Audrey Crespo-Mara : "Je ne resterai pas joker pendant dix ans"

Partager l'article
Vous lisez:
Audrey Crespo-Mara : "Je ne resterai pas joker pendant dix ans"
Audrey Crespo-Mara
Audrey Crespo-Mara © F. DARMIGNY / LCI
À l'occasion de son retour à la tête du 20 Heures week-end de TF1, puremedias.com a rencontré Audrey Crespo-Mara.

Bientôt l'heure de la consécration pour Audrey Crespo-Mara ? Cette saison, celle qui est un visage historique de LCI a pris de l'épaisseur sur l'antenne de la chaîne d'information du groupe TF1. Restée en marge du dispositif de couverture de la présidentielle de la chaîne-mère, la journaliste de 41 ans, joker officiel d'Anne-Claire Coudray, prend ce soir les commandes du 20 Heures week-end de la Une pour le troisième été consécutif. À cette occasion, puremedias.com a rencontré Audrey Crespo-Mara.

À lire aussi
Jérôme Saporito : "La Ligue 2 est un produit particulièrement attractif pour la chaîne L'Equipe"
Interview
Jérôme Saporito : "La Ligue 2 est un produit particulièrement attractif pour la...
Fabien Namias : "Nous voulons fixer un nouveau cap à LCI"
Interview
Fabien Namias : "Nous voulons fixer un nouveau cap à LCI"
Marie-Sophie Lacarrau ("13 Heures" de TF1) : "L'ombre de Jean-Pierre Pernaut planera peut-être toujours"
Interview
Marie-Sophie Lacarrau ("13 Heures" de TF1) : "L'ombre de Jean-Pierre Pernaut...
Manuel Alduy (France Télévisions) : "Nous voulons renforcer les rendez-vous cinéma de nos chaînes"
Interview
Manuel Alduy (France Télévisions) : "Nous voulons renforcer les rendez-vous cinéma...

Propos recueillis par Pierre Dezeraud.

puremedias.com : En septembre dernier, vous avez succédé à Arlette Chabot à la tête de l'interview politique matinale de LCI, puis vous avez décroché une seconde interview, avec des intellectuels. Quel bilan en tirez-vous ?
Audrey Crespo-Mara : Effectivement, au début je ne faisais que l'interview politique, puis Thierry Thuillier (directeur général de LCI, ndlr) m'a confié assez rapidement une deuxième interview parce qu'il y avait une bonne dynamique. Les deux interviews ont fait des pics d'audience, ce qui était très satisfaisant, à la fois pour la chaîne et pour moi. Jusque-là, j'avais l'habitude d'interroger des intellectuels qui commentaient l'actualité, j'ai découvert l'interview politique et ces hommes et femmes qui composent ce microcosme. C'est un vrai rapport de force. Il faut les sortir de leur zone de confort, de leur langue de bois et de leur discours préprogrammé en permanence. C'est parfois sportif mais très intéressant. Avec les intellectuels, c'est plus nourrissant.

Est-ce que ces deux rendez-vous seront pérennisés la saison prochaine ?
L'année prochaine, j'aurai une interview dans la matinale, probablement un peu plus longue, mais toujours dans la tranche 8-9h. Je recevrai des politiques en première partie de semaine et des intellectuels qui commentent l'actualité en fin de semaine. J'ai également un autre projet d'émission d'interviews sur LCI qui est encore en discussion avec Thierry Thuillier.

Vous avez fait la connaissance de Pascale de la Tour du Pin qui va succéder à François-Xavier Ménage à la tête de la matinale de LCI ?
Nous nous sommes vues plusieurs fois pour préparer la rentrée. Pascale est évidemment la bienvenue et nous serons tous là pour l'aider à relever le challenge qui l'attend.

Ils ont dit
LCI, c'est le phénix de la télévision
Audrey Crespo-Mara

Vous êtes un visage historique LCI. Que pensez-vous de la nouvelle impulsion qui est donnée à la chaîne par Thierry Thuillier ?
On revient de très loin ! LCI, pour moi, c'est le phénix de la télévision. On renaît de nos cendres et on savait que ce serait long. Les objectifs d'audience qui avaient été fixés pour cette année sont largement atteints. La grille de rentrée nous permettra de grimper encore, mais le chemin est long. Pendant des années, les gens ont pris leurs habitudes sans nous. Mais LCI est redevenue deuxième chaîne d'information en un an, c'est déjà une belle satisfaction ! Cependant, il reste des contraintes comme la numérotation - qui n'aide clairement pas - et l'interdiction de la promotion croisée avec TF1.

On imagine que voir LCI devenir deuxième chaîne d'information, ce doit être une satisfaction pour vous qui avez connu la chaîne à l'article de la mort.
Oui, d'autant que, quand j'ai intégré la rédaction de TF1 en 1999, LCI était la chaîne d'information de référence. Quand j'y suis arrivée, c'était une chaîne dynamique pilotée par Jean-Claude Dassier. Puis, j'ai connu les années noires où LCI était quasi-mourante. C'était dur. Donc nous sommes évidemment très heureux de voir la progression en à peine un an. Et ce n'est que le début, c'est très enthousiasmant.

Donc Thierry Thuillier peut compter sur vous à l'avenir ?
Oui et il le sait ! Il me l'a demandé plusieurs fois et je lui ai dit que j'avais envie de continuer à travailler avec lui. Il peut compter sur moi.

Ils ont dit
La petite phrase excite l'attention, mais les gens en sont revenus
Audrey Crespo-Mara

Revenons à votre interview politique. Est-ce que la séquence de la "Question off mais devant les caméras" n'est pas un peu hypocrite ?
Ce que je tente de faire avec cette séquence, c'est de les surprendre par une question pensée comme un pas de côté dans l'interview, avec un ton légèrement plus intime. Ça fonctionne ! Je me souviens de Benoît Hamon qui avait été très perturbé par une question sur sa mort politique. Il m'en a reparlé. Parfois, ce sont des questions un peu plus intimes auxquelles ils ne sont pas habitués et ça bouscule.

Vous sentez, dans ces cas-là, qu'il y a moins de langue de bois ?
Oui, parce qu'ils n'ont pas forcément préparé cette question-là avec leurs communicants. J'essaie d'attraper quelque chose, mais c'est sportif ! Pour le reste, il faut avoir les bonnes informations et ne pas hésiter à poser dix fois la même question parce qu'ils n'hésitent pas à vous asséner des contre-vérités.

Vous avez reçu des représentants de La République en Marche ces dernières semaines. On dit que leur communication est très verrouillée. Vous le ressentez ?
Leur communication est tout aussi verrouillée que celle des autres, il n'y a pas vraiment de différence. En revanche, ils n'ont pas le même goût que les autres pour la petite phrase cinglante qui va buzzer le matin. Je pense que c'est assez judicieux de ne pas jouer ce jeu-là. La petite phrase excite l'attention, mais les gens en sont revenus.

On sort d'une longue période politique. Vous avez fait les soirées électorales sur LCI, vous aviez l'interview politique tous les matins. Comment avez-vous vécu cette période ?
Ah, c'était un marathon ! Les soirées électorales, ça reste assez excitant à vivre. Notre tandem avec Julien Arnaud, un pari de Thierry Thuillier, a vraiment bien fonctionné. Heureusement, car nous avons fait jusqu'à sept heures de direct sans la moindre pause. C'est un vol long courrier. Effectivement, la période a été passionnante, mais intense. Entre les soirées électorales et les interviews, je ne dormais qu'une heure ou deux. Mais c'était très excitant à faire, je ne me plains pas !

L'interview politique matinale est un exercice plutôt formaté pour la radio à la base. Partir sur les ondes, ça vous tente ?
On m'en a souvent parlé. Pour l'entretien, c'est effectivement très intéressant. En l'état, ce n'est pas du tout quelque chose que j'exclus.

Emmanuel Macron a décidé de ne pas accorder d'interview télévisée pour le 14 juillet. Vous qui aimez l'exercice de l'interview politique, si vous l'aviez eu, quelle aurait été votre première question ?
Pourquoi ne vouliez-vous pas qu'on se parle aujourd'hui ?

Ils ont dit
J'ai été frustrée de ne pas participer à la présidentielle sur TF1
Audrey Crespo-Mara

Vous êtes la principale intervieweuse d'hommes politiques au sein du groupe TF1. Vous n'avez pas eu de frustration de ne pas avoir fait partie du dispositif de la première chaîne pour la présidentielle ?
Bien sûr qu'il y a eu de la frustration. Après, c'est un choix de la direction. Je peux le comprendre, mais je le regrette.

Votre nom avait été brièvement évoqué lors des tractations pour désigner les meneurs du débat d'entre-deux-tours. Pour vous, ça aurait été un Graal ou un cadeau empoisonné ?
Un Graal, non. Un cadeau empoisonné, vu la façon dont cela s'est passé, peut-être. Je le vois surtout comme un challenge. C'est quand même un moment qu'il ne faut pas rater. Je ne sais absolument pas comment je m'en serais sortie...

Vous prenez ce soir les commandes du 20 Heures pour le troisième été consécutif. On imagine que vous vous sentez plus à l'aise qu'à vos débuts, le 17 juillet 2015 ?
En fait, le plus dur, c'est le premier 20 Heures ! Le premier soir, quand vous entendez le générique que vous avez entendu pendant toute votre enfance, c'est impressionnant. Au-delà de ça, j'ai un réel plaisir à retrouver les équipes avec lesquelles j'ai grandi pendant mes huit premières années à TF1.

C'est un confort supplémentaire de travailler avec ces équipes que vous connaissez, notamment Antoine Guélaud, patron de la rédaction de TF1 ?
Affectivement, oui. Ce sont des vrais pros que je connais depuis longtemps, j'en maîtrise parfaitement le fonctionnement (rires). J'ai beaucoup de chance de travailler avec eux !

Est-ce qu'en tant que joker, vous pouvez imprimer votre patte dans le contenu du journal, notamment le choix des sujets ?
Oui, surtout l'été. Nous avons six week-ends donc nous avons le temps de préparer des séries. L'été, les gens veulent à la fois s'informer et se détendre. On leur propose autant de reportages d'actualité que de sujets découverte, notamment pour les personnes qui ne peuvent pas partir en vacances. Là, nous les emmènerons notamment dans des hôtels de légende et sur des volcans du bout du monde.

Ils ont dit
Quand vous n'êtes que de passage dans un journal, c'est compliqué d'impulser des changements
Audrey Crespo-Mara

Il y a des thématiques particulières qui vous tiennent à coeur ?
Le destin des gens. J'aimerais avoir d'avantage d'interviews, un peu comme le fait Laurent Delahousse sur France 2, et aussi que notre plateau soit plus vivant et que les spécialistes de la rédaction m'accompagnent davantage. Mais quand vous n'êtes que de passage, c'est compliqué d'impulser de tels changements.

Vous ne pensez pas que la grand-messe du 20 Heures, c'est terminé ?
Je ne pense pas. En revanche, il faut que la grand-messe soit régulièrement modernisée, et à TF1 on le fait. C'est long un 20 Heures à l'heure où les gens ont plutôt la culture du zapping. C'est à nous de relever ce challenge, de nous renouveler et de réussir à fidéliser le public malgré cela.

Anne-Sophie Lapix a été, il y a quelques années, joker de Claire Chazal. Est-ce que vous vous souhaitez le même avenir ?
C'est mon troisième été sur TF1. Être joker, c'est formateur, mais ce n'est pas une fin en soi. Je ne le ferai pas pendant dix ans. Le journal, c'est une course. Soit on refuse cette course d'emblée - et il n'y a que Mélissa Theuriau qui l'ait fait -, soit on court. Et quand on participe à une course, on veut être le premier. Donc on fait tout pour gagner.

David Pujadas devrait rejoindre LCI à la rentrée. Ça vous intéresserait de travailler avec lui ?
Ça serait formidable ! C'est un journaliste de talent pour lequel j'ai beaucoup de respect.

Qu'avez-vous pensé de son éviction du 20 Heures de France 2 ?
Elle a été brutale, mais les évictions le sont toujours.

Ils ont dit
La question du départ de Jean-Pierre Pernaut ne se pose pas
Audrey Crespo-Mara

La succession de Jean-Pierre Pernaut au 13 Heures de TF1 pourrait s'ouvrir l'année prochaine. Vous pourriez être candidate ?
Ah bon ? Il n'en est pas du tout question ! Jean-Pierre fait des scores incroyables ! Personne ne souhaite son départ ! Pour moi, la question ne se pose pas.

Audrey Crespo-Mara
Audrey Crespo-Mara
"Sept à Huit" : Bernard Tapie répond aux questions d'Audrey Crespo-Mara ce soir sur TF1
Audrey Crespo-Mara rejoint "Sept à Huit"
"Audrey & Co" : Audrey Crespo-Mara émue pour sa dernière émission sur LCI
LCI : "Audrey & Co" s'arrêtera à la fin de la saison
Voir toute l'actualité sur Audrey Crespo-Mara
l'info en continu
Audiences access 19h : "DNA" leader, Géniale Attoumani et "Le 19/20" au top sur F3, record pour "Chasseurs d'appart'"
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" leader, Géniale Attoumani et "Le 19/20" au top sur...
Audiences : "La stagiaire" imbattable, "Magnum" en hausse, "Maléfique" leader FRDA-50, "Nus et culottés" au top
Audiences
Audiences : "La stagiaire" imbattable, "Magnum" en hausse, "Maléfique" leader...
Tous les programmes de la télé du 14 au 20 août 2021
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 14 au 20 août 2021
Programmation : Le très catholique dimanche 15 août de C8
Programme TV
Programmation : Le très catholique dimanche 15 août de C8
"Wedding Season" : Nouvelle série britannique pour la section "Star" de Disney+
Séries
"Wedding Season" : Nouvelle série britannique pour la section "Star" de Disney+
"Non mais vous êtes sérieux ???" : Greg Ascher s'en prend aux commentateurs du judo de France Télé
Jeux Olympiques
"Non mais vous êtes sérieux ???" : Greg Ascher s'en prend aux commentateurs du...