Affaire Bygmalion : Jean-François Copé dit "merci la presse" après l'avoir flinguée

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Bygmalion : Jean-François Copé dit "merci la presse" après l'avoir flinguée
Jean-François Copé au micro de Jean-Michel Aphatie ce matin sur RTL © Dailymotion
Invité ce matin de RTL, Jean-François Copé a remercié la presse pour ses dernières révélations sur "l'affaire Bygmalion" alors qu'il avait eu des mots très durs contre elle dans cette même affaire il y a deux mois.

C'est un changement de ton radical. Jean-François Copé semble beaucoup moins vent debout contre la presse qu'il ne l'était en mars dernier. A cette époque, Le Point avait publié une enquête l'accusant en tant que président de l'UMP de favoritisme envers la société de conseil Bygmalion fondée par deux de ses anciens collaborateurs, Bastien Millot et Guy Alves. Titré "L'affaire Copé", le dossier de l'hebdomadaire affirmait que Jean-François Copé aurait fait preuve d'une grande générosité envers l'agence de communication qui aurait surfacturé certaines prestations.

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait témoigner une mère endeuillée
TV
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait...

Jean-François Copé avait alors contre-attaqué avec force. Il avait accusé le patron du "Point" d'alors, Franz-Olivier Giesbert, de vouloir "le détruire" et avait fini par porter plainte pour diffamation contre l'hebdomadaire. Le président de l'UMP avait surtout organisé une grande conférence de presse au cours de laquelle il s'en était violemment pris aux médias. Il avait ainsi dénoncé une "campagne de presse particulièrement agressive et haineuse", "des attaques incessantes qui ont quitté le champ de la politique pour se nourrir des armes des lâches, la rumeur, les insinuations et la manipulation". Le patron de l'UMP avait aussi fustigé "l'emballement déraisonné des médias", "sans respect de la moindre règle déontologique" et n'avait pas hésité à parler d'une "chasse à l'homme" le visant. Et Jean-François Copé de lâcher à propos des médias : "Bûcher médiatique, appel à la démission, lynchage public (...) commentateurs qui préférent déformer qu'informer (...) donneurs de leçons (...) des réflexes de caste d'un autre âge".

"Grâce à la presse"

Deux mois plus tard, le ton a visiblement changé malgré de nouvelles révélations sur la même affaire publiées dans Libération. Le quotidien affirmait ainsi le 14 mai dernier que près de 20 millions d'euros auraient été versés par l'UMP pendant la campagne présidentielle de 2012 à la filiale de Bygmalion chargée de l'événementiel, Event & Cie. Le quotidien pointait notamment du doigt "55 conventions organisé pendant la campagne pour environ 12,7 millions d'euros". Parmi d'autres, le quotidien émettait l'hypothèse d'une éventuelle "caisse noire" qui aurait servi à financer la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012.

Malgré la gravité des accusations et l'ouverture d'une enquête par la Justice, Jean-François Copé a réagi de manière bien moins virulente qu'en mars dernier. Invité ce matin de Jean-Michel Aphatie sur RTL, il a ainsi confié avoir des interrogations "récentes" sur cette affaire de facturation et ce, "grâce à la presse". "La seule chose que je puisse vous dire, c'est que ce que j'ai lu fait que j'ai des interrogations depuis quelques jours et que tout cela nécessite que ce soit connu" a-t-il expliqué. Souhaitant mettre à la disposition de la Justice "tous les éléments" sur cette affaire, Jean-François n'a pas hésité à dire "merci la presse", tout en précisant : "sur ce point précis". puremedias.com vous propose de revoir cette séquence à partir de 4'30.

Jean-François Copé
Jean-François Copé
Affaire Bygmalion : "Le Point" perd son procès contre Jean-François Copé
"AcTualiTy" : Jean-François Copé face à des pains au chocolat à 15 centimes d'euro
Un pain au chocolat coûte 15 centimes d'euro pour Jean-François Copé
"Le Petit Journal" dénonce la surexposition médiatique de Jean-François Copé
Voir toute l'actualité sur Jean-François Copé
Autour de Jean-François Copé
Sur le même thème
l'info en continu
Audiences access 20h : Bouleau et Lapix au plus bas, Barthès puissant, Hanouna stable, record pour Quin
Audiences
Audiences access 20h : Bouleau et Lapix au plus bas, Barthès puissant, Hanouna...
Audiences access 19h : "DNA" petit leader, "Quotidien" au million, Nagui et Cyril Hanouna en petite forme
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" petit leader, "Quotidien" au million, Nagui et Cyril...
Audiences : "Alex Hugo" leader devant le final de "The Resident", retour en force pour "Le Meilleur Pâtissier" sur M6
Audiences
Audiences : "Alex Hugo" leader devant le final de "The Resident", retour en force...
Geoffroy de Lagasnerie sur France Inter : "Il faut reproduire un certain nombre de censures dans l'espace public"
Radio
Geoffroy de Lagasnerie sur France Inter : "Il faut reproduire un certain nombre de...
Bien-être animal : Quand franceinfo: confond visons et... bisons
TV
Bien-être animal : Quand franceinfo: confond visons et... bisons
beIN Sports, France Télévisions, "Le Parisien", Prisma : Snapchat renforce ses partenariats avec les médias
Internet
beIN Sports, France Télévisions, "Le Parisien", Prisma : Snapchat renforce ses...
Vidéos Puremedias