Cyril Féraud dans #QHM : "On fait 'Slam' pour un tarif qui défie toute concurrence"

Partager l'article
Vous lisez:
Cyril Féraud dans #QHM : "On fait 'Slam' pour un tarif qui défie toute concurrence"
Cyril Féraud était dans #QHM aujourd'hui © Dailymotion
L'animateur de "Slam" était l'invité était ce mercredi l'invité de notre "Quart d'heure médias" hebdomadaire.

Après Bruce Toussaint il y a deux semaines, c'est Cyril Féraud qui était cet après-midi l'invité de #QHM, le "Quart d'heure médias" de Pure Médias. L'animateur de "Slam" sur France 3, future incarnation de "Personne n'y avait pensé !" et de "La carte aux trésors" sur la même chaîne, a commenté son actualité, mais aussi l'actualité des médias, et a répondu aux questions des internautes. Du succès de "Slam" en passant par les économies à France Télé jusqu'au grand retour de "La carte aux trésors", puremedias.com vous propose de découvrir l'intégralité de son interview en vidéo ci-dessus, et une sélection de ses réponses ci-dessous.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des maestros
TV
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des...
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"
Interview
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"

Sur le succès et la longévité de "Slam"
Il y a deux choses. D'abord, la mécanique qui est imparable. Quand vous tombez sur une grille de mots fléchés à moitié remplie, vous avez envie de la remplir. Et puis après, j'espère modestement que le sourire, l'énergie, la vanne et les échanges que j'apporte aussi à l'émission, font que cela a attiré un public senior qui était déjà sur France 3, mais que ça a aussi fait venir un public plus jeune : des ménagères de moins de cinquante ans qu'on a prises aux chaînes privées, mais aussi des ados qui sont contents, en rentrant de l'école, du collège ou du lycée, de jouer avec quelqu'un qui pourrait être leur grand frère.

"J'ai toujours assumé le public senior de 'Slam'"

Sur l'âge avancé des téléspectateurs de "Slam" (en moyenne 66 ans)
Je l'assume totalement ! Je dis souvent que ceux qui considèrent les seniors comme un sous-public en télé n'ont absolument rien compris. C'est le public qui est en masse devant la télé quelle que soit l'heure où tu allumes la télé. C'est un public que j'ai toujours assumé, que je revendique, avec lequel je suis super à l'aise. Je suis très proche de ma grand-mère, j'en parle tous les jours dans l'émission. Et puis surtout, je suis fier aujourd'hui d'aller faire d'autres émissions qui ramènent un public souvent plus jeune.

Sur l'arrivée de "Personne n'y avait pensé !" et son nouveau statut de "Nagui de France 3"
Je suis en voie de "nagui-isation sérieuse ! (rires) C'est plutôt un compliment. Nagui, ça fait deux ans qu'il présente deux jeux quotidiens et toujours avec le même succès. "Personne n'y avait pensé !", on l'avait testé le week-end. Ca marchait très bien. Quand Dana Hastier (la patronne de France 3, ndlr) m'a proposé de le refaire en quotidienne, j'ai dit oui tout de suite à une condition : celle d'être associé à la production. On est associé avec Endemol. J'ai mon mot à dire sur les questions, la rédaction, sur les gens qui travaillent avec moi sur cette émission, sur le décor, l'habillage etc.

"On ne peut pas produire 'Slam' pour moins cher que ce qu'on fait déjà aujourd'hui"

Sur les économies à France Télé et leur potentiel impact sur les jeux
Pour l'instant, je ne suis pas impacté dans ma partie. Sincèrement je ne sais pas si je le serai. Quand il y a cinquante millions à trouver, il va falloir les trouver quelque part. Mais je ne le crains pas trop personnellement parce qu'on fait "Slam" pour un tarif qui défie toute concurrence. Quand vous savez le tarif des émissions qu'on a en face, notamment sur la Une, on est sur un rapport de un à cinq voire six. Donc sincèrement, on ne peut pas produire cette émission pour moins cher que ce qu'on fait déjà aujourd'hui.

Sur le retour de "La carte aux trésors"
Ma version sera plus proche de celle de Sylvain Augier. L'idée est vraiment de revenir aux fondamentaux de "La carte aux trésors". Moi dans l'hélico blanc, un candidat rouge, un candidat bleu, chacun dans leur hélico. On va gommer tout l'aspect "télé-réalité" qu'il y avait dans la dernière version, tout l'aspect ultra-sportif, pour revenir à un jeu d'aventure, de patrimoine, de découverte, en France. Il y a deux choses qui changent par rapport à la version historique. La qualité de l'image que nous proposerons avec de la HD notamment. Autre changement : on est à l'époque de la 4G et des portables. C'est le grand changement par rapport à l'ancienne version : il y aura interdiction pour les candidats et les gens qu'ils croiseront sur leur parcours d'utiliser leur téléphone, pour regarder Wikipédia par exemple. Ca serait trop facile sinon ! Il va falloir compter sur les connaissances des gens, comme à l'époque.

Il n'y a pas de lien à faire entre "La carte aux trésors" et "Dropped"

Sur le tournage de "La carte aux trésors" dans le contexte post-"Dropped"
"La carte aux trésors" a été diffusée pendant 16 ans sur France 3. Il n'y a jamais eu le moindre pépin d'hélicoptère. On était en France, avec des pilotes français, gérés par la législation française. C'est pour ça qu'il n'y a pas de lien à faire avec "Dropped" selon moi. Je réclamais ce jeu depuis trois ans avec Emmanuel Garcia, le patron des jeux de France 3, qui était aussi convaincu que moi. Dana Hastier l'est aujourd'hui pleinement. Je pense que c'est l'ADN exact de France 3. C'est une émission qui a marqué la chaîne. C'est une belle marque. C'est de la découverte, du patrimoine et de l'aventure. On tournera en mars-avril et on sera diffusé avant l'été.

Sur sa radio préférée
Je continue à écouter Europe 1. Je sais que c'est une période un peu compliquée. C'est une radio où j'ai débuté. J'ai travaillé pendant cinq ans pour Europe 1. Je suis attaché à cette marque. Ce n'est pas une année facile. J'ai l'impression que c'est encore plus difficile depuis la rentrée mais ils en ont encore sous le pied. Je ne suis pas très inquiet.

Sur son envie de refaire de la radio
Comment vous dire ? Il doit me rester à peu près un quart d'heure pour dormir avec tout ce que vous avez cité comme actu et comme tournages (rires). Je faisais de la radio l'année dernière, une quotidienne sur MFM, un jeu entre midi et 13h. On m'a proposé de le reconduire cette année mais entre les deux émissions quotidiennes, les dix primes par an et la tournée "Age tendre" que je présente aussi en France, il n'y avait plus de place ! A regret vraiment !

Sur le même thème
l'info en continu
Guy Bedos est mort
Personnalités
Guy Bedos est mort
Olivier Martial Thieffin ("Monsieur Cadeau" du "Club Dorothée") est mort
TV
Olivier Martial Thieffin ("Monsieur Cadeau" du "Club Dorothée") est mort
La presse réclame un plan d'urgence au gouvernement
Presse
La presse réclame un plan d'urgence au gouvernement
Fête de la musique sur France 2 : Laury Thilleman et Garou à l'animation, les artistes présents dévoilés
TV
Fête de la musique sur France 2 : Laury Thilleman et Garou à l'animation, les...
Plan d'économies d'Altice : RMC Sport pourrait perdre près de la moitié de ses effectifs
TV
Plan d'économies d'Altice : RMC Sport pourrait perdre près de la moitié de ses...
"Batwoman" : Après son départ de la série, Ruby Rose prend la parole
Séries
"Batwoman" : Après son départ de la série, Ruby Rose prend la parole
Vidéos Puremedias