Affaire Benalla : Une trentaine de SDJ soutiennent "Mediapart" après la perquisition avortée du journal

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Benalla : Une trentaine de SDJ soutiennent "Mediapart" après la perquisition avortée du journal
Edwy Plenel, cofondateur de "Mediapart"
Edwy Plenel, cofondateur de "Mediapart" © Abaca
La justice a ouvert lundi une enquête à la suite de la publication d'un article de "Mediapart" consacré à Alexandre Benalla.

Une tribune commune. Lundi, deux magistrats accompagnés de trois policiers se sont rendus dans les locaux de la rédaction de "Mediapart", en vue d'une perquisition dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet pour atteinte à la vie privée d'Alexandre Benalla. Le site est la cible de cette enquête à la suite de la publication d'extraits sonores compromettants pour l'ex-collaborateur d'Emmanuel Macron. Le pure-player s'est opposé à la perquisition au nom de la protection des sources, et comme la loi le permet lorsqu'il s'agit d'une enquête préliminaire.

À lire aussi
"Ensemble avec nos soignants" : Michel Cymes remplacé à la dernière minute ce soir sur France 2
TV
"Ensemble avec nos soignants" : Michel Cymes remplacé à la dernière minute ce soir...
Confinement : France 4 se transforme en salle de classe géante pour tous les élèves dès lundi
TV
Confinement : France 4 se transforme en salle de classe géante pour tous les...
"Le bureau des légendes" : Canal+ diffuse les quatre premières saisons de la série en clair dès samedi
Séries
"Le bureau des légendes" : Canal+ diffuse les quatre premières saisons de la série...

"Il est urgent et nécessaire de renforcer la protection des sources en France"

Dans une tribune publiée ce mercredi dans les journaux et sur les sites internet, une trentaine de Sociétés de journalistes ont tenu à faire part "de leur plus vive préoccupation après la tentative de perquisition dont 'Mediapart' a fait l'objet lundi". "Nous, sociétés de journalistes et sociétés de rédacteurs, exprimons notre solidarité avec nos confrères de 'Mediapart'", commence la tribune des SDJ. Elle poursuit : "Cette procédure - à laquelle nos confrères ont légalement pu s'opposer, mais qui pourrait devenir obligatoire et coercitive avec l'aval d'un juge des libertés et de la détention - constitue une tentative particulièrement inquiétante d'attenter au secret de leurs sources."

Selon les SDJ, "ce qui s'est produit ce lundi à 'Mediapart' rappellent à quel point il est urgent" et "nécessaire de renforcer cette protection en France". La tribune signée par la trentaine de rédactions souligne que "le secret des sources est indispensable à l'exercice du journalisme", "à l'existence d'une presse indépendante" et "au droit à l'information des citoyens".

Cette tribune est signée par les sociétés des journalistes, sociétés des rédacteurs et du personnel de : l'AFP, BFMTV, "Challenges", "Courrier international", "Les Echos", Europe 1, "L'Express", "Le Figaro", France 2, France 3 National, franceinfo.fr, franceinfo, France Inter, "L'Humanité", LCP, "Libération", M6, "Le Monde", "L'Obs", "Le Parisien-Aujourd'hui en France", "Le Point", Premières Lignes, Radio France, RFI, RMC, RTL, "Sud-Ouest", "Télérama", TF1, "La Tribune", TV5Monde, "20Minutes", "Le JDD", Public Sénat et la rédaction des "Jours".

Sur le même thème
l'info en continu
Le confinement vu par... Jean-Luc Reichmann
Confinement
Le confinement vu par... Jean-Luc Reichmann
Coronavirus : La saison 16 de "Grey's Anatomy" sera raccourcie
Séries
Coronavirus : La saison 16 de "Grey's Anatomy" sera raccourcie
Championnat de France : Canal+ refuse de payer pour les matchs qui n'ont pas été joués
TV
Championnat de France : Canal+ refuse de payer pour les matchs qui n'ont pas été...
Le confinement vu par... Emilie Mazoyer
Confinement
Le confinement vu par... Emilie Mazoyer
Michel Denisot quitte "Vanity Fair"
Presse
Michel Denisot quitte "Vanity Fair"
Audiences : "Les Reines du Shopping" au plus haut depuis 2015 sur M6 !
Audiences
Audiences : "Les Reines du Shopping" au plus haut depuis 2015 sur M6 !
Vidéos Puremedias