Coronavirus et théorie du complot : M. Pokora s'explique et s'en prend aux médias

Partager l'article
Vous lisez:
Coronavirus et théorie du complot : M. Pokora s'explique et s'en prend aux médias
M. Pokora
M. Pokora © Abaca
Le chanteur prend la parole après un billet publié sur les réseaux sociaux ce week-end qui avait fait couler beaucoup d'encre.

M. Pokora prend la parole. Hier soir, le chanteur a publié un long texte sur ses réseaux sociaux pour revenir sur les propos tenus le week-end dernier. Apprenant que l'épidémie de coronavirus pourrait mener à l'annulation des prochains concerts de son "Pyramide Tour", l'interprète du titre "Les Planètes" s'était publiquement étonné de l'ampleur des mesures prises pour lutter contre le virus, alors que le ton se voulait rassurant depuis plusieurs jours.

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait témoigner une mère endeuillée
TV
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait...

"On nous cache quelque chose ou quoi ?"

"C'est un peu bizarre ce procédé de dédramatiser un virus depuis dix jours sur les chaînes d'info, les politiques, les médecins, en disant que la grippe chaque année tue beaucoup plus de personne dans le monde ou que H1N1, ebola etc... étaient bien plus dangereux... mais de prendre des mesures sans précédent", avait ainsi lancé M. Pokora. "Jamais on a annulé des concerts, des marathons etc... pour H1N1, ebola et autres... on parle de 73 personnes contaminées sur 66 millions de Français... On nous cache quelque chose ou quoi ?", poursuivait-il dans ce billet aux sonorités complotistes, qu'il avait préféré supprimer rapidement.

Hier soir, le chanteur s'est expliqué sur les réseaux sociaux, reconnaissant une maladresse commise sous le coup de l'émotion. "A froid, je me suis rendu compte que la forme n'était pas la bonne et pouvait prêter à confusion", commence ainsi l'ex-juré de "Danse avec les stars", pointant du doigt "les médias qui se sont fait un malin plaisir de (le) faire passer pour un partisan de la théorie du complot".

"Ca m'a mis une claque"

Affirmant qu'il n'a "jamais remis en cause le fait que les mesures étaient prises pour notre bien", il précise sa pensée quant à l'expression "on nous cache quelque chose ?" employée le week-end dernier. "Je me demandais si on nous disait vraiment tout sur la dangerosité du virus puisque c'est un fait, on nous l'a dédramatisé constamment dans les médias et d'un coup on prend des mesures inédites. Rien de plus, rien de moins. Ce sont des faits, pas mon imagination", a-t-il expliqué.

"Comprenez que quand une annulation de concerts est évoquée, sur le coup la déception prend le pas, c'est humain. Mon spectacle, ça fait 2 ans que je travaille dessus (...) On a répété des mois. C'est plus de 100 personnes qui bossent sur cette tournée, etc. Donc, sur le coup, de me dire que je ne pourrais pas le partager avec le public m'a mis une claque. La scène, c'est toute ma vie", a-t-il ajouté, précisant qu'il attendait désormais les décisions des différentes préfectures sur la tenue ou non des prochaines dates de sa tournée.

Sur le même thème
l'info en continu
"Conan le barbare" : Une série en préparation chez Netflix
SVOD
"Conan le barbare" : Une série en préparation chez Netflix
Haut-Karabagh : Deux journalistes du "Monde" blessés lors d'un bombardement
Presse
Haut-Karabagh : Deux journalistes du "Monde" blessés lors d'un bombardement
"Infidèle" : Claire Keim de retour pour une saison 2 ce soir sur TF1
Programme TV
"Infidèle" : Claire Keim de retour pour une saison 2 ce soir sur TF1
Propos d'Eric Zemmour sur CNews : Une enquête ouverte par le parquet de Paris
Justice
Propos d'Eric Zemmour sur CNews : Une enquête ouverte par le parquet de Paris
Débat Trump/Biden : Quelle audience pour les chaînes info françaises ?
Audiences
Débat Trump/Biden : Quelle audience pour les chaînes info françaises ?
Sud Radio : Le PDG Didier Maïsto quitte ses fonctions
Radio
Sud Radio : Le PDG Didier Maïsto quitte ses fonctions
Vidéos Puremedias