11 septembre 2001 : près de 100% des téléspectateurs devant les émissions d'information

Partager l'article
Vous lisez:
11 septembre 2001 : près de 100% des téléspectateurs devant les émissions d'information
11 septembre 2001
11 septembre 2001 © DR
Il y a dix ans, face aux images incroyables des attentats américains, toutes les chaînes avaient cassé leur antenne pour proposer des journaux.

Mardi 11 septembre 2001, 14h46 heure française. Un Boeing 767 s'écrase sur l'une des tours du World Trade Center. Très vite, toutes les chaînes d'information en continu s'emparent de l'événement. Les rédactions des chaînes "classiques" sont rivées sur LCI et i>Télé. Mais, à 15h03, quand un second Boeing s'écrase sur l'autre tour, TF1, France 2 et France 3 prennent conscience de la dimension historique de ces événements et décident de préparer à la hâte des flashs spéciaux.

À lire aussi
Audiences : L'Eurovision très large leader, "The Voice" à son plus bas historique, "MacGyver" faible sur M6
Audiences
Audiences : L'Eurovision très large leader, "The Voice" à son plus bas historique,...
Thierry Ardisson quitte C8
TV
Thierry Ardisson quitte C8
Eurovision 2019 : Bilal Hassani contraint d'annuler toutes ses interviews
Eurovision
Eurovision 2019 : Bilal Hassani contraint d'annuler toutes ses interviews

Grâce à sa filiale LCI, TF1 est la première à dégainer, à 15h30 et 15 secondes, interrompant ainsi son téléfilm "Le mari d'une autre". "Je co-présentais une spéciale depuis 15h sur LCI et vers 15h30, j'apprends par Etienne Mougeotte (alors numéro 2 de TF1, NDLR) que nous sommes également sur TF1", nous raconte Thierry Guerrier. Vers 16h, la rédaction de TF1 prend l'antenne pour ne la rendre que vers 00h05. Patrick Poivre d'Arvor, Claire Chazal, Jean-Pierre Pernaut et Jean-Claude Narcy se succèdent à l'antenne pour ces 8h30 de direct. Les différentes éditions spéciales sont largement suivies : 5,2 millions de téléspectateurs entre 15h30 et 20h (44% de parts de marché) et même 11,4 millions pour le journal de 20 Heures (45%) qui durera ce soir-là près de 1h40.

A la rédaction de France 2, où, hasard du calendrier, une caméra de Canal+ filme les coulisses des préparatifs du 20 Heures de David Pujadas, les journalistes sont rivés devant LCI. "Whaou, génial !", lâche David Pujadas devant les images des avions qui s'écrasent sur les tours, n'imaginant pas, à cet instant-là, la portée des événements (voir la vidéo ci-dessous).

A 15h33, France 2 casse son antenne (voir la vidéo ci-dessous). David Pujadas, Daniel Bilalian et Antoine Cormery se succèdent à l'antenne. La chaîne proposera des éditions spéciales jusqu'à 00h45 avec, là aussi, beaucoup de téléspectateurs au rendez-vous. De 15h30 à 20h, une première édition spéciale a attiré 2,8 millions de téléspectateurs (24%) tandis que le JT de 20 Heures (qui s'est terminé ce soir-là vers 23h05) en a totalisé plus de 5,3 millions (25%).

A 15h49, France 3 interrompt à son tour ses programmes (une fiction) pour un flash de 15 minutes (voir la vidéo ci-dessous) présenté par Elise Lucet. Puis, à 16h45, la journaliste reprend l'antenne pour une édition spéciale jusqu'à 19h, suivie par 1,5 million de téléspectateurs (12%). Après les JT régionaux, la rédaction nationale reprend l'antenne à 19h25 avec une nouvelle édition spéciale, présentée pendant plus de 3h par Catherine Matausch devant 2,8 millions de personnes (12%). France 3 reprendra le cours normal de ses programmes à 22h35 avec la diffusion d'un film.

Disposant de rédactions moins étoffées que TF1 et France Télévisions, Canal+ et M6 ont proposé des éditions spéciales plus modestes. Canal+ a fait antenne commune avec sa filiale i>Télé à partir de 18h30. Bruce Toussaint, épaulé de Marie Drucker et Charlotte Le Grix de la Salle ont attiré une moyenne de 800.000 téléspectateurs pendant deux heures. Quant à M6, outre de nombreux flashs, elle a déprogrammé son prime time pour une émission spéciale de 70 minutes. Présenté par Bernard de la Villardière, le programme a réuni 2,4 millions de téléspectateurs (10%). Dans la nuit de mardi à mercredi, la chaîne a même relayé l'antenne de CNN en proposant une traduction en simultané. M6 était alors la seule chaîne à proposer un programme d'information. A 2h30 du matin, plus de 200.000 téléspectateurs étaient encore au rendez-vous, soit 29% du public.

Au final, au cours de cette journée exceptionnelle, les éditions spéciales des chaînes historiques ont réuni jusqu'à plus de 9 téléspectateurs sur 10, un niveau exceptionnel rarement atteint pour un seul et même événement. Par exemple, la célèbre finale France/Brésil du Mondial de football 1998 avait réalisé "seulement" 75% de parts de marché selon Médiamétrie.

Enfin, on notera que le 12 septembre, les chaînes de télévision françaises avaient encore accordé une large partie de leurs programmes aux attentats américains. TF1 et France 2 avaient déprogrammé leur prime time au profit de JT exceptionnels entre 20h et 22h, voire 22h30 pour la Deux. Là encore, les téléspectateurs avaient répondu présent : plus de 10,5 millions de téléspectateurs étaient branchés sur la Une (44% de parts de marché) et près de 5,7 millions sur France 2 (25%). Des niveaux d'audience, là encore, exceptionnels.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Christopher Baldelli quitte RTL, Régis Ravanas (TF1) le remplace
Radio
Christopher Baldelli quitte RTL, Régis Ravanas (TF1) le remplace
Coudray/Bouleau, Lapix/Delahousse, Marschall, Ferrari, Crespo-Mara... : Le dispositif des chaînes pour les Européennes
TV
Coudray/Bouleau, Lapix/Delahousse, Marschall, Ferrari, Crespo-Mara... : Le...
"La Fête de la musique 2019" : Garou et Laury Thilleman rempilent sur France 2
TV
"La Fête de la musique 2019" : Garou et Laury Thilleman rempilent sur France 2
Vanessa Le Moigne (#FemmesDeFoot) : "J'aimerais bien passer un cap maintenant"
Interview
Vanessa Le Moigne (#FemmesDeFoot) : "J'aimerais bien passer un cap maintenant"
"S'ils ne viennent pas, je pète tout !" : Eric Brunet furieux après un énorme problème technique sur RMC
Radio
"S'ils ne viennent pas, je pète tout !" : Eric Brunet furieux après un énorme...
Sibeth Ndiaye : "Il est normal qu'Ariane Chemin soit entendue par la DGSI"
Politique
Sibeth Ndiaye : "Il est normal qu'Ariane Chemin soit entendue par la DGSI"
Vidéos Puremedias