Chanson polémique sur Jésus : La patronne de France Inter et l'humoriste présentent leurs excuses

Partager l'article
Vous lisez:
Chanson polémique sur Jésus : La patronne de France Inter et l'humoriste présentent leurs excuses
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
La chanson polémique de Frédéric Fromet sur France Inter © France Inter
La chanson intitulée "Jésus est pédé" diffusée vendredi dernier sur la station a suscité de nombreuses réactions indignées.

Le temps des excuses. Vendredi dernier, dans "Par Jupiter !" sur France Inter, Frédéric Fromet a interprété une chanson composée par ses soins sur l'air de "Jésus revient" célèbre morceau issu de la bande originale du film "La vie est un long fleuve tranquille". L'idée de l'humoriste ? Tourner en dérision la décision d'un juge brésilien qui a interdit la diffusion sur Netflix de la comédie "La première tentation du Christ" au prétexte que celui-ci semble entretenir une relation homosexuelle. Une décision finalement cassée par la Cour suprême brésilienne. Dans son morceau pour France Inter, Frédéric Fromet avait utilisé un langage pour le moins direct. Morceaux choisis : "Jésus est pédé, membre de la LGBT. Du haut de la croix, pourquoi l'avoir cloué, pourquoi l'avoir pas enculé ?" ou encore "Jésus est pédé. Y'a pas que l'hostie qu'il faut sucer. Du haut de la croix, Jésus aime son prochain, surtout s'il est masculin".

À lire aussi
"Un gros radin, une pince" : Philippe Caverivière se paye avec humour Nicolas de Tavernost avant le départ du dirigeant de M6
Radio
"Un gros radin, une pince" : Philippe Caverivière se paye avec humour Nicolas de...
"Le cauchemar c'était 'Loft Story'" : Avant son départ de M6, Nicolas de Tavernost revient sur 37 ans d'activité sur l'ancienne "petite chaîne qui monte"
Radio
"Le cauchemar c'était 'Loft Story'" : Avant son départ de M6, Nicolas de Tavernost...
Affaire Guillaume Meurice : Les plaintes pour "provocation à la violence et la haine" classées sans suite
Radio
Affaire Guillaume Meurice : Les plaintes pour "provocation à la violence et la...
"On se voit dans les couloirs et on se dit bonjour" : Inès Reg revient sur son altercation avec Natasha St-Pier dans "DALS" sur Europe 1
Radio
"On se voit dans les couloirs et on se dit bonjour" : Inès Reg revient sur son...

"Je vais prendre un peu de temps pour le courrier la semaine prochaine. Rappelons que le droit au blasphème est un droit et que si on ne l'utilise pas, il s'use. Et qu'on est Charlie", avait lancé Charline Vanhoenacker à la fin de cette chronique, sentant venir la polémique. Sur les réseaux sociaux, les réactions ont été nombreuses et la chanson a également indigné des responsables politiques tels que l'eurodéputée Nadine Morano ou des représentants du Rassemblement national. Cyril Hanouna s'en est également ému sur C8 dans "Touche pas à mon poste" en se disant "extrêmement choqué".

Frédéric Fromet revendique son droit à l'erreur

Ce mercredi, par l'intermédiaire de la médiatrice des antennes de Radio France, Frédéric Fromet a donc présenté ses excuses, "tout en revendiquant (son) droit à l'erreur dans un exercice qui reste très périlleux". Si le chansonnier qui se prête à l'exercice chaque vendredi sur la station a convenu que sa chronique était "ratée", il a rappelé qu'elle avait pour seul but de "dénoncer l'homophobie". Dans un plus long message, la patronne de France Inter Laurence Bloch a réagi à son tour pour estimer : "la crudité de certaines expressions ne me semble pas appropriée, quelles que soient les intentions de l'auteur que je connais bien et dont j'estime le travail par ailleurs".

Et la responsable de rappeler que Frédéric Fromet a de nombreuses chroniques à son actif : "Il couvre à sa façon depuis 5 ans l'horreur des attentats, la violence de nos sociétés, l'indifférence aux malheurs du monde sur un mode humoristique et paroxystique. C'est un exercice extrêmement difficile, risqué et donc quelquefois raté". Mais pour Laurence Bloch, au-delà des mots crus employés par l'intéressé, l'important est de pouvoir continuer à défendre la liberté d'expression sur France Inter. "Je voudrais donc à mon tour présenter aux auditeurs et auditrices que cette chronique a pu choquer tous mes regrets les plus sincères. Je voudrais aussi redire combien il est important que nous continuions toutes et tous à défendre le principe de la liberté d'expression, le droit à l'outrance, à la caricature, à la satire. Nous le devons aux victimes de 'Charlie Hebdo'. Nous le devons à toutes celles et ceux qui dans les pays totalitaires risquent leur vie pour cette liberté", conclut ainsi la patronne de la station.

France Inter
France Inter
"Aucun élément ne permet de dire que la direction était au courant" : France Inter contredit Philippe Val (Europe 1) après la condamnation d'une pigiste pour complicité de financement du terrorisme
France Inter débauche Jonathan Curiel, cadre de M6 et collaborateur proche de Nicolas de Tavernost depuis 2008
Élections européennes : Léa Salamé va se mettre en retrait des rendez-vous politiques de France Inter "à partir de la fin mars"
L'affiche du spectacle de l'humoriste Waly Dia, chroniqueur de France Inter, interdite par la SNCF et la RATP
Voir toute l'actualité sur France Inter
Autour de France Inter
  • Pascale Clark
  • Frédéric Mitterrand
  • Charline Vanhoenacker
  • Sophia Aram
  • Jean-Luc Hees
  • Philippe Vandel
  • François Morel
  • Philippe Val
  • Isabelle Giordano
  • Jérôme Garcin
l'info en continu
"Top Chef 2024" : Qui a gagné la guerre des restos ?
TV
"Top Chef 2024" : Qui a gagné la guerre des restos ?
"C'est quoi ces secrets éclatés au sol ? ": Les secrets de "Secret Story" 2024 ne sont pas au goût de Cyril Hanouna
TV
"C'est quoi ces secrets éclatés au sol ? ": Les secrets de "Secret Story" 2024 ne...
"Je débarque et je te trouve" : Bernard Montiel a menacé Sébastien Folin qui l'avait remplacé à "Vidéo gag"
TV
"Je débarque et je te trouve" : Bernard Montiel a menacé Sébastien Folin qui...
"Drag Race France" : Une candidate de "The Voice" dans la saison 3 de la compétition de France Télévisions
TV
"Drag Race France" : Une candidate de "The Voice" dans la saison 3 de la...
Nicolas Poincaré quitte RMC et BFM Business et rejoint la société de production de David Pujadas
Mercato
Nicolas Poincaré quitte RMC et BFM Business et rejoint la société de production de...
"Secret Story" 2024 : Découvrez en images la nouvelle Maison des secrets de la saison 12 du jeu de TF1
TV
"Secret Story" 2024 : Découvrez en images la nouvelle Maison des secrets de la...