Après "The Office", Netflix perd les droits d'une série mythique

Partager l'article
Vous lisez:
Après "The Office", Netflix perd les droits d'une série mythique
Netflix
Netflix © Abaca
En 2018, la plateforme américaine n'avait pourtant pas hésité à mettre près d'une centaine de millions de dollars sur la table pour la conserver.

L'inéluctable est arrivé. Comme le rapporte "The Hollywood Reporter", Netflix s'apprête à perdre les droits de "Friends" à partir de 2020 aux Etats-Unis. La plateforme américaine a confirmé la nouvelle dans un tweet, faisant au passage un clin d'oeil subtil aux fans de la série. Elle a ainsi commencé par écrire dans son message : "The One Where We Have To Say Goodbye" ("Celui où on doit dire au revoir") - une référence aux titres des épisodes de "Friends" qui débutent systématiquement par "The One" ("Celui").

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Crise à "Télématin" : En larmes, Danielle Moreau prend la défense des chroniqueurs de la matinale de France 2 (MAJ)
TV
Crise à "Télématin" : En larmes, Danielle Moreau prend la défense des chroniqueurs...
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
TV
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h

Netflix a ensuite ajouté : "Nous sommes navrés de voir 'Friends' rejoindre le service de streaming de la Warner au début de l'année 2020 (aux États-Unis). Merci pour les souvenirs, les gars".

La perte de "Friends" par Netflix est en effet la conséquence directe de la mise sur pied de la plateforme SVOD de Warner baptisée HBO Max, du nom de sa puissante chaîne à péage. Pour chiper "Friends" à son rival, la filiale du câblo-opérateur américain AT&T aurait ainsi mis sur la table près de 425 millions de dollars sur cinq ans (85 millions par an) alors qu'elle a pourtant produite la série via ses propres studios dans les années 1990. Il faut dire qu'en 2018, Netflix n'avait pas hésité à casser sa tirelire - entre 80 et 100 millions de dollars selon les estimation - pour s'offrir pour un an supplémentaire les 236 épisodes de "Friends".

Concernant le sort de la série en France, rien n'est encore sûr. Les droits étant négociés différemment et l'arrivée de HBO Max dans l'Hexagone n'étant pas encore annoncée, il est possible que "Friends" reste disponible sur Netflix dans nos contrées. L'antenne française de Netflix n'a en tout cas pas communiqué sur le sujet pour l'heure.

"Game of Thrones", "Les Soprano" et "Le Prince de Bel-Air" pour HBO Max

"Friends" ne sera pas le seul produit d'appel de la future HBO Max, dont le lancement est attendu au printemps 2020 aux Etats-Unis. Comme le rapporte la presse américaine, le service de SVOD de Warner devrait proposer à son lancement près de 10.000 heures de programmes, dont ceux de HBO, de la Warner et de la CW. Parmi eux, "Game of Thrones" et "Les Soprano" bien sûr (vidéo de promotion ci-dessous), mais aussi l'intégral du "Prince de Bel-Air", autre sitcom culte des années 1990, ou encore "Pretty Little Liars". Afin de densifier son offre, HBO Max a aussi mis en production plusieurs séries originales, notamment "Dune: The Sisterhood", adaptée du livre "Dune", ou "Gremlins", déclinaison télévisée des films du même nom.

HBO Max © Youtube

"Guerre des plateformes"

La perte des droits de "Friends" est un nouvel effet concret de "la guerre des plateformes" qui point depuis plusieurs mois. Alors que Netflix domine outrageusement le marché de la SVOD, la firme de Reed Hastings va devoir faire face à de nouveaux concurrents, et non des moindres. Outre Hulu et Amazon Prime Video, ses deux rivaux actuels, elle devra ainsi affronter Disney, qui lancera sa propre plateforme, Disney+ dès la fin de l'année, tandis que Warner et NBCUniversal feront de même à partir de 2020.

Afin de maximiser ses chances de victoire, chacun a d'ailleurs déjà commencé à rapatrier ses contenus chez soi. C'est ainsi que Disney a pris soin de faire annuler ces derniers mois toutes les séries de sa filiale Marvel proposées sur Netflix, et que NBCUniversal a déboursé 500 millions de dollars (100 millions par année) pour récupérer "The Office" à partir de 2021. Cette fiction était le contenu le plus consommé sur Netflix aux Etats-Unis.

Investissement massif de Netflix dans les contenus propres

Netflix a anticipé cette situation de longue date en investissant massivement dans la production de ses propres contenus. En 2018, la plateforme a ainsi dépensé pas moins de 8 milliards de dollars à cet effet. En 2019, cet effort d'investissement devrait être encore plus soutenu, de l'ordre de 15 milliards de dollars selon certains analystes cités par la presse américaine. Pour palier la défection des séries phare de son catalogue et constituer ses propres titres cultes, la plateforme a cassé sa tirelire pour s'offrir l'exclusivité des services de deux des créateurs de séries les plus puissants de la télé américaine : Shonda Rhimes ("Grey's Anatomy", "Scandal"), dont les équipes planchent sur huit projets pour Netflix, et Ryan Murphy ("Glee", "Amarican Horror Story"). La "guerre des plateformes" ne fait que commencer.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
eviradnus

les plateformes et leur putain de guerres.. au final, on n'a plus le temps de suivre qui fait quoi donc on ne s'abonne pas, donc on ne regarde pas, oh et puis zut! pas besoin de leur filer des sous! sont tous nuls! faut un internet qui tourne à plein, du wifi qui produit et capte de ouf! bref, pas le temps, pas le sou!



Charles Dudule

Les abonnements étant libres, il suffira de s'abonner dans l'année deux mois à Netfkix, deux mois à Disney, deux mois à HBO, etc...C'est pas un problème....Sans compter le piratage...



Cyril du 33

T'emballes pas, "Friends" est encore diffusée tous les après-midi sur TFX.



arno2marcq

Les séries comme Friends sont les madeleines de Proust les usagers Netflix, je ne pense pas qu'ils revoient l'intégrale mais un épisode par ci un autre par là histoire de se détendre et se remémorer une certaine époque ou quand il n'y a rien d'inspirant à voir.

Pour ma part, même si Friends est une des meilleurs séries comiques, je n'ai jamais compris ce culte autour de la série. Je trouvais cela parfois un peu poussif (du genre il faut rigoler alors on rigole) alors que ce n'était pas super drôle parfois en réalité.

Et ca a tellement été rediffusé sur x chaînes que dès que je zappais sur une chaîne la rediffusant, je changeais de chaîne direct.



Emrata.

C’est exactement l’inverse qui se passe, comme dans le monde du sport. Chacun veut sa part du gateau en oubliant qu’il n’est pas extensible... Beaucoup vont de casser la gueule et revenir chez Netflix la queue basse.



Emrata.

Faut pas oublier que c’est aux Etats-Unis. La plateforme de Warner n’est pas prête de voir le jour en France et ils ont tout intérêt à laisser Friends chez nous.



LeMoi

Ah oui, j'avais oublié Apple...



Oasis

Il faut rajouter aussi la future plateforme d'AppleTV, Google commence à produire ses propres séries accessibles via des abonnements premium sur YouTube et je crois avoir lu que ça s'agitait aussi chez Facebook ! Bref ça risque d'être saignant^^



Oasis

Idem je vois pas trop pour l'instant de séries Netflix, dont les saisons seront vues et revues par un grand nombre de personnes. Ils seront peut-être contraints à proposer des nouvelles séries continuellement...



Oasis

Le problème est que tous les concurrents, actuels ou futurs, ont aussi les reins solides financièrement, que ce soit les grands studios hollywoodiens ou les GAFA...



Jules

La guerre commence, le début de la fin pour Netflix.https://uploads.disquscdn.com/image...



Pfff

Les Netflixzouzes sont en PLS...



JHBi

À force ils devront s'associer pour proposer des abonnements groupé sinon impossible de tout voir et retour en force du streaming et aux téléchargement illégale de masse !



JHBi

Disney n'a pas annulé les séries Marvel/Netflix... C'est un choix indépendant à Netflix suite à l'annonce d'une plate forme Disney +



LeMoi

Du coup, pour le sport, on se rend compte que ça complique les choses pour le consommateur, avec Canal +, BeIN Sports, RMC Sport, Eurosport, et le futur MediaPro... Il y a bien des packs qui incluent quelques chaines, mais si on veut tout, on en a pour plus de 60 euros aussi ?
À l'époque TPS a tenté de concurrencer Canal Sat, avant que ça ne capote et que l'un bouffe l'autre, heureusement que finalement les FAI ont rétabli un peu d'équilibre en proposant eux aussi des chaînes sans avoir à s'abonner à un autre opérateur, à l'image de ce que faisait Numéricable



Panpan

C'est là qu'on se rend compte de la dimension de cette série... 100 millions par an 15 ans après la fin de sa diffusion, c'est phénoménal.



La Sardine

Je comprends ce que vous voulez dire mais tout monopole privé n'est pas souhaitable à moyen et long terme pour le consommateur.

Pour appuyer votre propos c'est un peu comme dans le sport à la télé, avant on avait Canal+ pour les sports et aujourd'hui si on veut tout, c'est 1 compliqué car il faut des FAI spécifiques (SFR) et 2 cher car il faut plusieurs abonnements à des chaines de luxe (MédiaPro 25€/mois quand même, RMC 19€)).



Alexxxx

Merci beaucoup pour ces infos !

Alexxxx

En effet logique, merci !



Alexxxx

Ah d'accord merci !



LeMoi

Non, bien sûr que non, la concurrence est bonne, mais il ne faut pas non plus qu'il y en ait trop...
Quand on a de la concurrence entre prestataires qui offrent les mêmes services (par ex des opérateurs de téléphonie mobile, des FAI), on en choisit un et en général, ça suffit.
Là, le problème, ce n'est pas la concurrence mais la complémentarité, ces acteurs n'offrent pas le même service à des prix différents, mais du contenu vraiment différent d'un fournisseur à l'autre, et ils ne se battent pas pour savoir lequel sera le plus compétitif, mais lequel engrengera le plus d'abonnés grâce à ses contenus non disponibles ailleurs.
Et bien sûr que Netflix n'a rien à voir avec la fin de l'histoire audiovisuelle mondiale, mais l'éclatement de l'offre annule l'avantage du système, c-à-d payer une prix global pour avoir du contenu, à condition que ce prix global soit acceptable...



James T Kirk

Salut.
NBC n'était pas le studio de production, seulement le diffuseur. De sorte que les droits de Friends appartenaient (et appartiennent toujours, donc) à WARNER.
Si NBC avait produit la série, elle aurait de toute façon disparu des écrans NETFLIX, car COMCAST (propriétaire de NBC) prévoit aussi de lancer très prochainement sa plateforme de streaming. C'est ainsi le cas de The Office.

Ainsi donc, les sociétés de production cèdent les droits de diffusion (et non la propriété) afin de permettre l'exploitation du programme, même des années après l'arrêt de sa diffusion sur le network initial.
Ces droits de diffusion sont très encadrés, dans le pays d'origine (sur le network d'origine, puis en syndication), comme à l'étranger. mais cela ne vaut que pour un laps de temps défini par contrat. a l'issue, le producteur peut choisir de récupérer sa série pour l'exploiter lui-même (ce sera donc le cas pour Friends sur HBO MAX).



La Sardine

Netflix a surtout les investisseurs solides, comme ce fut le cas pour Amazon pendant de longues et nombreuses années.



La Sardine

Vous voulez un monde sans concurrence ? Vous voulez aussi que les industries autre que Netflix n'aient pas le droit d'investir dans un secteur ?

Je caricature votre propos bien évidement mais je trouve difficilement soutenable que l'on considère Netflix comme la fin de l'histoire audiovisuelle mondiale. Et la je caricature à peine les propos de certains intervenants de ce forum.



Nekida

Parce qu'ils ont vendu les droits de diffusion même si ils ont crée la serie, il faut payer.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Une mini-série sur l'incendie de Notre-Dame en préparation
Séries
Une mini-série sur l'incendie de Notre-Dame en préparation
"Chimerica" : Une nouvelle mini-série britannique ce soir sur Canal+
TV
"Chimerica" : Une nouvelle mini-série britannique ce soir sur Canal+
Pierre Ménès : "L'euphorie de Yoann Riou m'angoisse beaucoup"
TV
Pierre Ménès : "L'euphorie de Yoann Riou m'angoisse beaucoup"
"Coup de foudre en Andalousie" : Agustin Galiana et Maud Baecker en duo ce soir sur TF1
Programme TV
"Coup de foudre en Andalousie" : Agustin Galiana et Maud Baecker en duo ce soir...
Comparé à Hitler, Frank Leboeuf porte plainte contre Thierry Samitier
Justice
Comparé à Hitler, Frank Leboeuf porte plainte contre Thierry Samitier
"C'est du gâteau" : Netflix dévoile la bande-annonce de sa première émission française
SVOD
"C'est du gâteau" : Netflix dévoile la bande-annonce de sa première émission...
Vidéos Puremedias