Agacé, Robert Downey, Jr. interrompt une interview pour la télé britannique

Partager l'article
Vous lisez:
Agacé, Robert Downey, Jr. interrompt une interview pour la télé britannique
Agacé, il interrompt l'interview.
Alors qu'il répondait aux questions de Krishnan Guru-Murthy, l'acteur américain s'est levé et a quitté la pièce.

Ne lui parlez plus de son passé. Hier, le journaliste britannique Krishnan Guru-Murthy a rencontré Robert Downey, Jr. pour évoquer la sortie du blockbuster américain "Avengers 2 : L'Ere d'Ultron". L'acteur y campe une nouvelle fois le milliardaire Tony Stark, alias Iron Man, et il retrouve notamment Chris Hemsworth, Chris Evans, Scarlett Johansson et Jeremy Renner, ainsi que les nouveaux venus Elizabeth Olsen et Aaron Taylor-Johnson. Sorti hier en France, le film a signé un démarrage record et il s'apprête sans doute à en faire de même à l'international.

À lire aussi
Interview de Carlos Ghosn sur Inter : Léa Salamé défendue par sa patronne
Radio
Interview de Carlos Ghosn sur Inter : Léa Salamé défendue par sa patronne
Audiences : Record historique pour "N'oubliez pas les paroles", succès confirmé pour "Mamans et célèbres" sur TFX
Audiences
Audiences : Record historique pour "N'oubliez pas les paroles", succès confirmé...
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter, Cauet en forme, Vacher souffre sur Fun
Audiences
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter,...

Evidemment, le plan promo autour du projet est énorme et les comédiens enchaînent les interviews aux quatres coins du monde. Hier, c'est donc face au journaliste britannique de Channel 4 que Robert Downey, Jr. s'est retrouvé. L'entretien a débuté de façon assez traditionnelle, avec justement des questions sur les super-héros et sur la liberté de n'être que l'un des acteurs principaux, et non la star du film, comme dans le cas des longs-métrages "Iron Man".

"On fait la promo d'un film, non ?"

Mais au milieu de l'interview, Krishnan Guru-Murthy a commencé à dévier un peu des questions sur "Avengers". Comparant "Iron Man" et Tony Stark à Robert Downey, Jr., qui est devenu "un homme meilleur" au fil des années, le journaliste a d'abord ressorti une réponse donnée par le comédien à un journaliste du "New York Times" : "On ne peut pas passer d'une chambre d'hôtel à 2000 dollars la nuit à un pénitentier, comprendre ce qui se passe et en ressortir libéral". Il a ensuite demandé à l'acteur d'expliquer ce qu'il voulait dire par là.

"Les choses qu'on a dites cinq ou sept ans plus tôt, et les choses qu'on a dites dans une interview sont des choses qui avaient un sens à ce moment-là. Je pourrais passer deux heures à décortiquer cette phrase et on ne serait pas plus proche de la vérité que si je vous donnais une réponse à deux balles tout de suite. Je ne serais même pas capable de vous dire précisément ce qu'est un libéral. Voilà la réponse à votre question...", a répondu Robert Downey, Jr. Quand le journaliste lui a demandé s'il n'était donc pas libéral, l'acteur a laissé échapper une petite phrase en signe d'agacement. "On fait la promo d'un film, non ?", a-t-il ainsi lancé avant de lui répondre malgré tout.

"Qu'est-ce qu'on fait, là ?"

"Evidemment, on fait la promo d'un film mais on aimerait également parler un peu de vous, je ne sais pas si vous êtes à l'aise avec ça", a poursuivi le journaliste. "Vous avez autant de temps que les autres... Mais votre pied commence à s'agiter, vous feriez bien de poser votre prochaine question !", a rétorqué le comédien. Krishnan Guru-Murthy s'est alors lancé : "La raison pour laquelle je pose des questions sur votre passé, c'est que vous avez parlé dans d'autres interviews de votre relation avec père, de votre période sombre, quand vous preniez des drogues, que vous buviez, et je me demandais si vous pensiez en être libéré..."

"Je suis désolé... Qu'est-ce qu'on fait, là ?", l'a interrompu Robert Downey, Jr. Après quelques regards échangés avec une personne hors champ, l'acteur s'est finalement levé, souriant, et a fait enlever son micro. Le journaliste a tenté de se justifier et l'acteur, toujours calme, lui a répondu avec le sourire. "Vous êtes sympa, mais ça commençait à trop ressembler à une interview de Diane Sawyer", a conclu l'acteur avant de quitter la pièce, en référence à une journaliste américaine connue pour ses interviews vérité. puremedias.com vous propose de découvrir cette séquence.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
rabatjoie-tv

Ah bon alors j'ai dû mal voir...



musikboy9

Ce que tu dis laisse énormément penser que tu n'as ni vu la vidéo, ni lu l'article, en tout cas pas jusqu'a à la fin.



chocotop

C'est chaud d'avoir un degré d'analyse aussi bas quand même...



chrisarmona

mouais ... un peu comme si à votre bureau, on vous demande de parler de vie sexuelle !



Barry

Ce mec est fort.. Il reste dans son personnage de millardaire caractériel et impétieux, mais sensible et cool, même en promo.
La classe.



Jean Bonneau

ce crétin de journaliste, serait surement content qu'on lui pose des questions sur sa vie privée !



arlouf

J'imagine que parler de ses problèmes de drogue et d'alcool à la face du monde entier ne peut pas convenir à tout le monde. Ce n'est pas parce que ce sont des personnages publiques que l'ont doit s'immiscer dans chaque recoins de leur vie, même les plus sombres.



Kaybent

Précisons que les interviews de Nikos n'ont jamais eu la prétention de faire la promotion de quoi que ce soit, les stars viennent pour parler d'elles et de leur passer justement.
Et c'est toujours dans ce contexte et jamais un contexte de promotion.



thomas-magnum

C'est votre avis, ou celui que nous devons tous avoir ?



stefe

il a surement d'autres choses qui l'intéresse mais qu'il n'a pas envie de partager avec "le monde entier" .... Là, il fait son job, c'est à dire faire la promo du film et non parler de son passé !!!!



marie-senet2

Puant ce mec! A part la promo et sa thune, son succès, rien ne l'intéresse!



teleradio

D'abord on peut lui noter que la barbe ça lui va mieux qu'imberbe :P
Ensuite c'est vrai qu'il est malgré tout resté calme et souriant malgré le désaccord, et ça en général ça te fait malgré tout marquer des points.



rabatjoie-tv

J'aime bien cette attitude. Les journalistes savent plus faire autre chose que "revoyons 5 moments de votre vie, 5 photos de votre vie" et la promo ? aux oubliettes.
Nikos et son "50min inside" ça lui ferait du bien ce genre d'événement.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Bientôt la fin des "cop shows" à la télé ?
TV
Bientôt la fin des "cop shows" à la télé ?
Licenciement de Natacha Polony : Europe 1 condamnée à lui verser près de 400.000 d'euros d'indemnités
Radio
Licenciement de Natacha Polony : Europe 1 condamnée à lui verser près de 400.000...
Netflix dévoile ses nouvelles productions françaises pour 2020
SVOD
Netflix dévoile ses nouvelles productions françaises pour 2020
"César Wagner" : Gil Alma dans la peau d'un "Monk" à la française ce soir sur France 2
Programme TV
"César Wagner" : Gil Alma dans la peau d'un "Monk" à la française ce soir sur...
Municipales 2020 : 500 débats prévus sur France Télévisions
TV
Municipales 2020 : 500 débats prévus sur France Télévisions
"Better Call Saul" : La saison 6 du spin-off de "Breaking Bad" sera la dernière
Séries
"Better Call Saul" : La saison 6 du spin-off de "Breaking Bad" sera la dernière
Vidéos Puremedias