Affaire Zemmour : Thierry Ardisson flingue Hapsatou Sy, la chroniqueuse publie des extraits non-diffusés de "LTD"

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Zemmour : Thierry Ardisson flingue Hapsatou Sy, la chroniqueuse publie des extraits non-diffusés de "LTD"
Thierry Ardisson joint par téléphone sur CNews © CNews
L'homme en noir a réagi pour la première fois à la polémique sur CNews ce matin.

Il ne regrette rien. Invité de l'émission "Morandini Live" ce mardi matin sur CNews, Thierry Ardisson est revenu pour la première fois sur la polémique de ce début de semaine, 48 heures après le passage d'Eric Zemmour dans "Les Terriens du dimanche" sur C8. Dimanche soir, l'essayiste avait eu un vif mais bref échange à l'antenne avec la chroniqueuse sur la question des prénoms qui, selon lui, en France, devraient tous être issus du calendrier chrétien.

À lire aussi
Delphine Ernotte prête à vendre ses parts dans Salto en cas de fusion TF1-M6
TV
Delphine Ernotte prête à vendre ses parts dans Salto en cas de fusion TF1-M6
LCI : Quand Marlène Schiappa, gênée, ne veut pas parler de l'affaire Hulot avec Elizabeth Martichoux
TV
LCI : Quand Marlène Schiappa, gênée, ne veut pas parler de l'affaire Hulot avec...
"Sors de tes plateaux télés !" : Passe d'armes entre Charles Consigny et Olivier Truchot sur RMC
TV
"Sors de tes plateaux télés !" : Passe d'armes entre Charles Consigny et Olivier...
Miss France 2022 : Jean-Pierre Pernaut président du jury
TV
Miss France 2022 : Jean-Pierre Pernaut président du jury

Une position qui avait choqué Hapsatou Sy, qui avait lancé à l'invité en parlant de sa mère : " Vous voudriez qu'elle m'appelle Marie ou des prénoms qui ne lui inspirent absolument rien ?". Ce à quoi Eric Zemmour lui avait rétorqué que le prénom "Corinne" lui irait très bien. C8 avait choisi de couper une partie de l'échange pour des questions juridiques. Depuis, Hapsatou Sy a fait part de son indignation dans une série de tweets et a affirmé réfléchir à quitter l'émission, tout en regrettant publiquement que Thierry Ardisson n'ait pas cherché à la contacter.

"Un bad buzz complètement nul"

Ce matin sur CNews, Thierry Ardisson a assuré comprendre "l'émotion d'Hapsatou" et être "désolé" par cette affaire. Il a révélé dans le même temps que le patron de C8, Franck Appietto, tout comme le co-producteur des "Terriens", Stéphane Simon, ont cherché à joindre à de très nombreuses reprises Hapsatou Sy pendant le week-end, sans succès. "Elle s'étale sur Twitter pour faire un bad buzz complètement nul", a regretté l'animateur des "Terriens du dimanche", pointant du doigt son "devoir de réserve" et soulignant au passage qu'il n'a pas de lien particulier avec Hapsatou Sy, qualifiée de simple "collaboratrice". Il n'a par ailleurs pas hésité à révéler qu'elle connait actuellement des problèmes d'argent et qu'il a consenti à lui avancer le cachet de six émissions pour la dépanner.

Concernant son avenir au sein de l'émission dominicale, Thierry Ardisson a annoncé qu'un courrier lui a été envoyé ce matin pour connaître sa décision. Il a estimé que c'est un choix qui appartient à la chroniqueuse. "Si elle revient dans un bon esprit, je souhaite qu'elle revienne, mais si elle revient pour nous faire des scènes comme ça tous les jeudis soirs (jour de l'enregistrement, ndlr), je ne souhaite pas qu'elle revienne", a-t-il déclaré, dans la même lignée que le communiqué publié lundi par Télé Paris, la boîte de production de l'émission. "Si elle souhaite quitter l'émission, il faut qu'elle en informe rapidement Thierry Ardisson ou Stéphane Simon", pouvait-on lire.

Hapsatou Sy réplique sur les réseaux sociaux

Enfin, l'homme en noir a affirmé ne pas regretter avoir invité Eric Zemmour, faisant le constat que cela avait été l'occasion d'un "débat de haut niveau" sur son plateau. Quelques minutes plus tard, sur Instagram, Hapsatou Sy a réagi en dévoilant deux extraits vidéo non diffusés à l'antenne, dans lequel on peut voir notamment l'essayiste lui lancer : "C'est votre prénom qui est une insulte à la France !". La chroniqueuse a donc fait fi de son devoir de réserve avec cette diffusion d'images captées sur un écran depuis les coulisses. Elle assure de ne pas partir en guerre contre C8 mais être "éprouvée par l'incident" qui l'oppose au polémiste. "Je vais affronter Eric Zemmour et je vais aller jusqu'au bout, promet-elle, consciente qu'elle "prend le risque de perdre (son) boulot".

Dans un tweet publié juste avant 12h, Hapsatou Sy interpelle directement Thierry Ardisson et se fait menaçante : "A ce jeu là, tu vas perdre. Je n'aime pas le mensonge. Là, c'est une bombe que je vais lâcher ! Je n'ai pas peur", assure-t-elle.

Thierry Ardisson
Thierry Ardisson
Thierry Ardisson gagne son procès en diffamation contre Hapsatou Sy
Départ de Thierry Ardisson de C8 : Canal+ condamné à verser plus de 5 millions d'euros à l'animateur
"Hôtel du Temps" : France Télévisions dévoile les premières images du nouveau show de Thierry Ardisson
Thierry Ardisson sur RFM pour une soirée spéciale ce jeudi
Voir toute l'actualité sur Thierry Ardisson
Autour de Thierry Ardisson
  • Laurent Ruquier
  • Maïtena Biraben
  • Guillaume Durand
  • Virginie Guilhaume
  • Frédéric Taddeï
  • Bruno Solo
  • Laurent Baffie
  • Frédéric Beigbeder
  • Ophélie Winter
l'info en continu
Le Gorafi racheté par DC Company
Internet
Le Gorafi racheté par DC Company
Tous les programmes de la télé du 18 au 24 décembre 2021
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 18 au 24 décembre 2021
Delphine Ernotte prête à vendre ses parts dans Salto en cas de fusion TF1-M6
TV
Delphine Ernotte prête à vendre ses parts dans Salto en cas de fusion TF1-M6
"Plus belle la vie" : puremedias.com dans les coulisses du tournage du prime "Black out" de France 3
Séries
"Plus belle la vie" : puremedias.com dans les coulisses du tournage du prime...
Pourquoi LCI a coupé la déclaration de candidature d'Eric Zemmour avant sa fin
Politique
Pourquoi LCI a coupé la déclaration de candidature d'Eric Zemmour avant sa fin
"Quotidien" et Yann Barthès visés par Eric Zemmour dans sa vidéo de candidature
Politique
"Quotidien" et Yann Barthès visés par Eric Zemmour dans sa vidéo de candidature