Débat de France 2 : La justice impose la présence de Benoît Hamon, Florian Philippot et François Asselineau

Partager l'article
Vous lisez:
Débat de France 2 : La justice impose la présence de Benoît Hamon, Florian Philippot et François Asselineau
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quotidien" à "L'heure des pros", en passant par "Touche pas à mon poste", "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
Le débat de France 2 sera animé par Alexandra Bensaid et Thomas Sotto
Le débat de France 2 sera animé par Alexandra Bensaid et Thomas Sotto © Delphine Ghosarossian/FTV
L'ancien candidat socialiste à la présidentielle avait saisi le tribunal administratif mercredi afin de contraindre France 2 à l'inviter pour son débat sur les européennes.

La première victoire de Benoît Hamon. Hier soir, le tribunal administratif de Paris a ordonné à France 2 de recevoir le leader du mouvement Génération.s, ainsi que le président des Patriotes Florian Philippot et le chef de file de l'UPR François Asselineau, au débat sur les Européennes prévu jeudi prochain. Si la deuxième chaîne ne parvient pas à inclure les trois hommes dans sa soirée politique, elle devra les convier dans un rendez-vous similaire avant le 23 avril. Contactée par puremedias.com, France 2 n'a pas encore souhaité commenter la décision de justice.

À lire aussi
Emmanuel Macron enfin en prime time sur France 2 : L'épilogue de plusieurs mois de tension
TV
Emmanuel Macron enfin en prime time sur France 2 : L'épilogue de plusieurs mois de...
"N'importe quoi !" : Quand BFMTV diffuse par erreur une mauvaise version de la météo
TV
"N'importe quoi !" : Quand BFMTV diffuse par erreur une mauvaise version de la...
"C à vous" : Elsa Zylberstein fond en larmes en évoquant son père
TV
"C à vous" : Elsa Zylberstein fond en larmes en évoquant son père
Cyril Hanouna s'emporte contre Anne Hidalgo sur C8, David Assouline lui demande de s'excuser et en appelle à l'Arcom
TV
Cyril Hanouna s'emporte contre Anne Hidalgo sur C8, David Assouline lui demande de...

"Une atteinte grave et illégale"

Cette décision fait suite aux saisines de Benoît Hamon, François Asselineau et Florian Philippot la semaine dernière. "La liste Génération.s est créditée de deux fois plus d'intentions de vote que la liste du PCF et la liste de l'UDI", avait souligné l'avocat de Benoît Hamon dans un communiqué, ajoutant que le Parti communiste français ne compte "que deux députés européens sortants dans ses rangs et l'UDI aucun, au lieu de trois" pour Génération.s. Selon l'ex-ministre de François Hollande, France Télévisions portait atteinte à une "liberté fondamentale", au "respect du principe du caractère pluraliste de l'expression des courants de pensée et de l'opinion" et à l'obligation pour France 2 d'une "égalité de traitement" entre les candidats.

Dans son communiqué hier soir, le tribunal administratif de Paris affirme d'ailleurs que "les décisions de ne pas inviter ces trois candidats au débat du 4 avril sont susceptibles de porter une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté fondamentale que constitue le respect du principe du caractère pluraliste de l'expression des courants de pensée et d'opinion". Selon la justice, le parti de Benoît Hamon "est distinct du Parti socialiste, regroupe un député, un sénateur, trois députés européens et est crédite de 2,5 à 4% des intentions de vote aux prochaines élections en cause".

Une décision qui "fait souffler un vent d'air frais sur le débat démocratique"

Contacté par l'AFP, Benoît Hamon a réagi à la décision : "Je suis heureux et triste aussi d'avoir dû en passer par là pour dénoncer l'inégalité de traitement. Cela fera jurisprudence : le service public a des obligations liées à sa charte pour des critères justes et équitables qui s'appliquent à tous". De son côté, l'ex-FN Florian Philippot s'est également félicité de la décision "qui fait souffler un vent d'air frais sur le débat démocratique français et qui met fin à l'entre-soi insupportable des vieux partis".

Si France 2 ajoute les trois hommes à sa soirée spéciale pour les Européennes, le nombre de participants monterait à 12, avec la présence de Manon Aubry (LFI), Jordan Bardella (RN), François-Xavier Bellamy (LR), Nicolas Dupont-Aignan (DLF), Raphaël Glucksmann (liste commune Place publique-PS), Yannick Jadot (EELV) et Nathalie Loiseau (LREM), ainsi que Ian Brossat (PCF) et Jean-Christophe Lagarde (UDI) - tous deux repêchés après avoir été écartés.

Benoît Hamon
Benoît Hamon
Benoît Hamon : "On ne débat pas avec Pascal Praud"
Le maire de Trappes, Ali Rabeh, accuse les médias "d'entretenir les mensonges et le flot de haine" contre sa ville
SensTV : Benoît Hamon lance sa web-télé et veut en faire "l'anti-CNews"
Benoît Hamon dézingue CNews : "Une chaîne d'extrême-droite", "complotiste" qui défend des "idées racistes"
Voir toute l'actualité sur Benoît Hamon
Autour de Benoît Hamon
l'info en continu
Emmanuel Macron enfin en prime time sur France 2 : L'épilogue de plusieurs mois de tension
TV
Emmanuel Macron enfin en prime time sur France 2 : L'épilogue de plusieurs mois de...
"Une taxe anti-Zemmour" : Un député veut surtaxer les médias qui diffusent les propos pour lesquels il a été condamné
Politique
"Une taxe anti-Zemmour" : Un député veut surtaxer les médias qui diffusent les...
"N'importe quoi !" : Quand BFMTV diffuse par erreur une mauvaise version de la météo
TV
"N'importe quoi !" : Quand BFMTV diffuse par erreur une mauvaise version de la...
"C à vous" : Elsa Zylberstein fond en larmes en évoquant son père
TV
"C à vous" : Elsa Zylberstein fond en larmes en évoquant son père
Cyril Hanouna s'emporte contre Anne Hidalgo sur C8, David Assouline lui demande de s'excuser et en appelle à l'Arcom
TV
Cyril Hanouna s'emporte contre Anne Hidalgo sur C8, David Assouline lui demande de...
Le site "Reflets" interdit par la justice de publier des articles sur Altice à partir de données piratées
Justice
Le site "Reflets" interdit par la justice de publier des articles sur Altice à...