Après son dérapage, Valérie Trierweiler doit-elle fermer son compte Twitter ?

Partager l'article
Vous lisez:
Après son dérapage, Valérie Trierweiler doit-elle fermer son compte Twitter ?
Valérie Trierweiler, le tweet de trop ?
Valérie Trierweiler, le tweet de trop ? © Abaca
A quelques jours du second tour des législatives, Valérie Trierweiler a semé la zizanie sur le réseau socialTwitter en affichant son soutien au concurrent de Ségolène Royal.

Si François Hollande a récemment demandé à ses ministres de ne pas abuser des réseaux sociaux, il aurait bien fait d'imposer la même règle à sa compagne. En affichant son soutien au concurrent de Ségolène Royal dans la 4è circonscription de Charente-Maritime, Valérie Trierweiler a semé la zizanie sur Twitter. Une tempête qui a largement dépassé le cadre du site de micro-blogging et qui met le parti socialiste dans l'embarras, à quelques jours du second tour des élections législatives.

À lire aussi
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de France 2
TV
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de...
"Zone interdite" : Emu après le reportage de M6, le gouvernement prend des mesures
Politique
"Zone interdite" : Emu après le reportage de M6, le gouvernement prend des mesures
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter, Cauet en forme, Vacher souffre sur Fun
Audiences
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter,...

Le piratage vite écarté

Si les internautes ont d'abord cru à un piratage de son compte, Valérie Trierweiler a pourtant rapidement confirmé son tweet à l'AFP. De quoi faire bondir les ténors de la gauche qui jugent la prise de position de Valérie Trierweiler déplacée et "indécente". "De quoi se mêle-t-elle ?" a lancé sur LCI Jean-Louis Bianco, ancien secrétaire général de l'Elysée sous François Mitterrand. "Danielle Mitterrand (...) était une grande dame (...), jamais elle ne se serait permise de se mêler de politique intérieure", a-t-il poursuivi. "Elle n'a rien à dire là-dessus. Sa démarche est inutile et pas bien du tout" a quant à lui confié Daniel Cohn-Bendit au Parisien.

"On ne peut pas me brider"

La première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, a souhaité minimiser la déclaration de Valérie Trierweiler, estimant que "la seule chose qui nous importe, c'est le soutien de François Hollande à Ségolène Royal". Un soutien qui ne paraît plus si évident, i-Télé annonce que Valérie Trierweiler aurait reçu l'accord de François Hollande avant de publier son tweet.

Valérie Trierweiler avait déjà avoué sa capacité à gaffer sur Twitter, quelques jours avant l'élection présidentielle du 6 mai. La première Dame avait en effet confié, dans les colonnes du magazine Femme actuelle : "François me fait totalement confiance. Sauf sur mes tweets !", avant d'ajouter : "Certains aimeraient que je réagisse moins sur ce réseau social mais tout le monde respecte ma liberté. J'ai du caractère, on ne peut pas me brider". Alors que la droite profite de cet incident pour souligner le "vaudeville" qui se trame à l'Elysée, Valérie Trierweiler est très attendue par les nombreux journalistes qui se sont déplacés en bas de chez elle à Paris pour connaître les raisons qui l'ont poussée à tweeter.

Bientôt interdite de Twitter ?

En tant que première dame, Valérie Trierweiler devra désormais plus que jamais assumer les conséquences de son activité sur les réseaux sociaux. Le 12 mai dernier, elle avouait envisager de fermer son compte Twitter, estimant qu'elle comprenait que "la portée de (ses) propos (avait) changé". "Je vais faire attention", avait-elle déclaré au Monde. L'incident d'aujourd'hui la conduira-t-elle à clôturer définitivement son compte ?

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Moins d'un an après son arrivée, Laurent Eichinger quitte déjà ses fonctions de DG de RMC Sport
TV
Moins d'un an après son arrivée, Laurent Eichinger quitte déjà ses fonctions de DG...
Thierry Dusautoir devient consultant pour le "Canal rugby club" d'Isabelle Ithurburu
Sport
Thierry Dusautoir devient consultant pour le "Canal rugby club" d'Isabelle Ithurburu
"Maroni" : Une saison 2 pour la mini-série d'Arte
Séries
"Maroni" : Une saison 2 pour la mini-série d'Arte
Disney+ : La série sur Obi-Wan Kenobi suspendue
SVOD
Disney+ : La série sur Obi-Wan Kenobi suspendue
"Les nouvelles aventures de Sabrina" de retour dès aujourd'hui sur Netflix
Séries
"Les nouvelles aventures de Sabrina" de retour dès aujourd'hui sur Netflix
"Caïn" : La huitième et dernière saison débarque ce soir sur France 2
Programme TV
"Caïn" : La huitième et dernière saison débarque ce soir sur France 2
Vidéos Puremedias