Affaire Bygmalion : Bastien Millot condamné à trois ans de prison, dont 18 mois avec sursis

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Bygmalion : Bastien Millot condamné à trois ans de prison, dont 18 mois avec sursis
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Bande-annonce du "Complément d'enquête" dédié à l'affaire Bygmalion sur France 2 © Abaca
L'ex-cadre de France Télévisions et chroniqueur télé a notamment été reconnu coupable de complicité d'usage de faux et de complicité d'escroquerie.

Bastien Millot condamné par la justice. Aujourd'hui, le tribunal correctionnel de Paris a rendu son jugement dans l'affaire dite "Bygmalion", du nom de ce cabinet de communication et d'évènementiel en charge de l'organisation des meetings du candidat Sarkozy en 2012.

À lire aussi
Formule 1 : Canal+ condamnée pour ne pas avoir flouté des marques de tabac et de vapotage
Justice
Formule 1 : Canal+ condamnée pour ne pas avoir flouté des marques de tabac et de...
"Zone interdite" sur l'islam radical : Deux témoins déposent plainte contre M6 un an après la diffusion de l'enquête
Justice
"Zone interdite" sur l'islam radical : Deux témoins déposent plainte contre M6 un...
"Reflets" finalement autorisé par la justice à publier des enquêtes sur Patrick Drahi et Altice
Justice
"Reflets" finalement autorisé par la justice à publier des enquêtes sur Patrick...
Injure raciste envers Hapsatou Sy : Éric Zemmour condamné par le tribunal correctionnel de Paris
Justice
Injure raciste envers Hapsatou Sy : Éric Zemmour condamné par le tribunal...

Comme le rapporte "Le Monde", le cofondateur et patron de Bygmalion, Bastien Millot, a été condamné à trois ans de prison dont dix-huit mois avec sursis pour "complicité d'usage de faux", "complicité d'escroquerie" et "complicité de financement illégal de campagne électorale". Sa peine est aménageable avec un bracelet électronique. Il se voit également infliger une amende de 100.000 euros.

Spécialiste des médias et longtemps habitué des plateaux télé, Bastien Millot a notamment été chroniqueur du "Grand direct des médias" de Jean-Marc Morandini sur Europe 1 ou encore de "Touche pas à mon poste", lorsque l'émission de Cyril Hanouna était programmée sur France 4,. Il avait surtout été un temps l'un des cadres dirigeants de France Télévisions, sous la présidence de Patrick de Carolis. Il était alors directeur délégué chargé de la communication, de l'innovation et de la stratégie.

Une précédente condamnation

En avril 2019, Bastien Milot avait déjà été condamné par la Cour d'appel de Paris pour "délit de recel de favoritisme" dans le cadre du deuxième volet de l'affaire Bygmalion, à une peine de cinq mois de prison avec sursis. Sa peine était assortie d'une amende de 100.000 euros. Patrick de Carolis avait pour sa part été condamné pour "favoritisme" à cinq mois de prison avec sursis et 25.000 euros d'amende. Il était reproché à l'ancien président de France Télévisions d'avoir passé en 2008 et 2009 des contrats de services avec la société Bygmalion sans mise en concurrence pour un montant total de plus d'un million d'euros.

l'info en continu
Philippe Lacheau refuse de jouer Jean-Luc Delarue dans un biopic en préparation
Cinéma
Philippe Lacheau refuse de jouer Jean-Luc Delarue dans un biopic en préparation
"Faites des blagues, ça marche mieux !" : Échange tendu entre Waly Dia et Marion Maréchal dans "Quelle époque !"
TV
"Faites des blagues, ça marche mieux !" : Échange tendu entre Waly Dia et Marion...
Audiences dimanche : Enorme carton pour le match Italie/France sur France 2
Audiences
Audiences dimanche : Enorme carton pour le match Italie/France sur France 2
Audiences : "Ocean's 8" sur TF1 ou "Tomb Raider" sur France 2, quel blockbuster arrive devant l'autre ?
Audiences
Audiences : "Ocean's 8" sur TF1 ou "Tomb Raider" sur France 2, quel blockbuster...
Un mafieux en cavale arrêté grâce à une photo dans la presse locale
Presse
Un mafieux en cavale arrêté grâce à une photo dans la presse locale
Netflix : Cette comédie déconseillée aux mineurs va bientôt quitter la plateforme
SVOD
Netflix : Cette comédie déconseillée aux mineurs va bientôt quitter la plateforme