Bernard Poirette : "Le rachat de RTL par M6 ne me plaisait pas"

Partager l'article
Vous lisez:
Bernard Poirette : "Le rachat de RTL par M6 ne me plaisait pas"
Bernard Poirette
Bernard Poirette © CAPA PICTURES / Europe 1
Le journaliste revient sur son départ de RTL dans les colonnes du "Journal du dimanche".

Un départ dans de mauvaises conditions. Depuis le 1er septembre, Bernard Poirette dirige la matinale week-end d'Europe 1, succédant à Wendy Bouchard, désormais en charge du 9h-11h de l'antenne de la station de la rue François 1er. Le journaliste a rejoint la station bleue cet été après avoir passé 34 ans sur les ondes de RTL. Auparavant aux commandes de la matinale week-end de la radio du groupe M6, le présentateur de 60 ans revient aujourd'hui dans "Le journal du dimanche" sur les raisons de son départ de la station rouge.

À lire aussi
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Sport
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois

"Des conditions de travail que je n'ai pas eues en vingt ans de RTL"

"Le rachat de RTL par M6 ne me plaisait pas. J'ai subodoré que l'entreprise allait changer, que plus rien ne serait comme avant", explique Bernard Poirette qui précise avoir lui-même contacté Laurent Guimier, le directeur d'Europe 1 pour rejoindre la grille de la station. Il raconte avoir eu des réticences concernant le projet de la direction de lui confier un nouveau poste. Par ailleurs, il estime que la rupture avec RTL s'est faite "dans des conditions, notamment financières" qu'il estime "inacceptables". Ainsi, le journaliste annonce dans "Le JDD" avoir saisi les prud'hommes pour demander que son départ soit requalifié en licenciement abusif.

Aujourd'hui, Bernard Poirette officie sur les ondes d'Europe 1, qui a revu la quasi-totalité de sa grille semaine et week-end. "J'ai découvert une maison agréable à pratiquer et un rôle d'anchorman légèrement différent de celui que j'avais sur RTL, mais dans la continuité du métier tel que je l'ai toujours exercé rue Bayard", confie-t-il, avant de vanter sa prédécesseure : "Wendy Bouchard m'a laissé une tranche en bon état. Je vais essayer de ne pas la fusiller...". Le présentateur conclut avec une dernière pique envers son ancien employeur : "Europe 1 m'a offert des conditions de travail que j'ai n'ai pas eues en vingt ans de RTL."

Sur le même thème
l'info en continu
Affaire Clémentine Sarlat : Deux journalistes licenciés annoncent porter l'affaire devant les prud'hommes
Sport
Affaire Clémentine Sarlat : Deux journalistes licenciés annoncent porter l'affaire...
"Les mystères de l'amour" revient avec un prime time le 23 août
Programme TV
"Les mystères de l'amour" revient avec un prime time le 23 août
"Dirty Dancing" va avoir une nouvelle suite avec Jennifer Grey
Cinéma
"Dirty Dancing" va avoir une nouvelle suite avec Jennifer Grey
Audiences access 20h : Les "20 Heures" proches, "PBLV" double "En famille", "La gaule d'Antoine" faible
Audiences
Audiences access 20h : Les "20 Heures" proches, "PBLV" double "En famille", "La...
Audiences access 19h : "Le 19/20" et Nagui au coude-à-coude devant "DNA", "Silence, ça pousse" en forme
Audiences
Audiences access 19h : "Le 19/20" et Nagui au coude-à-coude devant "DNA",...
Audiences : "Maman a tort" en rediff leader devant "Reef Break", gros flop pour "Cuisine impossible" sur TF1
Audiences
Audiences : "Maman a tort" en rediff leader devant "Reef Break", gros flop pour...
Vidéos Puremedias