Affaire Benalla : Matignon à l'origine de l'ouverture de l'enquête sur "Mediapart" ?

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Benalla : Matignon à l'origine de l'ouverture de l'enquête sur "Mediapart" ?
Edouard Philippe, Premier ministre
Edouard Philippe, Premier ministre © Abaca
Selon le site d'Edwy Plenel, Matignon a remis des éléments à la justice qui ont déclenché l'ouverture de l'enquête.

Matignon a-t-il provoqué l'enquête du parquet sur "Mediapart" ? Lundi, deux magistrats accompagnés de trois policiers se sont rendus dans les locaux de la rédaction du site d'Edwy Plenel en vue d'une perquisition dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte pour atteinte à la vie privée d'Alexandre Benalla. Cette perquisition fait suite à la publication jeudi 31 janvier d'extraits sonores compromettants pour l'ex-collaborateur d'Emmanuel Macron. Le pure-player s'est opposé à la perquisition au nom de la protection des sources, et comme la loi le permet lorsqu'il s'agit d'une enquête préliminaire.

À lire aussi
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Presse
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant...
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des attaques ignobles"
Politique
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des...
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews
TV
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews

Matignon aurait transmis à la justice des questions de "Valeurs actuelles"

Selon une information de "Mediapart", confirmée par BFMTV, l'enquête préliminaire aurait été déclenchée suite à une intervention de Matignon. Le lendemain de la révélation des extraits sonores compromettants d'Alexandre Benalla, l'hebdomadaire "Valeurs actuelles" aurait ainsi adressé deux questions aux services du Premier ministre, se demandant si la conversation enregistrée entre Alexandre Benala et Vincent Crase avait eu lieu dans l'appartement de la responsable du Groupement chargé de la sécurité du Premier ministre (GSPM), et si les enregistrements révélés étaient des écoutes administratives, autrement dit "réalisées par un service de renseignement" comme le précise "Mediapart".

Après avoir questionné la cheffe du GSPM, l'entourage d'Edouard Philippe a démenti son implication "d'une quelconque façon dans la rupture du contrôle judiciaire de MM. Benalla et Crase". "La chef du GSPM affirme connaître M. Benalla, mais ne jamais avoir rencontré M. Crase et qu'à sa connaissance celui-ci n'est jamais venu à son domicile", a ajouté l'entourage du Premier ministre, assurant qu'aucune écoute administrative n'a été autorisée au sujet d'Alexandre Benalla et Vincent Crase. Récoltant ces réponses, "Valeurs actuelles" a décidé de ne rien publier.

Une ouverture d'enquête basée sur des questions d'un journal

Mais afin d'éviter la propagation de rumeurs et agir "en toute transparence" selon "Mediapart", les services d'Edouard Philippe auraient communiqué le lendemain au parquet de Paris les questions de "Valeurs actuelles", ainsi que les réponses apportées par l'exécutif. Ce serait ensuite sur la base de ces éléments que le procureur de la République aurait décidé d'ouvrir une enquête pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" et "détention illicite d'appareils ou de dispositifs techniques de nature à permettre la réalisation d'interception et de télécommunications ou de conversations". "Mediapart" rappelle qu'aucune plainte n'a été déposée pour "dénoncer une quelconque violation de la vie privée", précisant que le parquet a pour l'instant refusé de faire le moindre commentaire au sujet de cette affaire.

De son côté, Matignon a justifié la communication de ces éléments auprès du site d'information d'Edwy Plenel. "Il ne s'agit en aucun cas d'un signalement ou d'un article 40 (article du code de procédure pénale qui oblige une personne dépositaire de l'autorité publique à dénoncer un délit, ndlr)", a souligné l'entourage du Premier ministre. Avant de faire allusion aux procédures ciblant Alexandre Benalla : "Il s'agit simplement de partager en toute transparence avec la justice des éléments de réponse transmis à la presse et qui sont susceptibles de concerner une affaire judiciaire en cours."

Alexandre Benalla
Alexandre Benalla
Alexandre Benalla : "'Mediapart' et Edwy Plenel sont les 'Breitbart' et Steve Banon d'une certaine gauche française"
Enregistrements de "Mediapart" : Alexandre Benalla porte plainte contre X (MAJ)
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Ysabel

Affichés !!!



A French

#collabo



Ysabel

C'est même a mon avis l'information la plus intéressante de cet "article" !



archy_

Putain mais dégage de là, t'as pas compris que plus personne n'a envie de lire tes conneries, tu pues le rat mort, tu me débectes



TéléQuaNon

Je me désabonne!



poupinae

Ce que le pouvoir veut savoir, qui a donc pû les enregistrer ? Et sûrement effacer tout ce qui est en rapport avec Macron et sa chère et tendre.



poupinae

Quelle époque...



A French

Ce que je retiens, c'est que Valeurs actuelles a quelque part entraîné cette tentative de perquisition chez Mediapart.



AnneSo Bribri

"On" s'en fout, parlez pour vous



tikeum75

Regarde bien ce qu'il va se passer :)



Prof2tout

Ben oui , le pouvoir avec ses agissement nous apporte lui même la preuve que ces enregistrement sont bien réels .

A la limite , on ne pouvait mieux rêver comme confirmation de l'info de Médiapart .



Prof2tout

ça , c'est moins sur qu'on en parle , on en a vu "suicidés" dans 20cm d'eau les mains attachées dans le dos pour moins que ça ...



LeMoi

Faut bien les occuper...



Simsoland2

mais on sen fout de ce guignol, vraiment une affaire de journaleux en manque dactu ça



tikeum75

Et dire que ce n’est même pas pour ça que l’Invisible Premier ne passera pas le printemps !



Nekida

Nicolas Sarkozy a l'époque des enregistrements de P.Buisson (2011) a fait exactement la même chose contre Atlantico: saisir le parquet pour atteinte à la vie privée, cela permet d'anticiper et de dissuader sur de futurs révélations d'enregistrement et potentiellement identifier la source.
(Resultat: 1 seul enregistrement sur 4 condamné, celui avec C.Bruni)

La différence ici, est que les enregistrements concernaient N.Sarkozy, dans le cas présent normalement Matignon n'a rien a voir avec A.Benalla, enfin c'est ce qu'ils prétendent.



poupinae

"Matignon a remis des éléments à la justice qui ont déclenché l'ouverture de l'enquête", ok.

Mais cette demande de perquisition qui devait être "faite dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte pour atteinte à la vie privée d'Alexandre Benalla". Ce n'est même pas Benalla qui a porté plainte à moins bien-sûr que cela soit celle plutôt de Manu et Brigitte.

Quant au Père Noël, j'y crois encore :)



NorbertGabriel

Quoi qu'il en soit ces enregistrements existent, et c'est pas le père Noêl qui les a livrés à Médiapart...



poupinae

"Affaire Benalla : Matignon à l'origine de l'ouverture de l'enquête sur "Mediapart" ?" Mais pourquoi poser cette question ? Mais bien-sûr que ouiii.



KN Pub Impériale

Eddy qui ment derrière sa moustache.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Parents mode d'emploi" non reconduit sur France 3
TV
"Parents mode d'emploi" non reconduit sur France 3
"Surprise sur prise !" de retour sur France 2
TV
"Surprise sur prise !" de retour sur France 2
"On n'est pas couché": la dernière saison ?
TV
"On n'est pas couché": la dernière saison ?
Le casting de "Friends" réuni pour un épisode évènement
TV
Le casting de "Friends" réuni pour un épisode évènement
Audiences samedi: le rugby profite au JT de France 2, record historique pour "20h30 le samedi"
TV
Audiences samedi: le rugby profite au JT de France 2, record historique pour...
Audiences: "The Voice" leader devant France 3, retour en hausse pour "Le grand show de l'humour"
TV
Audiences: "The Voice" leader devant France 3, retour en hausse pour "Le grand...
Vidéos Puremedias