"Va en enfer, Barack Obama !" : la pub qui choque aux Etats-Unis

Partager l'article
Vous lisez:
"Va en enfer, Barack Obama !" : la pub qui choque aux Etats-Unis
Par Charles Decant Rédacteur en chef

Rédacteur en chef de puremedias.com, Charles Decant est diplômé de Sciences Po Paris. Après un passage chez Universal Music, il a rejoint l'aventure puremedias.com en 2007 et se spécialise notamment dans...

Barack Obama
Barack Obama © Abaca
Une publicité affichée dans les couloirs du métro de Washington pour un documentaire sur le système de santé américain contenant le slogan "Va en enfer Barack" crée la polémique.

En France, vous ne verrez jamais dans le métro d'affiche de film sur laquelle un personnage fume. "Coco Avant Chanel" ou encore "Gainsbourg, vie héroïque" en ont fait les frais. La campagne France Nature Environnement, qui montrait des abeilles tuées par des pesticides, ont elles aussi été jugées trop choquantes tandis que Stéphane Guillon n'a pas eu le droit de s'afficher dans le métro pour son prochain spectacle car il faisait une référence plus ou moins subtile à la campagne présidentielle.

À lire aussi
Publicité : Qui est le meilleur présentateur pour incarner RTL ?
Publicité
Publicité : Qui est le meilleur présentateur pour incarner RTL ?
"HPI" : Tarifs pub records pour le coup d'envoi de la saison 2 ce soir sur TF1
Publicité
"HPI" : Tarifs pub records pour le coup d'envoi de la saison 2 ce soir sur TF1
Palmarès de la publicité 2021 : Amazon Prime Video, BN, Miss Dior et Bonduelle plébiscités
Publicité
Palmarès de la publicité 2021 : Amazon Prime Video, BN, Miss Dior et Bonduelle...
"Le flambeau" : Jonathan Cohen s'incruste de nouveau dans des pubs sur Canal+
Publicité
"Le flambeau" : Jonathan Cohen s'incruste de nouveau dans des pubs sur Canal+

"Va en enfer, Barack !"

Mais aux Etats-Unis, où on s'offusque pourtant parfois pour pas grand-chose - demandez à M.I.A. comment elle s'est sortie de son doigt d'honneur au Super Bowl ! - la liberté d'expression est sacrée. Même dans le métro. Et on peut donc prier sur une affiche le président des Etats-Unis d'aller se faire voir, ou plus littéralement, d'"aller en enfer".

En pleine campagne pour la prochaine élection présidentielle américaine, une publicité crée en effet la polémique. Placardée dans une station de métro de Washington, l'affiche fait la promotion d'un nouveau documentaire, "Sick and Sicker: When the Government Becomes Your Doctor", qui étudie le nouveau système de santé américain. Le réalisateur du film est allé interroger des médecins et des patients canadiens pour tenter de montrer le danger que représente la réforme du système de santé mise en place sous l'administration Obama.

"Barack Obama veut que les politiciens et les bureaucrates contrôlent le système la totalité du système de santé américain", peut-on lire en haut de l'affiche, avant une phrase bien plus frappante : "Va en enfer Barack !". Sans surprise, cette phrase fait couler beaucoup d'encre depuis hier et plusieurs parlementaires américains appellent à son retrait du métro. "La publicité montre un manque de respect profond du président des Etats-Unis et n'a pas sa place dans le réseau de métro de la ville", a ainsi écrit Jim Moran, membre démocrate du Congrès américain à la société qui gère le métro de Washington, la WMATA.

Protégée par le Premier amendement

Mais même si cette affiche a choqué, les mots utilisés n'enfreignent pas la loi américaine et ce type de publicité est donc protégé par le Premier amendement de la constitution américaine, qui garantit à tous la liberté d'expression. "Les affichages du réseau de métro sont considérées comme un forum public protégé par le premier amendement et nous ne pouvons refuser des publicités en raison de leur contenu politique", lui a ainsi répondu la WMATA. "Nous n'approuvons pas les publicités affichées dans nos couloirs et ces publicités ne reflètent pas notre position", a-t-elle ajouté.

Aux Etats-Unis, les démocrates accusent depuis plusieurs semaines les républicains d'abaisser le niveau du débat politique à l'approche de l'élection présidentielle, leur reprochant des attaques trop personnelles à l'encontre du président sortant. En face, les républicains répondent que le traitement dont Barack Obama fait l'objet n'est pas très différent de celui qui avait été réservé par les démocrates à George W. Bush avant sa ré-élection.

Barack Obama
Barack Obama
Barack Obama au micro d'Augustin Trapenard sur France Inter le 8 février
Barack Obama invité exceptionnel de France 2 ce soir
Après Netflix, Barack et Michelle Obama s'associent avec Spotify pour des podcasts
Barack Obama en discussions avancées... avec Netflix !
Voir toute l'actualité sur Barack Obama
l'info en continu
"Un dimanche à la campagne" : Frédéric Lopez fait son retour sur France 2 le dimanche 23 octobre
Programme TV
"Un dimanche à la campagne" : Frédéric Lopez fait son retour sur France 2 le...
Audiences Netflix : "Dahmer" s'envole devant "L'impératrice", "Athena" résiste à "Blonde"
SVOD
Audiences Netflix : "Dahmer" s'envole devant "L'impératrice", "Athena" résiste à...
Jacques Legros : "Jean-Pierre Elkabbach a été ma plus grande déception professionnelle"
Interview
Jacques Legros : "Jean-Pierre Elkabbach a été ma plus grande déception...
Youtube : Mister V réussit sa reconversion dans la pizza
Internet
Youtube : Mister V réussit sa reconversion dans la pizza
Netflix : Ce formidable film qui a marqué toute une génération va bientôt quitter la plateforme
SVOD
Netflix : Ce formidable film qui a marqué toute une génération va bientôt quitter...
"Addict" : Cécile Bois et Medi Sadoun héros d'une mini-série à compter du jeudi 27 octobre sur TF1
Programme TV
"Addict" : Cécile Bois et Medi Sadoun héros d'une mini-série à compter du jeudi 27...