"Years and Years" : Canal+ lance la série britannique choc ce soir

Partager l'article
Vous lisez:
"Years and Years" : Canal+ lance la série britannique choc ce soir
"Years and Years" © Canal+
Cette série dystopique a fait sensation lors de sa présentation à Cannes Séries au printemps dernier.

C'est une série qui a fait beaucoup parler d'elle cette année. Ce soir, à 21h, Canal+ proposera à ses téléspectateurs de découvrir les deux premiers épisodes de "Years and Years". La série britannique s'installera dans la case pour trois semaines puisque la saison 1 compte six épisodes de 52 minutes. L'arrivée de "Years and Years" sur Canal+ et myCanal, où elle sera l'une des nouveautés de la rentrée, intervient alors que la série est accessible sur la plateforme Canal+ Séries depuis le printemps.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Crise à "Télématin" : En larmes, Danielle Moreau prend la défense des chroniqueurs de la matinale de France 2 (MAJ)
TV
Crise à "Télématin" : En larmes, Danielle Moreau prend la défense des chroniqueurs...
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
TV
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h

Co-produite par la chaîne câblée américaine HBO, BBC One et Canal+, "Years and Years" est une création de Russell T. Davies, à qui l'on doit "Doctor Who" et "Queer as Folk". C'est également lui qui a écrit cette série portée par Russell Rovey ("Quantico"), Emma Thompson et Rory Kinnear. Et, à en croire la presse, il s'agit d'une franche réussite puisque la série a reçu une majorité de très bonnes critiques en France, en Angleterre et aux États-Unis, "Le Figaro" écrivant notamment : "Chaque fin d'épisode vous laisse anéanti sur votre canapé, signe d'une série exceptionnelle".

Dystopie familiale

Présentée au festival Cannes Séries, où elle a été ovationnée, la série suit la vie des Lyons, une famille de Manchester, racontée sur quinze années alors que la Grande-Bretagne se retire de l'Europe. Le Brexit génère angoisse et difficultés, que Vivienne Rook, une célébrité rebelle devenue une femme politique de premier plan, n'hésite pas à exploiter politiquement. 2020, 2021, 2026... Les années passent et le monde change au gré des mutations économiques, technologiques et climatiques. La vie des Lyons bascule tandis que Vivienne Rook trace inexorablement sa route vers le pouvoir.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
James T Kirk

Salut.
Effectivement. C'est corrigé, merci !



Charlotte Blier

Connais pas



A French is back

T'as aucune foi envers les politiques, et pourtant t'es prêt à voter pour certains d'entre eux (sans doute de la pire espèce).



A French is back

Très drôle.. En tout cas on a l'air d'accord. Ça te dérange pas que la France gère l'immigration britannique?



The Eye

Un pays qui gérerait tout seul son immigration ?
Manquerait plus qu'un État décide lui-même de la nature et du nombre de gens qu'il doit accueillir sur son territoire !
Ce serait un scandale sans précédent.



The Eye

Tu sais ce que je pense de cette histoire de servir le peuple.
C'est juste une histoire à dormir debout que l'on narre aux Français quelques mois avant les élections, question de les rassurer.
Un politique ne sert qu'une seule chose : ses intérêts.
Il a été formé pour ça.
Mélenchon était en quête d'une accroche après son départ du PS. Bah, cette accroche a été "donnons le pouvoir au peuple".
C'est du marketing de base, rien de plus.
Ça a failli marcher en plus !
Après, il se peut que dans sa conquête du pouvoir, un politique serve indirectement les intérêts du peuple. Mais croire que c'est ce qui le motive à la base relève de la fable.



A French is back

Justement, plus vite ils se rendront compte de leur bêtise, mieux ce sera pour tout le monde. Tant qu'à faire, on pourrait lever les accords du Touquet aussi. Et imposer un accord où ce pays gère tout seul son immigration.



Ysabel

autant j'ai été fascinée par YaY.... autant je me suis tellement ennuyée en visionnant The Boys que je n'ai pas dépassé le quard d'heure de l'épisode 2



Drsavane

Regarde vraiment ce documentaire, pour le coup, je vise pas Trump parce que c'est Trump mais bien parce que, personnellement, je trouve qu'une ligne très dangereuse a été franchie.

J'aurais exactement le même discours quelque soit le candidat, hein (même Benoit, c'est dire !)



Drsavane

Totalement, et sans aucun cadeau ou passe droit.
Ils ont beaucoup trop foutus la merde avec arrogance pour espérer autre chose.
Quand tu penses que certains parmi eux pensent que quitter l'UE va leur permettre de retrouver la grandeur perdue de l'Angleterre, la désillusion va être violente.



A French is back

Ils ne diffuseront plus désormais les séries HBO qui ont l'exclusivité avec OCS. Bien qu'à terme, OCS et Canal sont censés fusionner je crois.



The Eye

Mais c'est tout le système américain qui fonctionne de cette manière, et ce, depuis la nuit des temps. Trump l'utilise comme une béquille, rien de plus.
Comme ses concurrents, comme tous les politiques.
Lui faire porter le chapeau me semble un tantinet malhonnête.

De toute façon, la politique spectacle à la sauce US, je suis vraiment pas fan.



Cyril du 33

Il faut aussi qu'ils programment "Chernobyl", ce sont les deux séries dont on a beaucoup parlé ces derniers mois.



A French is back

J'espère que l'UE va clairement couper les ponts avec ce pays puisque c'est ce qu'il veut.



A French is back

Et puis parler d'anti-système pour Trump me fait rire, car ce n'est clairement pas le même système que combat Mélenchon.



A French is back

La différence étant peut-être dans l'idéologie politique (juste ça) et dans le fait que je crois que l'un servirait le peuple quand l'autre n'en donne que l'impression. Et ça c'est une question de point de vue. Je ne crois pas que Trump sert son peuple. Le populisme, c'est justement faire croire qu'on est du côté du peuple alors que ça n'est pas le cas. Toi tu penses la même chose de Mélenchon, ça te regarde.



Drsavane

Pas mieux, The Boys réellement une vraie petite pépite dans ce flot incessant de productions sérielles plus que moyennes.



Drsavane

Dans les décennies à venir, qui sait.
Mais dans un futur proche, si les politiciens anglais continuent à faire réclamer une sortie sans accord et refusent de payer ce qu'ils doivent à l'Europe, ça risque effectivement de salement piquer pour eux haha.



Drsavane

Regarde The Great Hack.
D'une, l'impact des réseaux sociaux dans l’élection de Trump est particulièrement bien mien en évidence et de deux, la manipulation des électeurs via ces mêmes réseaux sociaux par nos amis de Cambridge Analytica pour le compte du camp Trump est assez bien expliqué.



The Eye

J'te trouve plus souple depuis que t'es revenu. Le vert te fait du bien !



The Eye

Tu as une vision à géométrie variable du populisme et de l'aspect anti-système.
Quand c'est Mélenchon, c'est super, quand c'est Trump, c'est inacceptable.



A French is back

Pfff!.. ^^ Tu crois que je compte mener campagne sur ce site? Mon but est simplement de commenter et de discutailler avec toi (entre autres), en étant le moins importuné possible par des trolls que je bloquerai désormais. Je donne mon avis mais n'ai pas l'intention de mener un combat politique sur ce site..



A French is back

Ce n'est même pas une question de reproche, mais de fait. Evidemment que Clinton avait aussi ses influenceurs, que ce soient dans les médias ou sur les réseaux sociaux. Mais il ne t'aura pas échappé que Trump s'est davantage appuyé sur les réseaux sociaux, la majorité des médias ne l'ayant pas en odeur de sainteté (on comprend pourquoi vu son comportement).



The Eye

J'espère que tu gagneras ton combat sur Ozap !



The Eye

Mais Trump aurait été élu même sans les réseaux sociaux.
Est-ce que tu aurais fait ce reproche à Clinton (grande dépensière et immense influenceuse) si elle avait été élue à sa place ?



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Une mini-série sur l'incendie de Notre-Dame en préparation
Séries
Une mini-série sur l'incendie de Notre-Dame en préparation
"Chimerica" : Une nouvelle mini-série britannique ce soir sur Canal+
TV
"Chimerica" : Une nouvelle mini-série britannique ce soir sur Canal+
Pierre Ménès : "L'euphorie de Yoann Riou m'angoisse beaucoup"
TV
Pierre Ménès : "L'euphorie de Yoann Riou m'angoisse beaucoup"
"Coup de foudre en Andalousie" : Agustin Galiana et Maud Baecker en duo ce soir sur TF1
Programme TV
"Coup de foudre en Andalousie" : Agustin Galiana et Maud Baecker en duo ce soir...
Comparé à Hitler, Frank Leboeuf porte plainte contre Thierry Samitier
Justice
Comparé à Hitler, Frank Leboeuf porte plainte contre Thierry Samitier
"C'est du gâteau" : Netflix dévoile la bande-annonce de sa première émission française
SVOD
"C'est du gâteau" : Netflix dévoile la bande-annonce de sa première émission...
Vidéos Puremedias