Affaire Benalla : Echange tendu entre Edwy Plenel et Patrick Cohen sur l'origine des enregistrements de "Mediapart"

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Benalla : Echange tendu entre Edwy Plenel et Patrick Cohen sur l'origine des enregistrements de "Mediapart"
Echange tendu entre Patrick Cohen et Edwy Plenel dans "C à vous" © France 5
Hier dans "C à vous" sur France 5, Patrick Cohen a estimé face au patron de "Mediapart" que la mise en ligne d'enregistrements clandestins posait question.

Fallait-il publier les enregistrements des conversations d'Alexandre Benalla, ex-collaborateur du président de la République avec Vincent Crase, ex-responsable de la sécurité de La République en marche ? Pour l'équipe de "Mediapart", qui a mis en ligne ces documents le 31 janvier dernier, la réponse est clairement oui.

À lire aussi
Nathalie Levy quitte BFMTV
Exclusivité
Nathalie Levy quitte BFMTV
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant hommage
Radio
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant...
Mort de Jean-Pierre Mocky : Les chaînes bousculent leurs programmes (MAJ)
Programme TV
Mort de Jean-Pierre Mocky : Les chaînes bousculent leurs programmes (MAJ)

Cette publication a valu au média une tentative de perquisition de ses locaux deux jours plus tard. Alerté par Matignon, le parquet de Paris a en effet décidé d'ouvrir une enquête préliminaire notamment pour "atteinte à la vie privée" alors même que personne n'a porté plainte. Cette perquisition a suscité un certain émoi chez les journalistes, qui estiment qu'il s'agit là d'une atteinte au secret des sources. Une trentaine de sociétés de journalistes ont d'ailleurs affiché leur soutien à "Mediapart" mercredi dans une tribune.

"Un dialogue au téléphone, c'est comme une conversation avec soi-même"

Le soir-même, sur le plateau de "C à vous", Patrick Cohen est allé à contre-courant de cette vague de soutiens en tentant de mettre Edwy Plenel, invité de l'émission, face à ses contradictions. Le journaliste d'Europe 1 a ainsi fait le parallèle entre les écoutes téléphoniques illégales dont le fondateur de "Mediapart" a été victime de la part de l'Elysée dans les années 1980, et ces enregistrements clandestins mis en boîte lors d'une rencontre entre Alexandre Benalla et Vincent Crase le 26 juillet 2018, dans un contexte obscur.

Patrick Cohen a renforcé son argumentaire d'un extrait d'un ancien livre d'Edwy Plenel, "Les mots volés", relatif aux écoutes de l'Elysée, dans lequel le journaliste estimait que : "un dialogue au téléphone, c'est comme une conversation avec soi-même. Si l'interlocuteur est un intime, on s'y livre, on s'y met à nu, on y pense tout haut, on parle trop vite, on exprime ce qu'on ne pense pas vraiment, on ment, on profère des bêtises, on dit n'importe quoi".

"Est-ce-qu'il n'y a pas là un des plus beaux plaidoyers contre la publication d'écoutes privées ?, s'est interrogé Patrick Cohen. En d'autres termes, quel crédit accorder à la véracité de ce que disent Benalla et Crase dans une écoute privée ?". Edwy Plenel a estimé que son cas de figure et celui des anciens collaborateurs d'Emmanuel Macron n'était pas comparable. "Nous révélons des délits et la révélation de délits est d'intérêt public et elle passe au-dessus de l'origine", a rétorqué le patron de "Mediapart".

"Journalisme de gouvernement et de complaisance"

Pour Patrick Cohen, "la justice le dira, s'il y a délit". "La justice n'en est pas saisie !", a souligné son interlocuteur. Et devant l'insistance du journaliste de "C à vous", Edwy Plenel a affiché son étonnement : "Vous êtes procureur ? Vous allez poursuivre 'Mediapart' ? Comme journaliste, je vous trouve bien léger par rapport au rôle fondamental de la presse dans notre démocratie (...) Heureusement que 'Mediapart' est là pour chercher les vérités que cache l'Elysée et que peut-être ne cherchent pas un certain journalisme de gouvernement et de complaisance".

"Dont je ne suis pas. Je cherche juste à comprendre où est la limite dans la diffusion de conversations privées", a aussitôt répondu Patrick Cohen, tout en rappelant qu'on ne connaissait ni la source, ni les circonstances dans lesquelles ces enregistrements ont eu lieu. Pour l'inflexible Edwy Plenel, "la source, c'est le secret des sources ; le contenu est le seul intérêt et le contenu, d'intérêt public, ne concerne ni la vie privée de M. Crase, ni la vie privée de M. Benalla".

"C'est un procès que vous nous faites..."

"Les journalistes de gouvernement, c'est un procès que vous nous faites...", n'a pas manqué de relever Anne-Elisabeth Lemoine, jusque-là silencieuse. "C'est une formule. Je répondais à Patrick Cohen, pas à vous en général", a plaidé Edwy Plenel. "L'esprit critique, c'est une vertu aussi, Edwy Plenel", a glissé Patrick Cohen à son confrère, un sourire en coin, à la toute fin de l'échange. puremedias.com vous propose de revoir une partie de cette séquence.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
NorbertGabriel

Et voilà que la cheffe de la sécurité de Matignon démissionne... Ce feuilleton est très réussi, chaque jour un rebondissement...



bigtv

C'est du Feydeau version 2019 , mais qui est l'amant caché ds le placard ???



Yvonne Pras

Entièrement de votre avis!



NorbertGabriel

""Affaire Benalla: La cheffe de la sécurité du Premier ministre a démissionné

SCANDALE Soupçonnée d’être à l’origine des enregistrements clandestins d'Alexandre Benalla et de Vincent Crase, la commissaire divisionnaire a démissionné ce jeudi «pour éviter toute polémique""

C'en est presque comique...



REDJOHNLEROUGE

Cette affaire Benalla est assez problématique. On ne répond pas aux bonnes questions. Quel est le rôle de Macron dans tout ça? Touche t il des rétro commissions sur le business de Benalla? Où est passé le coffre fort de Benalla? Et maintenant le conjoint d'une personnalité importante de l'entourage de Phillippe à Matignon. Ensuite est ce que Médiapart n'est pas manipulé? la question peut être posée. Et pourquoi les autres rédactions FTv, RF et la presse écrite n'a pas ses scoops C'est du travail d'investigation.



guilem2

Tout à fait. Il n'y a pas de révélations sans sources, pas de sources sans leur protection. C'est une base que Cohen devrait défendre.

Qu'ensuite puissent se poser des questions comme les interêts des uns et des autres à divulguer tel ou tel fait, c'est une évidence, mais c'est vieux comme le monde et on ne peut pas refuser le journalisme sous prétexte qu'il serve les uns et les autres.



Eviv

Bahhh si les diverses obédiences de GJ (là le courant Soral versus les décérébrés antifas) pouvaient se finir entre eux, ça ferait des vacances et remonterait le QI du pays.

Ne m'acusez pas de mépris : il est est assumé :-)



Arnaud

Argumentation reprise et éculée par tous ceux qui se font épinglés. On parle de la forme comme ça on évite de parler du fond. Lamentable et affligeant Patrick Cohen.



Nekida

Je reviens sur mes propos car je suis entièrement d'accord avec vous au sujet de l'empirisme.

Néanmoins pour moi le sujet de la moralité est abordé par Cohen alors qu'ici ce n'est pas le sujet, ce qui peut énerver Plenel.
Quand il revèle une affaire grave et que le sujet abordé par un collègue ce sont ses méthodes.



max

on peut n'être ni team Cohen ni team Plenel, et trouvé le questionnement de P Cohen intéressant voire justifié. tout questionnement devrait être le propre du journalisme malheureusement c'est si peu souvent le cas.

c'est bien de se présenter comme le chevalier blanc, ça vaut aussi pour sa copine Elise Lucet mais se présenter comme... ne fait pas une réalité.

pour ceux qui ne connaissent pas bien Plenel voici un article qui résume un peu le personnage. il y en a d'autres sur le net bien plus virulents, celui est soft. https://www.vanityfair.fr/p...



guilem2

Il est trop occupé à aller chez Yann et chez Babeth en effet :)



guilem2

J'ai du mal, dans tous les domaines, avec cet argument de l'empirisme. Non pas qu'il ne soit pas important de savoir de quoi l'on parle, bien évidemment, mais je trouve que brandir l'empirisme légitimité absolue, c'est exclure la subjectivité et l'individualité des gens. C'est exactement ce que fait une certaine sociologie qui essentialise tout.

En l’occurrence, on peut être pleinement d'accord avec Plenel sur l’intérêt de protéger les sources bien évidemment, mais il n'est pas au dessus de tout reproche simplement parce qu'il fait de l'investigation, et sa posture de défense repose sur une supériorité morale qui reste à prouver.



Prof2tout

Au moins a la ligne éditoriale de E1 et France Tv , c'est a dire dans le sens du vent officiel actuel .



guilem2

En même temps c'est une émission très très mainstream, c'est vraiment l'équivalent du Grand Journal. Toutes les opinions sont les bienvenues du moment qu'elles sont libérales.



guilem2

Cool la leçon de journalisme Edwy. Cela aurait mirifique que tu appliques tes propres principes moraux quand tu as durablement écorné le journal Le Monde avec des pratiques douteuses.



Prof2tout

Il a bien viré sa cuti le Cohen depuis son départ de France Inter .



guilem2

Personnellement je n'aime aucun des deux mais dur de donner tort à Plenel sur le fond et dur aussi de ne pas le trouver totalement insupportable à s'auto-congratuler à ce point sur la forme.



bigtv

Je n’apprécie aucun des 2 , mais je reconnais que plenel fait un vrai travail de journaliste contrairement au ptit journaleux mondainparisiern de cohen qui ne quitte jamais les studios télé/radio



LeMoi

Sans être pour l'un ou l'autre (je ne suis fan d'aucun des deux), il n'a pas tort sur la méthode. Il a bien fait ses recherches sur le texte de Plenel pour le lui renvoyer à la figure (quoiqu'en dise Plenel, le résultat est le même ^^), et quel que soit le résultat des enregistrements, c'est sûr que la justice sera tout de même bien plus intéressée que le public. Si la justice décide de rendre public les enregistrements pourquoi pas, ce sera sa responsabilité, en attendant ça reste de l'intrusion dans la vie privée, et sans ordre de la justice c'est difficilement justifiable :s



bigtv

A partir du moment ou nous en tant que citoyens sommes concernés car ca touche a la vie de notre pays donc la notre , OUI toute doit être dénoncé et ces derniers temps que l'on apprecie ou pas plenel , j'ai comme l'impression que sans mediapart , beaucoup de ceux pris les mains ds le pot seraient encore entrain de parader et de nous donner des leçons de vie ....



Nekida

C'est un débat intéressant entre un journalisme d'enquête et un journalisme de commentaires qui sont pour moi deux choses très différentes.

J'aime bien Cohen mais il me semble pas qu'il ait révélé quoi que ce soit dans sa carrière, tout comme Plenel serait incapable de tenir une matinale.

2 journalismes différents qui n'ont rien à voir mais dont les critiques l'un sur l'autre sont assez malvenues étant donné qu'il ne savent pas empiriquement de quoi ils parlent.



NorbertGabriel

Ça va être rigolo les commentaires.. Entre les anti Cohen et les anti médiapart (parfois les mêmes...) ça va swinguer dans la casbah ... :)



BLoogadees

Combat de coqs !



Antros Chain

Patrick Cohen qui croit s’y connaître en droit alors qu’il est ignorant total sur ce sujet.



La Mort

Cohen, journaliste aux ordres.
Comme beaucoup d'autres.
Au fait, le reporter Vincent Lapierre a été violemment agressé par des antifa : silence médiatique.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"The Morning Show" : Apple dévoile la première bande-annonce de sa série avec Jennifer Aniston
Séries
"The Morning Show" : Apple dévoile la première bande-annonce de sa série avec...
"L'amour est dans le pré" revient ce soir sur M6 avec un "Que sont-ils devenus ?"
Programme TV
"L'amour est dans le pré" revient ce soir sur M6 avec un "Que sont-ils devenus ?"
"Un jour, un générique" : "Morning Live"
TV
"Un jour, un générique" : "Morning Live"
"Noces d'or" : Alice Taglioni héroïne d'une comédie le 13 septembre sur Arte
TV
"Noces d'or" : Alice Taglioni héroïne d'une comédie le 13 septembre sur Arte
"La meilleure boulangerie de France" : La saison 7 démarre aujourd'hui sur M6
Programme TV
"La meilleure boulangerie de France" : La saison 7 démarre aujourd'hui sur M6
"La Provence" présente ses excuses après avoir flouté le visage d'un élu du RN
Presse
"La Provence" présente ses excuses après avoir flouté le visage d'un élu du RN
Vidéos Puremedias