Affaires DSK : "Ne soyons pas des chiens" lance Gérard Carreyrou aux journalistes

Partager l'article
Vous lisez:
Affaires DSK : "Ne soyons pas des chiens" lance Gérard Carreyrou aux journalistes
Gérard Carreyrou, journaliste à France Soir.
Gérard Carreyrou, journaliste à France Soir. © Abaca
Le journaliste de France Soir demande à la presse à un peu de calme à propos des révélations multiples sur le passé de Dominique Strauss-Kahn. Et rappelle dans son édito "le syndrome Bérégovoy".

Le climat autour des multiples rebondissements des affaires Dominique Strauss-Kahn est en train de devenir de plus en plus délétère. Après la contre-attaque médiatique des avocats du couple ce matin sur les ondes, une autre voix se fait entendre. Celle de Gérard Carreyrou, dans les colonnes de France Soir. Le journaliste du quotidien - qui n'a jamais été avare en articles sur le sujet - tire la sonnette d'alarme. "Il me semble que nous devrions faire preuve de retenue et de responsabilité" écrit-il, rappelant qu'il n'y a "aucune raison de douter de la justice" à propos des développements de l'affaire du Carlton de Lille.

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en forme, Europe 1 au plus bas
Audiences
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en...

"La folie suicidaire, irrépressible"

Carreyrou dénonce "le viol du secret de l'instruction", qui permet chaque jour de nourrir de nombreux papiers à charge dans la presse. Ce matin, ce sont par exemple L'Express et Le Nouvel Observateur qui consacrent leur Une à "la double vie" de Dominique Strauss-Kahn. "Ils ont droit comme tout le monde au respect de leur vie privée. Les spécualtions sur un éventuel divorce du couple sont donc déplacées" écrit-il. En rappelant le destin de "cet homme brisé, tombé de si haut, presque à l'Elysée et voué aux gémonies". Gérard Carreyrou en appelle à la responsabilité des médias, en osant un parallèle avec le destin tragique de Pierre Bérégovoy :"La folie suicidaire, irrépressible, peut saisir parfois celui qui ne voit pas d'autre issue. Ne soyons pas des chiens, la loi de Lynch n'est pas une tradition française".

Gérard Carreyrou
Gérard Carreyrou
Sur le même thème
l'info en continu
Public Sénat diffusera les questions au gouvernement sur Twitch
TV
Public Sénat diffusera les questions au gouvernement sur Twitch
"The Voice" : Une saison bonus pour les 10 ans avec cinq coachs emblématiques sur TF1
TV
"The Voice" : Une saison bonus pour les 10 ans avec cinq coachs emblématiques sur...
Youtube France : Le gaming très plébiscité, le nombre de vues explose au premier semestre 2020
Internet
Youtube France : Le gaming très plébiscité, le nombre de vues explose au premier...
"Un si grand soleil" déprogrammé ce soir : Comment France 2 va-t-elle rattraper son retard ?
Séries
"Un si grand soleil" déprogrammé ce soir : Comment France 2 va-t-elle rattraper...
Nicolas Bedos appelle à la résistance contre les mesures anti-COVID-19, Olivier Véran condamne ses propos
TV
Nicolas Bedos appelle à la résistance contre les mesures anti-COVID-19, Olivier...
"L'Agence" : TMC lance son nouveau programme immobilier ce soir
Programme TV
"L'Agence" : TMC lance son nouveau programme immobilier ce soir
Vidéos Puremedias