Canal+ : Myriam El Khomri annule le licenciement de Patrick Menais ("Le Zapping")

Partager l'article
Vous lisez:
Canal+ : Myriam El Khomri annule le licenciement de Patrick Menais ("Le Zapping")
Patrick Menais
Patrick Menais © Gilles GUSTINE - FTV
Avant de quitter le gouvernement, la ministre du Travail a invalidé le licenciement dont avait fait l'objet l'ancien patron du "Zapping" l'année dernière.

Le licenciement de Patrick Menais annulé. Selon une information des Jours, la ministre du Travail a décidé d'invalider le licenciement pour faute grave de l'ancien patron du "Zapping" de Canal+.

À lire aussi
"TPMP" : Un spectateur ayant fait un malaise évacué en direct
TV
"TPMP" : Un spectateur ayant fait un malaise évacué en direct
Michel Drucker : "Je me verrais bien continuer une dizaine d'années" la télévision
TV
Michel Drucker : "Je me verrais bien continuer une dizaine d'années" la télévision
"Vous êtes un faux-cul" : Gilbert Collard raccroche au nez de Jean-Marc Morandini sur CNews
TV
"Vous êtes un faux-cul" : Gilbert Collard raccroche au nez de Jean-Marc Morandini...
Jean-Pierre Pernaut ministre de Nicolas Dupont-Aignan : Le journaliste décline l'offre faite en direct sur France 2
TV
Jean-Pierre Pernaut ministre de Nicolas Dupont-Aignan : Le journaliste décline...

L'éviction de Patrick Menais avait été révélée par la presse à l'été 2016. Elle suivait de quelques semaines l'annonce de la suppression du "Zapping", programme historique de la chaîne cryptée, qui payait son irrévérence envers Vincent Bolloré, le nouveau maître de Canal+. Après 27 ans de maison, le réalisateur du programme court quotidien était ainsi licencié pour "faute lourde" après avoir déposé à l'INPI les marques "Zapping" et "L'année du Zapping". Syndiqué, le patron du "Zapping" bénéficiait à ce titre d'un statut protégé, soumettant son licenciement à une validation par l'inspection du travail.

L'antenne des Hauts-de-Seine de l'Inspection avait rapidement donné son accord, comme l'avait révélé Les Jours. Patrick Menais et son conseil, Jérémie Assous, avaient alors décidé de contester cette décision par un recours hiérarchique. Comme dans un cas récent à Air France, le dossier avait ainsi atterri sur le bureau de l'autorité de tutelle, à savoir le ministère du Travail. Suivant les recommandations d'une enquête interne déjugeant l'Inspection du travail, Myriam El Khomri a donc finalement invalidé le licenciement pour "faute lourde".

Ils ont dit
"La volonté de Vincent Bolloré ne fait pas force de loi"
Jérémie Assous

La décision de la Ministre du Travail aura des conséquences financières heureuses pour Patrick Menais. Désormais patron de "Vu", un succédané du "Zapping" diffusé sur France 2 depuis janvier, ce dernier va ainsi pouvoir toucher ses indemnités de licenciement qui, après 27 ans dans l'entreprise, seront sans doute élevées. Canal+ va aussi devoir lui verser son salaire depuis son licenciement, soit dix mois de traitement.

Pour Jérémie Assous, avocat de Patrick Menais contacté par Les Jours, la décision de Myriam El Khomri "montre que la volonté de Vincent Bolloré ne fait pas force de loi." "Ca confirme ce qu'on a toujours soutenu, à savoir que les motifs invoqués pour licencier Patrick Menais n'étaient qu'un prétexte pour mettre fin à un programme d'information indépendant", estime-t-il.

Patrick Menais
Patrick Menais
"Vu" réagit à la censure de France 2 : "Pourquoi t'associer avec moi si tu ne l'assumes pas jusqu'au bout ?"
Le CE de Canal+ s'oppose au licenciement de Patrick Menais, patron du "Zapping"
l'info en continu
"TPMP" : Un spectateur ayant fait un malaise évacué en direct
TV
"TPMP" : Un spectateur ayant fait un malaise évacué en direct
Fin du cinéma, nouvelle offre de séries : Comment France 5 veut révolutionner sa case du lundi soir
Séries
Fin du cinéma, nouvelle offre de séries : Comment France 5 veut révolutionner sa...
Chronologie des médias : Délais raccourcis pour voir les films sur Canal+ et les plateformes de streaming
SVOD
Chronologie des médias : Délais raccourcis pour voir les films sur Canal+ et les...
Michel Drucker : "Je me verrais bien continuer une dizaine d'années" la télévision
TV
Michel Drucker : "Je me verrais bien continuer une dizaine d'années" la télévision
"Vous êtes un faux-cul" : Gilbert Collard raccroche au nez de Jean-Marc Morandini sur CNews
TV
"Vous êtes un faux-cul" : Gilbert Collard raccroche au nez de Jean-Marc Morandini...
Jean-Pierre Pernaut ministre de Nicolas Dupont-Aignan : Le journaliste décline l'offre faite en direct sur France 2
TV
Jean-Pierre Pernaut ministre de Nicolas Dupont-Aignan : Le journaliste décline...