Comité d'éthique de RT France : "J'ai toujours été libre", assure Jean-Luc Hees

Partager l'article
Vous lisez:
Comité d'éthique de RT France : "J'ai toujours été libre", assure Jean-Luc Hees
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Jean-Luc Hees membre du comité d'éthique de RT France
Jean-Luc Hees membre du comité d'éthique de RT France
Membre du comité d'éthique de la chaîne d'information internationale russe, l'ancien patron de Radio France a expliqué ce matin sur Europe 1 son rôle.

Il n'est pas là pour faire de la figuration. Jean-Luc Hees, ancien patron de Radio France, fait partie des cinq personnalités à avoir intégré le comité d'éthique de Russia Today France à la fin du mois de décembre. Interrogé ce matin dans "Village Médias" sur Europe 1, il s'est confié sur la manière dont il envisage sa fonction au sein de l'organe qui contrôlera la bonne conduite de la chaîne d'information russe. "C'est bien d'avoir des gens qui ne sont là pas pour faire la police, qui ne sont pas des juges d'instruction ou des procureurs, mais qui se disent 'non, ça, ça ne correspond pas à la vision que j'ai du journalisme en général'", a expliqué le journaliste de 66 ans.

À lire aussi
L'échange improbable entre Karine Le Marchand et une agricultrice sur la reproduction des escargots dans "ADP"
TV
L'échange improbable entre Karine Le Marchand et une agricultrice sur la...
"Top Chef" 2023 : Découvrez les visages de 16 candidats de la saison 14
TV
"Top Chef" 2023 : Découvrez les visages de 16 candidats de la saison 14
Une candidate de "Drag Race France" attaque en justice Reconquête, le parti d'Eric Zemmour
TV
Une candidate de "Drag Race France" attaque en justice Reconquête, le parti d'Eric...
"Top Chef" 2023 : Date de diffusion, chefs, candidats... Tout ce qu'il faut savoir sur la prochaine saison
TV
"Top Chef" 2023 : Date de diffusion, chefs, candidats... Tout ce qu'il faut savoir...

"Il ne peut pas y avoir de pression en ce qui me concerne"

Alors que RT France est accusée d'être à la solde de Vladimir Poutine, Jean-Luc Hees revendique sa liberté : "Je suis libre, j'ai toujours été libre", assure-t-il, prenant ses distances vis-à-vis de la ligne officielle du Kremlin. "Je ne suis pas fana de la politique adoptée par la Russie de Poutine à l'égard de la Tchétchénie", a-t-il affirmé sur Europe 1, tout en précisant également ne pas être "homophobe". "Ce sont des sujets qui m'intéressent", a-t-il résumé.

L'ancien patron de Radio France assure même ne pas avoir subi de pression au moment de la publication de la composition du comité d'éthique de RT France. "J'ai une seule fierté dans ma vie : quand je travaillais dans des grands médias, on me disait que j'étais incontrôlable et donc on m'a viré deux fois pour ça, a-t-il revendiqué. Il ne peut pas y avoir de pression en ce qui me concerne : je suis libre ! C'est le privilège de l'âge".

Le journaliste considère que Russia Today France est différente de son aînée russe. "Il ne faut pas confondre Russia Today International et Russia Today France. Ce sont des filiales. Si j'étais patron d'une chaîne comme ça (...), je comprendrais la texture du pays où je me trouve, sa mentalité et ses valeurs. Et s'il y a un dérapage... Ciao !", a-t-il prévenu. La fonction de Jean-Luc Hees au sein du comité d'éthique est bénévole ; il s'offusque même qu'on lui pose la question de la rémunération. "Il ne manquerait plus que ça ! (...) Dans un comité d'éthique, (...) on n'est pas rémunéré pour apporter sa caution morale, intellectuelle ou professionnelle".

"Mon dieu, je suis une vraie horreur !"

Enfin, Jean-Luc Hees s'est amusé des attaques dont il est l'objet. "Je regarde de temps en temps sur le net ce qui se passe et je me dis : 'Mais mon dieu, je suis une vraie horreur' ! Je suis 'inféodé à Poutine', ce qui est idiot...", a-t-il estimé. Il a avancé des arguments étonnants pour se défendre, rappelant par exemple avoir travaillé "quasiment" toute sa vie aux Etats-Unis et avoir de la famille américaine. Et de conclure : "J'aime beaucoup les Russes, comme tout le monde je trouve que c'est un grand peuple mais bon, c'est un peu idiot, quand on est journaliste, de minimiser les sujets".

Jean-Luc Hees
Jean-Luc Hees
Jean-Luc Hees : "Je me suis habitué en trois jours à la moquette aubergine"
Jean-Luc Hees : "Voilà, bye bye Radio France"
Radio France : La lettre d'adieu de Jean-Luc Hees
Voir toute l'actualité sur Jean-Luc Hees
Autour de Jean-Luc Hees
l'info en continu
Audiences Netflix : Cette série française cumule 66 millions d'heures de visionnage dans le monde
Audiences
Audiences Netflix : Cette série française cumule 66 millions d'heures de...
Julien Courbet, "Tattoo Cover", Audrey Fleurot... : Les temps forts à la télé du 25 février au 3 mars 2023
Programme TV
Julien Courbet, "Tattoo Cover", Audrey Fleurot... : Les temps forts à la télé du...
L'échange improbable entre Karine Le Marchand et une agricultrice sur la reproduction des escargots dans "ADP"
TV
L'échange improbable entre Karine Le Marchand et une agricultrice sur la...
"Ici tout commence", "Demain nous appartient" : Pourquoi Salto ne propose plus les feuilletons en avance ?
Plateforme
"Ici tout commence", "Demain nous appartient" : Pourquoi Salto ne propose plus les...
"Top Chef" 2023 : Découvrez les visages de 16 candidats de la saison 14
TV
"Top Chef" 2023 : Découvrez les visages de 16 candidats de la saison 14
Une candidate de "Drag Race France" attaque en justice Reconquête, le parti d'Eric Zemmour
TV
Une candidate de "Drag Race France" attaque en justice Reconquête, le parti d'Eric...