Affaire Denis Baupin : "Mediapart" et France Inter relaxés

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Denis Baupin : "Mediapart" et France Inter relaxés
Denis Baupin
Denis Baupin © Abaca
L'ex-élu écologiste reprochait aux deux médias de ne pas avoir respecté la présomption d'innocence en publiant les témoignages de victimes présumées.

"C'est un procès qu'il nous fait mais nous allons le retourner", avait déclaré à l'AFP en février dernier Edwy Plenel, le directeur de publication de "Mediapart" au premier jour du procès qui comparaissait à la barre du tribunal correctionnel de Paris, aux côtés d'un journaliste de France Inter, de six femmes - dont l'ancienne porte-parole écologiste Sandrine Rousseau - et de deux hommes témoins qui accusaient l'ex-député Denis Baupin d'agression sexuelle ou de harcèlement sexuel. Des faits qui remonteraient à la fin des années 90.

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...

A la suite des reportages diffusés en 2016 par le média en ligne et la station publique relayant les témoignages des victimes présumées, l'homme politique avait choisi de porter plainte pour diffamation. Edwy Plenel défendait au contraire une enquête "minutieuse" et "exemplaire".

Condamné pour procédure abusive

L'histoire a finalement donné raison à ce dernier puisque, comme le rapporte l'AFP, le tribunal a suivi les réquisitions du parquet, qui plaidait la relaxe, en déboutant Denis Baupin de toutes ses demandes et en le condamnant à verser 500 euros à chacun des prévenus qui en ont fait la demande pour "abus de constitution de partie civile".

Celui qui se présente aujourd'hui comme un "expert en politiques publiques de transition écologique" n'était pas présent au procès, se faisant représenter par son avocat, Me Emmanuel Pierrat, qui demandait 50.000 euros de dommages et intérêts au titre du préjudice subi. Son conseil déplorait le manque de prudence des médias mis en cause, qui avaient selon lui fait fi de la présomption d'innocence, Denis Baupin reconnaissant seulement des "jeux de séduction entre adultes". La procureure, regrettant l'absence de l'intéressé, avait salué le courage des femmes venues témoigner à la barre.

Cinq jours durant, ce procès en diffamation aura donc eu pour vertu de permettre aux victimes présumées, comparaissant ici en tant que prévenues, de pouvoir officiellement témoigner des agissements de leur ancien collègue. L'affaire avait en effet été classée sans suite en mars 2017 car prescrite, même si certains faits étaient "susceptibles d'être qualifiés pénalement". "On ne fait pas le procès de M. Baupin. On ne peut pas non plus tordre l'enquête pour dire qu'il est innocent", avait d'ailleurs souligné la procureure de la République au cours du procès. Me Emmanuel Pierrat a d'ores et déjà indiqué son intention de faire appel de la condamnation pour procédure abusive.

Denis Baupin
Denis Baupin
"ONPC" : Après le passage de Sandrine Rousseau, Denis Baupin demande un droit de réponse
Denis Baupin porte plainte pour diffamation contre France Inter et Mediapart
Sur le même thème
l'info en continu
"La bataille du jury" : Une danseuse chute en coulisses, les pompiers interviennent
TV
"La bataille du jury" : Une danseuse chute en coulisses, les pompiers interviennent
Sport : Cinq gérants de sites piratant Canal+, beIN Sports et RMC Sport condamnés
Justice
Sport : Cinq gérants de sites piratant Canal+, beIN Sports et RMC Sport condamnés
"Les Copains d'abord" : M6 lance sa nouvelle comédie familiale le 30 juillet
Programme TV
"Les Copains d'abord" : M6 lance sa nouvelle comédie familiale le 30 juillet
"Clique" : L'émission de Mouloud Achour repasse en hebdo et mise sur Catherine Ceylac la saison prochaine
TV
"Clique" : L'émission de Mouloud Achour repasse en hebdo et mise sur Catherine...
"Je n'accepterai jamais" : Quand Eric Dupond-Moretti refusait catégoriquement le poste de ministre de la Justice
TV
"Je n'accepterai jamais" : Quand Eric Dupond-Moretti refusait catégoriquement le...
Audiences access 20h : Bouleau bon leader de l'info, "Jouons à la maison" et "Plus belle la vie" en forme
Audiences
Audiences access 20h : Bouleau bon leader de l'info, "Jouons à la maison" et "Plus...
Vidéos Puremedias