Audiovisuel public : Arte ne veut pas intégrer le futur holding commun

Partager l'article
Vous lisez:
Audiovisuel public : Arte ne veut pas intégrer le futur holding commun
Arte
Arte © Arte
Le président d'Arte GEIE, Peter Boudgoust, a adressé une lettre à Franck Riester à ce sujet à la mi-mars.

Pour la chaîne, ce rattachement est incompatible. Pour sa future réforme de l'audiovisuel public qui devrait être présentée en Conseil des ministres en juillet, le ministre de la Culture Franck Riester étudie sérieusement la possibilité de rassembler au sein d'un holding commun l'ensemble des entreprises de l'audiovisuel public, soit France Télévisions, Radio France, l'INA, Arte et France Médias Monde. Supposé plus économe, le futur rassemblement des médias publics français devrait notamment être dirigé par un conseil d'administration commun qui aurait le pouvoir de nommer les dirigeants de chaque entité et de répartir les budgets.

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
"Hypocrisie", "lâcheté", "vénalité" : Laurent Ruquier règle violemment ses comptes avec Catherine Barma
TV
"Hypocrisie", "lâcheté", "vénalité" : Laurent Ruquier règle violemment ses comptes...
"Tous en cuisine", Julien Courbet, "Lego Masters"... : M6 dévoile sa rentrée
TV
"Tous en cuisine", Julien Courbet, "Lego Masters"... : M6 dévoile sa rentrée

Indépendance statutaire et éditoriale

Selon "Les Echos", Arte a déjà fait part de son souhait de ne pas intégrer cette future structure avant même que l'Etat n'ait acté sa création. Dans une lettre envoyée à Franck Riester à la mi-mars, que le quotidien économique a pu consulter, Peter Boudgoust, le président d'Arte GEIE (Groupement européen d'intérêt économique, détenu par Arte France et Arte Deutschland), explique ainsi qu'il y aurait une incompatibilité avec les dispositions du traité fondateur d'Arte. Ce dernier dispose notamment que la chaîne franco-allemande est responsable de la "réalisation des programmes (...), la gestion du budget (...), sous la surveillance et le contrôle des seuls sociétaires (Arte France et Arte Deutschland, ndlr)" et que "la direction et la gestion (...) des sociétaires relèvent de leur seule responsabilité". Inquiétant particulièrement la partie allemande, le holding commun est perçu par Arte comme une possible mise en péril de son indépendance statutaire et éditoriale, sources selon la chaîne de son succès actuel. Contacté par "Les Echos", Arte France n'a pas souhaité faire de commentaire.

Arte
Arte
Véronique Cayla : "Arte a récupéré un peu de l'insolence qui était la marque de fabrique de Canal+"
"28 minutes" : Jean-Mathieu Pernin à la tête du magazine d'Arte cet été
"Baghdad Central" : Arte diffusera la série britannique sur l'intervention militaire en Irak
"Au nom du père" : La saison 2 arrive ce soir sur Arte
Voir toute l'actualité sur Arte
Sur le même thème
l'info en continu
"Top Chef" : Adrien et Mallory ouvrent demain leur restaurant de la "guerre des restos" !
TV
"Top Chef" : Adrien et Mallory ouvrent demain leur restaurant de la "guerre des...
France Télévisions : Quels sont les candidats retenus par le CSA ?
France Télévisions : Quels sont les candidats retenus par le CSA ?
"La Révolution" : Netflix lève le voile sur le cast de sa prochaine série française
Séries
"La Révolution" : Netflix lève le voile sur le cast de sa prochaine série...
Netflix, Amazon Prime Video, Disney+ : Les contenus à découvrir en juillet sur les plateformes de SVOD
SVOD
Netflix, Amazon Prime Video, Disney+ : Les contenus à découvrir en juillet sur les...
"La France a un incroyable talent" : Kenny Thomas gagnant de "La bataille du jury"
TV
"La France a un incroyable talent" : Kenny Thomas gagnant de "La bataille du jury"
Audiences access 20h : "Le 19.45" en forme, "Jouons à la maison" stable, "Un si grand soleil" leader des fictions
Audiences
Audiences access 20h : "Le 19.45" en forme, "Jouons à la maison" stable, "Un si...
Vidéos Puremedias