Article sur Nicolas Sarkozy : La SDJ du "Parisien" condamne "fermement" la dépublication

Partager l'article
Vous lisez:
Article sur Nicolas Sarkozy : La SDJ du "Parisien" condamne "fermement" la dépublication
"Complément d'enquête" sur Nicolas Sarkozy. © Abaca
Un journaliste du quotidien francilien a évoqué le 14 avril dernier un tapage nocturne dans le voisinage de Nicolas Sarkozy. L'article a depuis été retiré du site.

La SDJ monte au créneau. Le mercredi 14 avril dernier, "Le Parisien" a mis en ligne une affaire de tapage nocturne dans un logement jouxtant celui de l'ancien chef de l'Etat Nicolas Sarkozy. Après le match du Paris Saint-Germain contre le Bayern Munich au parc des Princes, auquel il a assisté mardi, l'ex-président de la République est tombé nez à nez avec des fêtards bruyants. Alertée avant l'arrivée de l'ancien locataire de l'Elysée, la police a décompté une trentaine de participants.

À lire aussi
"Le Monde" n'a pas été distribué au Maroc cette semaine
Presse
"Le Monde" n'a pas été distribué au Maroc cette semaine
Patrick Montel rejoint "Le Point" pour les Jeux olympiques de Tokyo
Presse
Patrick Montel rejoint "Le Point" pour les Jeux olympiques de Tokyo
Impliqué dans une arnaque de sans-papiers, le rédacteur en chef de "Politis" écarté de ses fonctions
Presse
Impliqué dans une arnaque de sans-papiers, le rédacteur en chef de "Politis"...
Kurt Westergaard, dessinateur danois d'une des caricatures de Mahomet, est mort
Presse
Kurt Westergaard, dessinateur danois d'une des caricatures de Mahomet, est mort

"Une pratique rarissime"

Problème : l'article du "Parisien" a depuis été retiré du site du quotidien francilien. Cette décision a heurté la Société des journalistes du titre de presse qui a "condamné fermement cette dépublication" à travers un communiqué et a dénoncé "une pratique rarissime" et "d'autant plus incompréhensible que l'article initial avait fait l'objet d'un correctif peu avant 18h".

Retour sur les faits, présentés par la SDJ. L'article a été publié vers 14h30 et a été repris par plusieurs sites. La Société de journalistes a reconnu qu'il "comportait une erreur dans son titre" : "Celui-ci indiquait, à tort, que Nicolas Sarkozy avait de lui-même appelé la police pour se plaindre du bruit". "J'ai reçu vers 17h-17h30, un coup de fil du cabinet de Nicolas Sarkozy disant que tout était faux, de A à Z", a raconté Jean-Michel Salvator, directeur des rédactions du "Parisien/Aujourd'hui en France", à la SDJ jeudi lors d'une rencontre. Et d'ajouter aux journalistes : "Un ancien chef de l'Etat ne passe pas par le 17 pour ce genre de choses et il n'était d'ailleurs pas chez lui puisqu'il assistait au match du PSG".

"L'affaire aurait dû en rester là"

Ainsi, le titre a été "modifié" et l'auteur de l'article a apporté "une précision", "sourcée de l'entourage de l'entourage de l'ex-chef de l'Etat, pour éclaircir ce point" : "L'article en lui-même, relatant les félicitations de Nicolas Sarkozy aux policiers alors qu'il rentrait chez lui, est resté inchangé car parfaitement conforme à la réalité des faits". Jean-Michel Salvator a d'ailleurs estimé que "l'incident était clos". "L'affaire aurait dû en rester là", a noté la SDJ.

Sauf que dans les heures qui ont suivi, la Société des journalistes du "Parisien" a découvert que l'article avait "purement et simplement disparu du site", "sans que son auteur principal n'en soit avisé". "J'ai eu des remontées disant que le journaliste reconnaissait que l'information était fausse, qu'il n'avait ni preuve, ni certitude et n'avait pas appelé le cabinet de Sarkozy. Je me suis dit que cet article était mal né, et que dans ces conditions, il valait mieux le retirer", a fait savoir Jean-Michel Salvator. Pourtant, auprès de la SDJ, l'auteur de l'article a affirmé n'être "jamais revenu sur l'exactitude de ses informations", "issues de quatre sources distinctes".

"Supprimer un article est une pratique dangereuse"

"La SDJ condamne fermement cette dépublication. Elle ne se justifiait pas d'un point de vue éditorial. Elle est par ailleurs totalement inacceptable - et contre-productive - d'un point de vue formel. Supprimer un article est une pratique dangereuse. Elle introduit une rupture dans la relation de confiance qui nous lie avec nos lecteurs : comment peuvent-ils comprendre cette suppression subite ?", a déclaré la SDJ dans son communiqué.

De son côté, Jean-Michel Salvator a réagi : "Je ne veux pas écraser la craie. C'est un incident regrettable. Il y a eu dysfonctionnement mais c'est un papier minime qui n'a pas d'enjeu autre que l'audience. Je prends la responsabilité de cette décision". Face à ces propos, la SDJ a demandé que "ce genre d'incident ne reproduise plus" et "que la pratique de l'Edit, déjà utilisée à plusieurs reprises par le passé, soit systématisée".

Ce n'est pas la première fois que les journalistes du "Parisien" se retournent contre leur patron. Début mars dernier, la Société des journalistes, les organisations syndicales et le "collectif des femmes du 'Parisien'" s'étaient agacés après la publication d'un édito défendant Nicolas Sarkozy et donnant son opinion sur une décision de justice. Même gronde en 2020 quand Rémy Dessarts, directeur délégué des rédactions, avait tenu des propos sinophobes dans un éditorial. Il avait alors été soutenu par Jean-Michel Salvator qui avait plaidé le "malentendu" à l'époque.

l'info en continu
Quelles séries sur Netflix et Disney+ en août ?
SVOD
Quelles séries sur Netflix et Disney+ en août ?
"La chute de la Maison-Blanche" : Gerard Butler réclame des millions de dollars aux producteurs du film
Justice
"La chute de la Maison-Blanche" : Gerard Butler réclame des millions de dollars...
Ligue 1 : beIN Sports se place sous la protection du tribunal et lance une procédure de conciliation
Sport
Ligue 1 : beIN Sports se place sous la protection du tribunal et lance une...
Audiences samedi : Le judo met à terre Jean-Luc Reichmann, Record pour "L'été du 20h30", Crespo-Mara en forme à 20h
TV
Audiences samedi : Le judo met à terre Jean-Luc Reichmann, Record pour "L'été du...
Audiences : "Mongeville" en tête devant "20 ans d'émissions cultes", records pour "Fort Boyard"
TV
Audiences : "Mongeville" en tête devant "20 ans d'émissions cultes", records pour...
Comment sont mesurées les audiences radio ?
Audiences
Comment sont mesurées les audiences radio ?