, lui, veut se démarquer en préparant des pâtes fraîches, et en deux couleurs s'il vous plaît. Et il ajoute des pâtes frites pour donner un peu de relief.

21h16. Quelques minutes plus tard, Joy-Astrid a changé d'avis et révèle ENFIN sa recette à Philippe Etchebest, qui l'a poursuivie en courant au début de l'épreuve. Pas facile à suivre - à tous les points de vue. Pierre, alias Joey dans "Friends", part de son côté sur un cannelloni tressé et garni d'une mousse de carbonara. Et le tressage et la cuisson risquent de poser problème selon le chef Etchebest. Et au moment de les démouler, effectivement, c'est la galère. "Il n'y a plus que le goût qui peut me sauver", avoue le jeune homme.

21h23. "Je suis pas sado-maso mais qu'il me mette des taquets, ça me dérange pas", lance pour sa part Thomas, le roux discret, qui part sur une timbale de bucatinis, en mode flute de pan, et collés à l'aide d'une farce de poisson. A l'intérieur, potiron et Saint-Jacques.

21h29. L'heure de la dégustation a sonné et c'est Thomas qui ouvre le bal, avec un plat "pas désagréable" et "réussi". Wilfried, seul à avoir fait ses pâtes, impressionne le chef après un départ peu prometteur. Le plat est "malin" et "c'est pas mal fait" même s'il manque un peu de jus. De son côté, les cannellonis tressés de Pierre ne sont pas hyper jolis...Heureusement, "le goût est là" même si "la technique n'y est pas". Enfin, les bucatinis aux trois sauces de Joy-Astrid sont "plutôt harmonieux". Au final, Wilfried décroche le coup de coeur du chef Etchebest. En revanche, Joy-Astrid risque l'élimination.

"J'ai la bloblotte"

21h35. Hélène Darroze prend la tête de la deuxième épreuve de la soirée, les tomates farcies. S'y affrontent Xavier, Franck, Clément et Gabriel. Ce dernier, petit jeune de 22 ans, appelle déjà le chef Darroze "Hélène", tranquilou, et se met à courir comme Joy-Astrid. Décidément ! "On est dans Top Chef, pas aux Jeux Olympiques", explique le chef pour justifier son refus de lui courir après. Hum hum... Face au chef, Gabriel a la "bloblotte" (comprenez le trac) et prépare un cannelloni de gelée de tomate dans lequel il intégrera une farce aux fruits de mer. Mais la gelée casse ! Aïe !

21h50. Franck, le "tatoué hypersensible", ne réinvente pas la recette mais le visuel, partant sur des roulages, de la gelée, le tout entouré de pain de mie snacké. Mais le chef Darroze l'encourage à être un peu plus surprenant !

21h54. Gabriel a rebondi rapidement : les cannellonis se transforment en ravioles - et il appelle désormais le chef "Hélène Darroze". On progresse ! Pendant ce temps, Clément Torres - à ne pas confondre avec Florent, merci -, rencontre des problèmes de dressage. Son espuma de tomates ne marche pas, et il doit s'adapter. Du coup, il switche sur des tomates cerises farcies aux coûteaux, moules et agrumes. Enfin, Xavier avoue qu'il n'est pas très inspiré par le thème et qu'il ne cuisine pas la tomate... Très blasé, il part sur une ballotine avec tartare de saumon... "On est bien loin des tomates farcies", s'étonne Hélène Darroze...

22h02. Le chronomètre arrive à zéro, et Clément est presque en larmes. "Je n'ai pas fait ce que je voulais", se lamente-t-il. Mais c'est Franck qui est le premier à subir le verdict du chef. "Il me manque un peu de sauce, un peu de jus", lance Hélène Darroze, mais le goût et les textures sont là. La raviole de Gabriel, un peu craquelée quand même, séduit le chef tandis que le plat au tartare de saumon de Xavier est hyper bien dressé. "Au niveau du goût, ce n'est pas du tout ce qui me rappelle mon enfance... ça n'empêche que c'est bon", lance le chef. Quant à Clément, le visuel est clairement loupé et au goût, l'assaisonnement n'est pas impeccable. Au final, le plat de Xavier obtient le coup de coeur d'Hélène Darroze ("c'est presque l'assiette parfaite") mais sans surprise, Clément est sur la sellette.

"Je suis très con"

22h09. Tiens, c'est aussi Philippe Etchebest qui est aux commandes de la troisième épreuve ! Au menu, le canard et pour leur mettre la pression, le chef a montré aux quatre candidats sa création, celle qui lui avait permis 16 ans plus tôt de devenir meilleur ouvrier de France. Pierre, fils de Marc Meneau, agace le chef dès le début. "Je suis très con, j'aime l'ordre et le rangement", lance le chef face à son plan de travail. Aïe. Pierre prépare un ceviche de canard cuit par une marinade au Xeres, huile d'olive et citron. Une recette "relativement simple" sans cuisson selon le chef. Gros risque !

22h16. Sarah, nièce de Richard Berry (qui crie qu'"elle est bonne", normal), qui a travaillé pour Christian Constant, va proposer un burger de canard au foie gras, entre deux pommes maxime à la place du pain. Mais ça manque de garniture aux yeux du chef ! Et ses pommes de terre ne cuisent pas comme prévu. "Franchement, j'ai envie de tout lâcher !", lance-t-elle, quelques minutes après avoir expliqué dans son sujet de présentation que le stress était son ami... OK...

22h21. Kevin, lui, part sur un canard rôti et en cromesqui. "Où est l'originalité dans ton plat ?", l'interroge cash Philippe Etchebest. Silence gêné. Le Belge peine aussi à mixer son canard mais semble se reprendre. Sarah, elle, n'y arrive pas, à se reprendre. "J'ai besoin de vous", avoue-t-elle au chef. Euh...

22h27. Enfin, on découvre un peu tardivement Nicolas, qui part sur du canard rôti et qui a une liste longue comme le bras de ce qu'il va préparer. "C'est vrai que je me suis peut-être un petit peu enflammé", reconnaît-il. "J'ai pas pu mettre tout ce que je voulais, le chef avait raison", reconnaît-il à la fin de l'épreuve tandis que Sarah pleure...

22h31. "Malheureusement, c'est pas terminé, c'est pas abouti, j'ai même honte", lance Sarah au moment de la dégustation. Pourtant, au goût, ce n'est pas la cata, loin de là. Kevin, lui, propose un plat un chouilla grossier niveau présentation. "Rien de surprenant mais c'est efficace", ajoute le chef niveau goût. L'assiette de Nicolas, elle, est moins riche que prévu et mal dressée. "C'est pas une assiette digne de Top Chef", "c'est cru", "la peau n'est pas cuite", "manque d'assaisonnement" lâche le chef. Quant à Pierre, son canard en ceviche manque de sel et de poivre... Et sa manie de répondre "je sais" à chaque critique agace le chef. Au final, l'assiette de Kevin, même "très basique", sort du lot. En revanche, Nicolas est sur la sellette.

"Il a la casquette qui fume"

22h44. Et voilà Michel Sarran, qui accompagne les candidats sur une épreuve autour de la lotte et du chou. Alexandre, qui réussit à vexer un peu le chef Sarran dès les premières secondes, est le deuxième Belge de la saison et il est vite dépassé par le rythme et la pression. "Il a la casquette qui fume", s'amuse (un peu) Michel Sarran. Au final, son plat est très basique et le chef l'encourage à être plus "fou-fou", comme il s'était lui-même décrit un peu plus tôt.

22h53. Coline, 26 ans, va proposer une lotte en viennoise de jambon sec, un plat "un peu trop ambitieux" selon le chef. Mais la jeune femme de vacille pas et s'entête. Soit ! Le groupe de quatre candidats compte aussi Charles Gantois, le gagnant d'"Objectif Top Chef". Le jeune homme de 20 ans prépare une ballotine de lotte en feuille de chou. Quant à Clément, il part sur une lotte meunière, qui met déjà l'eau à la bouche du chef.

23h03. Et c'est justement Clément qui passe le premier, et "c'est bon, c'est goûteux, ça marche" selon Michel Sarran. Le plat d'Alexandre, baptisé "Give me a lotte" - quel farceur -, une lotte au beurre avec polenta, n'est "pas tellement abouti". "Si je voulais être méchant, je dirais qu'on n'a pas le niveau de 'Top Chef'", lance le chef. "C'est un plat qui a été terminé dans l'urgence, un plat tremblant", ajoute-t-il. La lotte en viennoise de jambon de Coline, elle, manque de sauce, faute de temps, mais la jeune femme a mis trop de choses dans l'assiette. Quant à Charles, sa lotte au jambon, sauce au crabe et yuzu séduit Michel Sarran. A l'issue de la dégustation, l'assiette de Clément sort du lot en bien, mais celle d'Alexandre l'envoie sur la sellette.

23h09. Alexandre, Joy-Astrid, Nicolas et Clément sont donc en danger. Les trois chefs (pas de trace de Jean-François Piège ce soir) ont goûté les plats de ces quatre candidats pour n'en sauver qu'un... Joy-Astrid.

Le débrief du premier épisode de "Top Chef" 2016 :
- Lancement réussi pour ce retour de "Top Chef" ! Un épisode rythmé, des candidats qui sortent déjà du lot pour certains, des profils très variés... Ca marche !
- Construction très judicieuse pour un premier épisode à 16 : quatre épreuves à quatre chacune, afin de prendre son temps pour chacun d'entre eux et ne pas se perdre contrairement aux saisons précédentes. Malin et efficace.
- Dommage que, pour la première, Jean-François Piège n'ait pas eu le temps de faire d'apparition... Quatre épreuves, quatre chefs, ça s'y prêtait quand même plutôt bien... C'est vraiment le gros point noir de la soirée, même si les trois autres chefs ont assuré sans problème.
- Joy Astrid sauvée de justesse, il reste trois filles sur treize candidats cette saison. Clément, attachant, et Alexandre, un peu tête-à-claques sympa, vont manquer. Nicolas, qui part lui aussi, semblait plus effacé.
- Et finir à 23h20 pour une première, c'est plutôt une bonne nouvelle !

Top Chef 2016
Top Chef 2016
"Top Chef", le choc des champions 2016 : Pierre Augé gagnant face à Xavier Pincemin
"Top Chef" 2016, la finale : "Ce n'est pas la catastrophe à laquelle on s'attendait"
Coline et Xavier, finalistes de "Top Chef" 2016 : "Gabriel est parti en vrille"
"Top Chef" 2016, épisode 12 : "L'assiette n'existe pas, il n'y a rien"
Voir toute l'actualité sur Top Chef 2016
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
floozyz

Bonne nuit à tous.



Val

Allez, ce n'était pas si mal comme entrée en matières, on a vu de la cuisine.
Je vous embrasse tous bien fort et vous souhaite une nuit parfumée de rêves gastronomiques.
À la semaine prochaine.



Val

Bon, il y en a bien trois d'éliminés.



Val

Ouais, va avec trois gosses au Mac Do ; tu te demandes comment l'humanité en est arrivée là.
J'adore aller manger à Sète dans un petit resto que je connais sur le canal mais jamais l'été.



floozyz

C'est vrai que la came de qualité ça se paye. Mais parfois c'est abusé. Quand je vois les prix du poisson bondir littéralement quand les touristes arrivent, bah comme des envies de meurtre.
Et puis la bouffe à la mode aussi. 15 euros un burger les mecs, vous êtes sérieux ?!



Val

J'oubliai, les pécheurs et les éleveurs, eux, par contre, sont de plus en plus pauvres. Comment ça se fait ?



Val

Taaa la la, pub puis verdict ! Tiens je me fais un œuf au plat.



Val

Il y a une vingtaine d'années, j'étais parmi les rares amateurs de pot au feu qui utilisaient de la joue de bœuf. Presque le boucher me les mettait dans un bout de journal avant de me les jeter à la gueule. Je payais ça dans les quatre francs. Aujourd'hui il faut les commander une semaine à l'avance et s'arracher un bras pour les payer. Ce qui est bon (la lotte, du haut en bas) ça se paye de plus en plus cher.



floozyz

Ce qui explique le prix, comment dire, élevé des morceaux !



Val

Dommage qu'il n'y en ait que deux.



floozyz

Les joues de lotte, c'est le top.



Val

Nous somme frères par l'âme.



Val

Hummmm ! Un bon filet de lotte avec juste un filet d'huile d'olives (attention à la cuisson) ou alors en tronçons cuits dans une bisque de homards ou de langoustines et de la crème fraîche (attention à la cuisson aussi).



floozyz

Oh puting ! Grand forme dans la vanne !
Mais je suis d'accord sur le fond. Marre du kombawa (je ne sais pas comment ça s'écrit, et je me refuse à vérifier, na !).
A mort le kombawa.



Val

Attention, je ne dis pas que ce n'est pas bon. Je dis juste (non ce n'est pas mon nom) que l'on ne voit que ça à 60%. Ça va avec le citron japonais, les cromeskis et autres piments d'Espelette.



flehay

Plutôt avec des bucatini, ma découverte de ce soir :D



floozyz

Flagelle-toi avec des lamelles de courgette !



flehay

Je me retire de la vie culinaire :'(



flehay

Et encore un candidat avec des yeux de ouf



floozyz

Héhé ! Bouh, la honte !



flehay

J'ai testé une fois mais y a de l'eau qui est rentrée dedans :(



floozyz

Pour les blancs de poulet, c'est génial : ils restent super moelleux.



Val

La cuisson en ballotines, ça aussi ça commence à bien faire. L'imagination, la créativité ça pisse pas loin.



Val

Tiens, je regarde sur le côté et je vois que 'camping paradis' existe toujours et est premier dans les intentions des spectateurs. On croit rêver.



Val

Faute de grives on se rabat sur les merles.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Boycott de "Quotidien" : Clémentine Autain se désolidarise de Jean-Luc Mélenchon
Politique
Boycott de "Quotidien" : Clémentine Autain se désolidarise de Jean-Luc Mélenchon
"Big Bounce : La course de trampoline" ne reviendra pas sur TF1
TV
"Big Bounce : La course de trampoline" ne reviendra pas sur TF1
"Walker, Texas Ranger" : Un reboot en préparation avec Jared Padalecki ("Supernatural")
Séries
"Walker, Texas Ranger" : Un reboot en préparation avec Jared Padalecki...
"'L'amour est dans le pré" : Didier s'effondre en larmes
TV
"'L'amour est dans le pré" : Didier s'effondre en larmes
Audiences access 20h : Bouleau et Lapix au top, record pour "Quotidien" et "TPMP", rentrée faible pour "C'est Canteloup"
Audiences
Audiences access 20h : Bouleau et Lapix au top, record pour "Quotidien" et "TPMP",...
Audiences access 19h : "DNA" leader, "C à vous" au million, "La meilleure boulangerie" au top, "TPMP" en grande forme
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" leader, "C à vous" au million, "La meilleure...
Vidéos Puremedias