Affaire Clémentine Sarlat : Trois salariés licenciés à la suite de l'enquête interne à France Télévisions

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Clémentine Sarlat : Trois salariés licenciés à la suite de l'enquête interne à France Télévisions
Clémentine Sarlat
Clémentine Sarlat © CHRISTOPHE CHEVALIN-TF1
Après le témoignage de la journaliste dans "L'Equipe" en avril, le groupe audiovisuel du service public avait diligenté une enquête en interne pour "faire la lumière sur les faits évoqués".

Trois licenciements. Le 4 avril dernier, Clémentine Sarlat avait accordé un entretien au journal "L'Equipe" afin de revenir sur son expérience douloureuse au sein du groupe France Télévisions. Pour rappel, en janvier 2018, la journaliste avait co-présenté pendant plusieurs mois "Stade 2" sur France 2 avec Matthieu Lartot, puis avait rejoint "Tout le sport" le week-end sur France 3. En août 2018, elle avait décidé de quitter le groupe audiovisuel du service public.

À lire aussi
Covid-19 : France 2 rappelée à l'ordre par le CSA pour des données imprécises sur la crise sanitaire
TV
Covid-19 : France 2 rappelée à l'ordre par le CSA pour des données imprécises sur...
"Les rois de la pâte à modeler" : C8 développe un nouveau concours familial
TV
"Les rois de la pâte à modeler" : C8 développe un nouveau concours familial
Ligue des champions : La finale entre Manchester City et Chelsea sera diffusée sur RMC Story le samedi 29 mai
TV
Ligue des champions : La finale entre Manchester City et Chelsea sera diffusée sur...
"Vous avez un niveau d'imbécilité étonnant !" : Mathieu Kassovitz charge un policier sur LCI
TV
"Vous avez un niveau d'imbécilité étonnant !" : Mathieu Kassovitz charge un...

"France Télévision est engagé dans une politique de zéro tolérance envers le harcèlement sous toutes ses formes"

Dans cette interview, Clémentine Sarlat avait expliqué avoir subi du harcèlement moral au sein du magazine sportif. "J'allais à 'Stade 2' en pleurant. Pour la préparation de l'émission, personne ne me parlait. Ils m'avaient mise dans un bureau à part, loin des rédacteurs en chef. Je devais prendre mon ordi portable pour me rapprocher et comprendre de quoi on allait parler", avait-elle raconté, confiant, de ce fait, "ne pas avoir été impliquée" : "J'avais l'impression d'un coup de poignard dans le dos. Surtout que le retour d'un congé maternité est une période fragile pour les femmes...". Elle avait également dénoncé des faits de sexisme au sein du groupe France Télévisions : "Au service des sports, on côtoie des gens géniaux mais aussi des gros cons. Avec les vieux, dès que je mettais une jupe, j'avais forcément le droit à une réflexion."

La direction de France Télévisions avait alors réagi le même jour aux propos de la journaliste spécialisée dans le rugby. "La direction de France Télévisions a pris connaissance de l'entretien accordé par Clémentine Sarlat à 'L'Equipe' ce samedi 4 avril. Conformément au principe de tolérance zéro appliqué avec rigueur dans l'entreprise, une enquête est diligentée pour faire la lumière sur les faits évoqués", avait déclaré France Télévisions. Et d'ajouter : "Une ligne directe a été mise en place dès 2018 pour recueillir la parole de toutes les personnes se sentant victimes de harcèlement ou discrimination. Chaque cas rapporté est suivi et traité avec attention". Le groupe avait tenu à souligner qu'il est "engagé dans une politique d'exemplarité et de zéro tolérance envers le harcèlement sous toutes ses formes".

"L'entreprise a décidé de mettre fin à la collaboration de trois salariés appartenant à la direction des sports"

Selon "L'Equipe" ce samedi, trois reporters et un rédacteur en chef ont été sanctionnés par France Télévisions, à la suite de l'enquête interne diligentée en avril dont le rapport a été rendu le 25 juin dernier. Ils auraient été informés jeudi et devraient recevoir une lettre recommandée prochainement. Contactée par le quotidien sportif, la direction du groupe audiovisuel du service public a rappelé qu'elle "appliquait avec la plus grande rigueur le principe de tolérance zéro face à toute forme de harcèlement, propos sexiste ou discriminatoire". "C'est pourquoi l'entreprise a décidé de mettre fin à la collaboration de trois salariés appartenant à la direction des sports. Un quatrième a reçu un blâme", a ajouté France Télévisions.

l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 29 mai au 4 juin 2021
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 29 mai au 4 juin 2021
"Influenceurs : Au coeur de la French House" : C8 lance sa nouvelle télé-réalité le lundi 31 mai
Programme TV
"Influenceurs : Au coeur de la French House" : C8 lance sa nouvelle télé-réalité...
Covid-19 : France 2 rappelée à l'ordre par le CSA pour des données imprécises sur la crise sanitaire
TV
Covid-19 : France 2 rappelée à l'ordre par le CSA pour des données imprécises sur...
"Les rois de la pâte à modeler" : C8 développe un nouveau concours familial
TV
"Les rois de la pâte à modeler" : C8 développe un nouveau concours familial
Ligue des champions : La finale entre Manchester City et Chelsea sera diffusée sur RMC Story le samedi 29 mai
TV
Ligue des champions : La finale entre Manchester City et Chelsea sera diffusée sur...
"Vous avez un niveau d'imbécilité étonnant !" : Mathieu Kassovitz charge un policier sur LCI
TV
"Vous avez un niveau d'imbécilité étonnant !" : Mathieu Kassovitz charge un...
Vidéos Puremedias