Attaque à Nice : Séquence surréaliste à l'Assemblée où une minute de silence succède à une standing ovation

Partager l'article
Vous lisez:
Attaque à Nice : Séquence surréaliste à l'Assemblée où une minute de silence succède à une standing ovation
Scène surréaliste à l'Assemblée nationale © LCP
L'attaque est survenue quelques minutes avant que le Premier ministre Jean Castex ne s'exprime sur la situation sanitaire.

Quand l'actualité se téléscope. Ce jeudi matin, Jean Castex s'exprimait à l'Assemblée nationale sur la crise sanitaire, au lendemain de l'allocution du président de la République. Un discours retransmis en direct sur la chaîne LCP, qui s'inscrivait dans le cadre d'un débat qui devait être suivi d'un vote en fin de matinée. "Nous faisons le choix de la vie et de la solidarité car c'est le seul qui s'impose", a conclu le Premier ministre avant de remettre son masque et de quitter la tribune sous les applaudissements des députés de son camp qui lui ont réservé une standing ovation.

À lire aussi
"La maison France 5" de Stéphane Thebaut va s'arrêter
TV
"La maison France 5" de Stéphane Thebaut va s'arrêter
Rokhaya Diallo dénonce la "chronique mensongère" du "pathétique Patrick Cohen" dans "C à vous"
TV
Rokhaya Diallo dénonce la "chronique mensongère" du "pathétique Patrick Cohen"...
Julien Cazarre et Sébastien Thoen parodient "L'heure des pros" de Pascal Praud
TV
Julien Cazarre et Sébastien Thoen parodient "L'heure des pros" de Pascal Praud

"Un attentat d'une gravité extrême s'est produit à Nice"

Mais au pied des marches, le chef du gouvernement a été abordé par un conseiller qui lui a glissé une information importante : une attaque au couteau survenue quelques minutes plus tôt à l'intérieur et aux abords de la basilique Notre-Dame de l'Assomption à Nice.

Cela a donné lieu à une séquence surréaliste puisque, après avoir été applaudi par une partie de la représentation nationale, Jean Castex est remonté au pied du perchoir pour observer une minute de silence. "Nous venons d'apprendre, à l'instant, pendant que s'exprimait le Premier ministre, qu'un attentat d'une gravité extrême s'est produit à Nice", a expliqué le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand, invitant à une minute de silence "dans ces circonstances tragiques", "en solidarité à l'égard de la ou des victimes et de l'ensemble de ses proches". puremedias.com vous propose de revoir cette séquence.

A l'issue de cet instant solennel, LCP a diffusé en direct une déclaration du député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti, pour évoquer la situation critique dans sa circonscription. "J'ai été prévenu lorsque je m'asseyais dans l'hémicycle pour écouter la déclaration du Premier ministre, donc c'était à 9h15. Cela a dû se produire quelques minutes auparavant", a résumé le député. Au moins trois personnes ont perdu la vie dans cette attaque tandis que l'auteur présumé des faits, blessé par balles, a été évacué à l'hôpital.

Sur le même thème
l'info en continu
Loi sur la sécurité globale : Le fameux article 24 bénéficiera d'une "réécriture complète"
Presse
Loi sur la sécurité globale : Le fameux article 24 bénéficiera d'une "réécriture...
"Les Princes et les princesses de l'amour" de retour sur W9 ce soir
Programme TV
"Les Princes et les princesses de l'amour" de retour sur W9 ce soir
Eurovision Junior : En panique, la cheffe de la délégation française oublie qu'elle est à l'antenne
TV
Eurovision Junior : En panique, la cheffe de la délégation française oublie...
"Neo" : Bernard de la Villardière lance un nouveau média vidéo "positif"
Internet
"Neo" : Bernard de la Villardière lance un nouveau média vidéo "positif"
Europe 1 : Christophe Hondelatte suspend les enregistrements de "Hondelatte raconte" après des soucis de santé
Radio
Europe 1 : Christophe Hondelatte suspend les enregistrements de "Hondelatte...
BFMTV : Bruce Toussaint démonte une fake news de la policière Linda Kebbab
TV
BFMTV : Bruce Toussaint démonte une fake news de la policière Linda Kebbab
Vidéos Puremedias