Audiences annuelles 2019 : Les chaînes TF1 et M6 au plus bas, le service public en forme, record pour LCI et L'Equipe

Partager l'article
Vous lisez:
Audiences annuelles 2019 : Les chaînes TF1 et M6 au plus bas, le service public en forme, record pour LCI et L'Equipe
France Télévisions
France Télévisions © GUYON Nathalie
TMC signe une belle saison, tandis que RMC Découverte est au plus haut de son histoire.

Une télévision moins regardée par les Français. Voici l'un des enseignements des audiences annuelles publiées hier par Médiamétrie. Celles-ci sont notamment marquées par une fuite sensible d'une partie des jeunes téléspectateurs. D'après les chiffres dévoilés par Médiamétrie, les 15-34 ans ne regardent plus le petit écran que 1h43 par jour en moyenne, soit 13 minutes de moins qu'en 2018 ! La durée d'écoute globale pour l'ensemble de la population* est elle aussi orientée à la baisse - bien que moins marquée - avec une consommation de la télévision de 3h40 par jour en moyenne (-6 minutes).

À lire aussi
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Presse
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant...
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des attaques ignobles"
Politique
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des...
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews
TV
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews

Conséquence du vieillissement du public de la télévision, les chaînes commerciales historiques souffrent sur la cible des individus de quatre ans et plus, tandis que les antennes du service public, à la structure d'audience plus âgée, font globalement le plein en cette année 2019. Les chaînes dites de la TNT HD (RMC Découverte, RMC Story, TF1 Séries Films, 6ter et Chérie25) continuent pour leur part de grignoter des parts d'audience, tandis que les chaînes TNT lancées en 2005 marquent globalement le pas. Le pool constitué par LCI et franceinfo, toutes deux lancées en 2016, progresse, lui, de 0,4 point en 2019.

TF1 sous la barre des 20% pour la première fois de son histoire

Dans le détail, la part d'audience de la chaîne TF1 s'affaisse nettement en cette année 2019. Bien que toujours leader, la Une passe pour la première fois sous la barre symbolique des 20% de part d'audience, à son plus bas historique. La Une essuie ainsi un repli de 0,7 point par rapport à 2018, année marquée par la Coupe du monde de football masculin, tandis que l'année 2019 alignait les Mondiaux de foot féminin et de rugby. Sur la cible commerciale, la baisse de TF1 est plus limitée, avec une part de marché de 22% sur les Femmes responsables des achats de moins de cinquante ans (FRDA-50), en repli de 0,5 point par rapport à 2018. Pour sa rassurer, le groupe de Gilles Pélisson peut compter sur les bonnes performances de ses chaînes TNT sur la cible commerciale. Récoltant les fruits de sa stratégie multi-chaînes, la filiale de Bouygues peut ainsi afficher une solide part de marché FRDA-50 globale, à 32,6%, stable sur un an et en hausse de 0,3 point par rapport à 2017.

Outre le succès de la Coupe du monde féminine, la Une a pu bénéficier tout au long de l'année de sa puissance aux carrefours d'audience stratégiques que sont les tranches 12h-14h et 19h-23h. Celles-ci ont notamment été portées par une offre d'information au leadership incontesté, et par le bon comportement en access du feuilleton quotidien "Demain nous appartient", fragilisé cependant depuis quelques semaines par la faiblesse des programmes proposés juste avant lui, dont les "Bienvenue...". En prime time, la Une a su atténuer les conséquences du dévissage de "The Voice" et "The Voice Kids" avec le lancements réussi de "Mask Singer". Surtout, la Une a encore brillé en matière de fictions françaises avec les cartons du "Bazar de la charité", de "Balthazar", du "Temps est assassin" et des "Bracelets rouges", pour ne citer qu'eux. La Une a en revanche connu des fortunes beaucoup plus diverses en matière de fictions américaines, entre un "Good Doctor" toujours puissant et un "Los Angeles Bad Girls" aux audiences catastrophiques. En prime time, TF1 a aussi pu s'appuyer sur une offre de cinéma puissante, entre blockbusters américains inédits et grosses comédies françaises.

France 2 au plus haut depuis 2015

Solidement arrimée à la deuxième place, France 2 brille une nouvelle fois cette année, enregistrant la plus forte progression du PAF et sa meilleure performance depuis 2015. Mécaniquement, l'écart avec TF1 se réduit et passe sous les 6 points de part d'audience (5,6). En 2019, la Deux a une nouvelle fois pu compter sur la solidification de son fond de grille. Celui-ci a notamment été boosté par les bons après-midis de la chaîne, où Sophie Davant, et désormais Faustine Bollaert affolent les compteurs. En access, Nagui continue aussi d'afficher des scores solides. Bien que plus à la peine en prime time cette année, l'information de la Deux apportent elle aussi sa pierre à l'édifice, avec une bonne tenue de ses éditions quotidiennes, notamment du "13 Heures" de Marie-Sophie Lacarrau qui progresse, à 2,5 millions de téléspectateurs en moyenne (20,9% de PDA) en 2019.

En prime time, France 2 a principalement pu compter sur la puissance de ses fictions françaises, avec les succès confirmés de marques installées comme "Alex Hugo", "Candice Renoir", ou "Les petits meurtres d'Agatha Christie". De nouvelles fiction ont également tiré leur épingle du jeu, à l'instar de "Kepler(s)", "Astrid et Raphaëlle" ou "Tropiques criminels" plus récemment. En 2019 en prime time, la Deux a également pu capitaliser une nouvelle fois sur le concours de l'Eurovision et sur l'excellente santé de "Fort Boyard", qui a fêté ses trente ans d'existence en fanfare.

France 3 troisième, M6 souffre, au plus bas

En troisième position, France 3 confirme sa médaille de bronze. Comme France 2, la Trois a connu une bonne année, affichant une part d'audience moyenne de 9,3%, en léger repli sur un an. En journée, France 3 a pu compter de nouveau sur le bon maintien de son bloc jeux l'après-midi et sur la bonne santé de son offre d'information, surtout à la mi-journée. En prime, France 3 a encore particulièrement séduit avec son offre de fiction française, plébiscitée par les téléspectateurs de plus de 50 ans. Avec jusqu'à 8,6 millions de téléspectateurs (33,6% de PDA), "Capitaine Marleau" a ainsi permis à France 3 de battre des records d'audience. Outre la série incarnée par Corinne Masiero, "La Stagiaire", "Cassandre", "Mongeville", "Meurtres à..." se sont toutes montrées très performantes en 2019.

Au pied du podium, M6 souffre davantage, à 8,9% de part d'audience, en repli de 0,2 point sur un an. La chaîne affiche pour la troisième année consécutive son plus bas niveau depuis 1991. Sur les FRDA-50, coeur de cible de la chaîne, le recul de la Six est moins marqué, avec une perte de 0,3 point. Surtout, grâce au bon comportement sur la cible commerciale de W9 et 6ter, mais aussi à l'intégration de Gulli, le groupe de Nicolas de Tavernost présente une part de marché FRDA-50 globale solide et dans le vert, à 22,8% (+1,4 point).

Fidèle à sa tradition, la Six a beaucoup tenté en 2019, avec à la clé un certain nombre d'échecs comme "The Bridge", "Together" et des fictions de prime time qui n'ont pas convaincu, à l'image du "Grand Bazar". M6 a en revanche pu compter une nouvelle fois sur la bonne santé de ses marques historiques, à commencer par l'offre d'information quotidienne ("Le 12.45" et "Le 19.45") qui a signé une excellente année. Toujours en journée, "Scènes de ménages" s'est affirmée comme la fiction française quotidienne la plus suivie de la télévision. En soirée, les programmes historiques ont eux aussi tenu leur rang, à l'image de "Top Chef", "Capital", "La France a un Incroyable Talent" et des scores toujours solides - bien qu'en baisse - de "L'amour et dans le pré", "Pékin Express" ou du "Meilleur Pâtissier".

France 5 solide, TMC passe devant C8, Arte en forme

Portée par la remarquable solidité de son avant-soirée ("C dans l'air" et "C à vous"), qui a cartonné une nouvelle fois cette année, par la bonne santé de son offre de magazines ("Enquête de santé", "Echappées belles", "La Maison France 5") et par les excellents scores de son offre documentaire, France 5 demeure cinquième chaîne de France, en légère hausse par rapport à l'année dernière. Elle devance ainsi TMC qui passe devant C8 en 2019. La Dix peut notamment dire merci à "Quotidien" en access et à "Burger Quiz" en prime time. En soirée, TMC continue également de profiter du généreux catalogue cinéma de TF1, avec la diffusion de nombreux blockbusters porteurs, à l'image de la programmation de la deuxième trilogie Star Wars récemment. TMC peut aussi compter sur la retransmission de programmes de sport légués par sa maison mère. Sur les FRDA-50, TMC affiche une costaude part de marché de 4,4%, la plus haute des chaînes de la TNT, en hausse de 0,3 point sur un an.

C8, de son côté, fait face comme en 2018 à un léger tassement de son audience sur les individus de quatre ans et plus, repassant sous la barre symbolique des 3%. La faute notamment à l'usure de "Touche pas à mon poste", à la perte des émissions de Thierry Ardisson et à une baisse de régime des prime-time de Cyril Hanouna. Au rang des bonnes nouvelles, C8 peut cependant se réjouir du succès du magazine "Enquête sous haute tension", plusieurs fois au million cette année, du lancement réussi de "Enquêtes paranormales", du succès régulier de son offre de cinéma américain ou de certains documentaires évènementiels, comme celui sur Christian Quesada en mai dernier.

Record historique pour RMC Découverte, LCI et L'Equipe

Comme les chaînes de France Télévisions, Arte signe elle aussi une belle année 2019, à 2,6% de part d'audience, se payant le luxe de devancer W9 et BFMTV. La chaîne franco-allemande peut notamment se féliciter des bonnes performances de son magazine d'access "28 minutes", mais aussi du plébiscite de son offre de cinéma par les plus de cinquante ans, avec des longs métrages qui atteignent régulièrement le million de téléspectateurs en prime time. Reléguée à la dixième place, BFMTV termine une année 2019 bien moins flamboyante que 2018, année marquée notamment par la crise des Gilets jaunes. La chaîne info du groupe Altice est désormais talonnée par sa petite soeur, RMC Découverte, qui progresse encore et réalise sa meilleure année historique pour la septième année consécutive.

La chaîne "L'Equipe" signe pour sa part en 2019 sa meilleure audience annuelle de son histoire, à 1,4% de part d'audience, devant Canal+. Même record pour LCI, dont l'audience atteint la barre symbolique des 1% de part d'audience, en hausse de 0,3 point sur un an. Désormais installée en tant que deuxième chaîne d'info de France, l'antenne du groupe TF1 devance désormais de 0,2 point CNews (0,8% de PDA) et de 0,5 point franceinfo (0,5%).

Mon image

* Incluant notamment la consommation en live, en différé et en replay, sur l'ensemble des écrans, à domicile et hors domicile.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
david vincent

Qui regarde encore ces chaînes has-been et serviles envers le pouvoir et les puissants, sinon les grabataires ?
Encore quelques canicules et la télé est morte. Bon débarras !



Rodolphe Bruno

Et tant mieux car TF1 et M6 sont de plus en plus nulles avec leurs émissions usées jusqu'à la corde comme on dit, la cuisine, les mariages, l'amour dans le pré depuis 15 ans ! Capital Zone Interdite qui vieillissent très mal et ne proposent plus aucun sujet intéressant, regardez leurs scores le dimanche soir, même le fameux film de TF1 ne marche pas toujours, preuve dimanche avec Gravity !! Les gens aujourd'hui consomment la télé différemment c'est vrai, entre le replay, les tablettes et les ordinateurs, les consoles de jeux, les plateformes qui arrivent, Disney c'est cette année avec le plus gros catalogue de diffusion au monde !! Quand aux infos, TF1 copie sur France 2 qui recopie sur TF1, Pernaut est là depuis 30 ans maintenant, Delahousse toujours là le week-end, changez un peu, améliorer vos informations, et arrêtez surtout de nous montrer toujours des reportages sans intérêt le soir surtout, people ou le luxe dont la plupart d'entre nous s'en fichent.....



Pfff

Bien sur que le linéaire baisse mais pour moi, ça reste de la TV, je trouve que différencier SVOD de TV a peu de sens. D'autant qu'on maitrise mal dans ces stats la part du non-linéaire des chaines classiques

Il est actuellement pas ou peu comptabilisé (dans le nombre d'heures passé devant un ecran de TV, compte-t-on le replay de TF1, etc...

Ceci dit, bien sur que tous les acteurs que tu cites vont devenir des acteurs très importants à l'avenir, mais n'oubliez pas qu'ils sont payants et que les chaines gratuites ont cet avantage



Jessica Jones

Netflix propose de plus en plus de programmes de flux (beaucoup d'émissions de cuisine), des documentaires et même quelques talk. Amazon est déjà dans le sport (ils ont les matchs de soirée de Roland Garros en France, de la Bundesliga en Allemagne), la SVOD n'en est qu'à ses débuts.

Netflix, Amazon, Apple et Disney (en attendant peut-être HBO Max en France) ont des moyens monstrueux par rapport à TF1, France TV, Canal et M6. Il y a une vraie bascule, surtout auprès des moins de 35 ans, qui consomment de moins en moins de linéaire. Chez les plus jeunes c'est une baisse de 10% en un an, c'est vraiment énorme.



TéléQuaNon

Dites, vous allez arrêter???



Pfff

Ca laisse donc supposer que le temps devant la TV augmente si ca baisse aussi peu alors que Netflix et autres ne sont pas comptabilisés car navré pour ses fanzouzes, mais Netflix est une chaine, qui a fait le choix de rien proposer en lineaire mais c'est une chaine comme une autre

Les chaines classiques diffusent toutes en replay desormais (l'equivalent de Netflix) EN PLUS du linéaire. Canal par exemple

Quant au classement de Netflix, 5e, ptet, mais la compatraison n'est pas raison car on n'ajoute pas au total des chaines classiques les telespectateurs qui les regardent en mode "Netflix", soit en replay

Aprikian (F2) disait que si le total TV baissait le week-end c'est que les gens regardaient la TV en replay surtout le samedi/dimanche pour rattraper ce qu'ils avaient raté, or ces gens ne sont pas comptabiulisés pour les chaines classiques

La TV va mourir, c'est cliché, comme la poresse va mourir, etc... faut juste se réinventer et etre costaud sur le digital aussi, pas se contenter du lineaire

La TV, conttrairement à Netflix, propose des oeuvres/emissions/divertissements alors que la SVOD se contente d'un catalogue, sans conseil. Elle n'est pas non plus, par defintion (du moins actuellement) dans le programme live (meme si Amazon s'interesse au sport)

C'est donc assez complexe mais tres clairement, ne pas mentionner du tout les scores Netflix and co n'a pas de sens

Mais moi, et je dois pas etre le seul, je regarde jamais les plate-formes (bien que Canal me les a refourguees de force dans l'abonnement), mais je regarde Canal qu'en mode replay.



BonVentATous

Oui la tv va crever ... tant qu’il y a de l’entre-soi sur les chaînes rakaï ..,



Yoni

Pas sur que Netflix et Amazon tuent la télé, car ils n'ont pas réussi (et ne réussiront pas) le pari du flux ni de l'information... Je pense qu'il y a trop de chaines linéaires, en créant autant a été une hérésie. Les replays (notamment de france tv, my tf1 ou 6play peuvent constituer un réservoir de chaines "linéaires").



leraleurdelatv

France 2 est désormais presque aussi proche de TF1 que de France 3. Belle réussite de France Télé qui poursuit sa progression quand les groupes privés peinent à conserver leurs fidèles.

La fuite massive du jeune public est un vrai problème pour ces dernières. D'autant que ni M6 ni TF1 n'ont une politique très ambitieuse sur le digital je trouve. La où France télé crée des plateformes adaptées à chaque âge (ados, enfants, généraliste, et même info) avec succès, je ne vois rien de semblable chez les chaînes privées. Pour une fois le service public semble avoir une longueur d'avance et touche finalement un public très large sur divers canaux. Et je ne parle pas ici des offres de replay.

Enfin Netflix, Amazon et les autres n'ont pas fini de tuer la télé. Car il est certain qu'un jeune qui ne regarde pas la télé aujourd'hui ne va jamais s'y mettre. Chaque téléspectateur perdu le sera définitivement. Et les faits montrent que les jeunes ne regardent plus la télé. Quand bien même on peut mettre en exergue des parts de marché très forte sur le jeune public, faire 50% aujourd'hui n'équivaut pas à faire 50% il y a 10, 15 ou 20 ans.

La télé va donc mourir. Snif.



Ally

Au vu de ces chiffres ainsi que l'émergence de toutes les plateformes de streaming, est-il nécessaire d'attribuer des chaines aux canaux 14 et 19 ? Ne pourrait-on pas les laisser et ne plus les comptabiliser comme France 0 ? Je me posais cette question car on assiste à la lente mort de la TNT en France, les jeunes ne la consomme plus comme avant.



sultan27

heu bfm .... non !



Jon75

Arte réussit grâce à une grille diversifiée comme pour France 5 surtout le soir, l'offre est intéressante.



Jon75

Arte a fait une bon bilan, RMC Découverte et et BFMTV au plus haut, France 5 s'en sort toujours. M6 foire, TF1 décoit, France 2 et France 3 retrouvent des couleurs grâce à son socle. Les soirées de la 3 et de la 7 attirent un public bien plus fidèle et cela se ressent.



Starlight

Au-delà de la part d'audience qui devient un indicateur de moins en moins pertinent à mesure que le marché s'agrandit (les plateformes américaines ne sont ainsi pas comptabilisées alors qu'elles deviennent des chaînes de TV à part entière), les chaînes traditionnelles doivent aussi regarder les performances de leurs offres non-linéaires pour une vision la plus globale possible.
A ce titre, les plateformes France.tv et Arte.tv progressent très fortement en 2019 par rapport à 2018 tout en affichant des moyennes d'âge bien moins élevées qu'en linéaire. C'est très encourageant car c'est maintenant à ce niveau que se noue et se renoue le contact avec tous les publics alors que le linéaire aura de plus en plus de mal à jouer ce rôle.



Jacques D.

C'est pas une catastrophe pour Youtube ! :)



LeMoi

YouTube et les tablettes sont une vraie catastrophe, je le constate tous les jours à la maison...



LeMoi

La seule avec 2 chiffres verts c’est France 2, bravo !



Jacques D.

La plus grosse chute, c'est sur les 4-14. 1h39 en 2018. 1h28 en 2019.



Jessica Jones

En fait j'avais zappé le premier paragraphe qui en parle : chez les 15-34 ans la baisse est de 14 minutes par jour, c'est environ 10%, ce que je trouve énorme !



TéléQuaNon

Très intéressantes, cette évolution sur les FRDA-50... Très intéressante!



Jacques D.

Oui je comprends ce que vous voulez dire. J'avais fait un petit calcul avec les chiffres de leur grand bilan de l'access. J'arrivais à 600 000 personnes en moins sur le 18h/21h.

La durée d'écoute journalière chute pour toutes les catégories sauf une seule, les 50 ans et plus qui regardent autant la télé que l'année dernière.



Jessica Jones

Savoir combien il y a, en moyennes, de gens devant leur télé en prime, je trouve ça important. Evidemment il y a des facteurs particulier (hiver très froid, une coupe du monde, etc) mais voir l'évolution d'année en année, c'est important. Par exemple, France 5 gagne 0,1 point en un an, mais est-ce qu'ils gagnent vraiment des téléspectateurs ? Ils ont une part du gâteau plus grande mais si c'est sur un gâteau plus petit, ça n'a pas de grand intérêt.



Jacques D.

Le total TV sur une année, ça ne veut pas dire grand chose. Le total TV doit être plus ou moins égal à celui du nombre de foyers équipés.



Jessica Jones

Et pas d'infos sur le total tv ? Une étude du CNC montre que chaque soir Netflix est l'équivalent de la cinquième chaîne française (derrière TF1, France 2, France 3 et M6).

Edit : En fait le début de l'article en parle, - 13 Minutes par jour pour les 15-34 et - 6minutes sur l'ensemble de la population.



comments powered by Disqus
l'info en continu
"Surprise sur prise !" de retour sur France 2
TV
"Surprise sur prise !" de retour sur France 2
"On n'est pas couché": la dernière saison ?
TV
"On n'est pas couché": la dernière saison ?
Le casting de "Friends" réuni pour un épisode évènement
TV
Le casting de "Friends" réuni pour un épisode évènement
Audiences samedi: le rugby profite au JT de France 2, record historique pour "20h30 le samedi"
TV
Audiences samedi: le rugby profite au JT de France 2, record historique pour...
Audiences: "The Voice" leader devant France 3, retour en hausse pour "Le grand show de l'humour"
TV
Audiences: "The Voice" leader devant France 3, retour en hausse pour "Le grand...
Débat des municipales à Paris : le service public en colère
TV
Débat des municipales à Paris : le service public en colère
Vidéos Puremedias