Alain Bernard ("Dropped") : "La production n'y est pour rien"

Partager l'article
Vous lisez:
Alain Bernard ("Dropped") : "La production n'y est pour rien"
Alain Bernard défend ALP après le crash de "Dropped"
Alain Bernard défend ALP après le crash de "Dropped" © Abaca
Interrogé deux jours après l'accident qui a coûté la vie à dix personnes, le nageur refuse le procès de la télé-réalité tandis que Philippe Candeloro défend la production.

Depuis l'annonce de la tragédie survenue sur le tournage de "Dropped", le nouveau jeu d'aventure de TF1, certains pointent du doigt une nouvelle preuve du danger que représente la télé-réalité. Interrogé cet après-midi sur RTL, Alain Bernard, qui faisait partie des candidats du jeu et qui devait monter à l'origine dans l'un des deux hélicoptères qui se sont écrasés, a tenu à défendre l'émission et à souligner le fait que ce terrible drame n'était qu'un accident.

À lire aussi
Demi-finale de l'Euro de handball : Pourquoi Philippe Gardent ne commentera finalement pas le match sur TF1
Sport
Demi-finale de l'Euro de handball : Pourquoi Philippe Gardent ne commentera...
TF1 diffusera la demi-finale de l'Euro de handball ce soir en prime
Sport
TF1 diffusera la demi-finale de l'Euro de handball ce soir en prime
Canal+ : Thomas Sénécal nommé directeur des sports du groupe
Sport
Canal+ : Thomas Sénécal nommé directeur des sports du groupe
Jeux paralympiques 2024 : France Télévisions s'offre les droits de diffusion et promet 300 heures de direct
Sport
Jeux paralympiques 2024 : France Télévisions s'offre les droits de diffusion et...

"Je suis contre la télé-réalité"

"On ne peut pas dire qu'il faut arrêter ces jeux. Dans ce cas-là, vous arrêtez de prendre l'avion, vous arrêtez de prendre l'hélicoptère, vous arrêtez de prendre la voiture, vous arrêtez de sortir en vélo. Dans ce cas-là, vous ne faites plus rien de votre vie", a expliqué le champion olympique français. "Toute personne qui voyage s'expose forcément à un risque d'accident, que ce soit dans le cadre d'une émission de télé, d'une sortie touristique ou personnelle, ça n'engage en rien le fait que ce type d'émission doit continuer ou arrêter", a-t-il poursuivi avant de prendre la défense d'Adventure Line Productions.

Pour lui, c'est clair, "la production n'y est pour rien". "Et justement, si j'ai accepté de faire cette émission, c'est que déjà moi-même je suis contre la télé-réalité. Je n'aime pas ce côté voyeurisme, mais à travers cette émission, c'était l'aventure, le fait de découvrir des paysages et de se retrouver dans des situations hostiles qui nous excitent tous les uns les autres et surtout de donner une image de nous différente", a-t-il assuré, précisant que le début du tournage s'était très bien passé. "Ce que je peux vous dire c'est que tout le monde était vraiment ravi de découvrir ces paysages magnifiques", a-t-il ainsi affirmé.

"Il n'y a même pas de polémique sur les conditions de sécurité"

Lui aussi interrogé par RTL, Philippe Candeloro est allé plus loin dans la défense de la production, assurant que les consignes de sécurité avaient été respectées "à 300%". "On avait des consignes et des briefings de sécurité à chaque fois que l'on partait sur les courses, ils nous voyaient ramasser quelque chose par terre, il y avait toujours le guide local qui nous disait : 'Non, ça tu ne peux pas le manger'. À chaque fois qu'il y avait un danger quelconque de se faire une petite égratignure, on était pris en charge. (...) Sur les conditions de sécurité au niveau de la production il n'y a même pas de polémique à avoir là-dessus. Personne n'aurait pu prévoir ce qui s'est passé d'ailleurs", a-t-il assuré.

Alain Bernard
Alain Bernard
"Dropped" : Alain Bernard et Sylvain Wiltord premiers candidats du nouveau jeu d'aventure de TF1
Zapping : Shy'm, Michèle Bernier et Alain Bernard parlent sexe dans "La parenthèse inattendue"
Autour de Alain Bernard
  • Amaury Leveaux
  • Fabien Gilot
  • Yannick Agnel
l'info en continu
"Zone interdite" sur l'Islam radical : Ophélie Meunier "menacée" et placée sous protection avant diffusion
TV
"Zone interdite" sur l'Islam radical : Ophélie Meunier "menacée" et placée sous...
"Le journal du dimanche" recrute Catherine Nay, voix d'Europe 1
Presse
"Le journal du dimanche" recrute Catherine Nay, voix d'Europe 1
Concentration des médias : Echange tendu entre Maxime Saada et David Assouline sur CNews "chaîne d'opinion"
Politique
Concentration des médias : Echange tendu entre Maxime Saada et David Assouline sur...
"Face à Baba" : Jean-Luc Mélenchon accuse Cyril Hanouna de ne pas avoir respecté ses engagements
TV
"Face à Baba" : Jean-Luc Mélenchon accuse Cyril Hanouna de ne pas avoir respecté...
Salto : La plateforme française compterait 500.000 abonnés payants
SVOD
Salto : La plateforme française compterait 500.000 abonnés payants
Demi-finale de l'Euro de handball : Pourquoi Philippe Gardent ne commentera finalement pas le match sur TF1
Sport
Demi-finale de l'Euro de handball : Pourquoi Philippe Gardent ne commentera...