Débat de France 2 : La justice impose la présence de Benoît Hamon, Florian Philippot et François Asselineau

Partager l'article
Vous lisez:
Débat de France 2 : La justice impose la présence de Benoît Hamon, Florian Philippot et François Asselineau
Le débat de France 2 sera animé par Alexandra Bensaid et Thomas Sotto
Le débat de France 2 sera animé par Alexandra Bensaid et Thomas Sotto © Delphine Ghosarossian/FTV
L'ancien candidat socialiste à la présidentielle avait saisi le tribunal administratif mercredi afin de contraindre France 2 à l'inviter pour son débat sur les européennes.

La première victoire de Benoît Hamon. Hier soir, le tribunal administratif de Paris a ordonné à France 2 de recevoir le leader du mouvement Génération.s, ainsi que le président des Patriotes Florian Philippot et le chef de file de l'UPR François Asselineau, au débat sur les Européennes prévu jeudi prochain. Si la deuxième chaîne ne parvient pas à inclure les trois hommes dans sa soirée politique, elle devra les convier dans un rendez-vous similaire avant le 23 avril. Contactée par puremedias.com, France 2 n'a pas encore souhaité commenter la décision de justice.

À lire aussi
"Il faut que la police tire à balles réelles" : Enorme dérapage de Zineb El Rhazoui dans "L'heure des pros" sur CNews
TV
"Il faut que la police tire à balles réelles" : Enorme dérapage de Zineb El...
"Radio Nostalgie Socialiste" : Quand Daniel Cohn-Bendit rebaptise France Inter et agace Léa Salamé
Radio
"Radio Nostalgie Socialiste" : Quand Daniel Cohn-Bendit rebaptise France Inter et...
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus fortes que "Bull"
Audiences
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus...

"Une atteinte grave et illégale"

Cette décision fait suite aux saisines de Benoît Hamon, François Asselineau et Florian Philippot la semaine dernière. "La liste Génération.s est créditée de deux fois plus d'intentions de vote que la liste du PCF et la liste de l'UDI", avait souligné l'avocat de Benoît Hamon dans un communiqué, ajoutant que le Parti communiste français ne compte "que deux députés européens sortants dans ses rangs et l'UDI aucun, au lieu de trois" pour Génération.s. Selon l'ex-ministre de François Hollande, France Télévisions portait atteinte à une "liberté fondamentale", au "respect du principe du caractère pluraliste de l'expression des courants de pensée et de l'opinion" et à l'obligation pour France 2 d'une "égalité de traitement" entre les candidats.

Dans son communiqué hier soir, le tribunal administratif de Paris affirme d'ailleurs que "les décisions de ne pas inviter ces trois candidats au débat du 4 avril sont susceptibles de porter une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté fondamentale que constitue le respect du principe du caractère pluraliste de l'expression des courants de pensée et d'opinion". Selon la justice, le parti de Benoît Hamon "est distinct du Parti socialiste, regroupe un député, un sénateur, trois députés européens et est crédite de 2,5 à 4% des intentions de vote aux prochaines élections en cause".

Une décision qui "fait souffler un vent d'air frais sur le débat démocratique"

Contacté par l'AFP, Benoît Hamon a réagi à la décision : "Je suis heureux et triste aussi d'avoir dû en passer par là pour dénoncer l'inégalité de traitement. Cela fera jurisprudence : le service public a des obligations liées à sa charte pour des critères justes et équitables qui s'appliquent à tous". De son côté, l'ex-FN Florian Philippot s'est également félicité de la décision "qui fait souffler un vent d'air frais sur le débat démocratique français et qui met fin à l'entre-soi insupportable des vieux partis".

Si France 2 ajoute les trois hommes à sa soirée spéciale pour les Européennes, le nombre de participants monterait à 12, avec la présence de Manon Aubry (LFI), Jordan Bardella (RN), François-Xavier Bellamy (LR), Nicolas Dupont-Aignan (DLF), Raphaël Glucksmann (liste commune Place publique-PS), Yannick Jadot (EELV) et Nathalie Loiseau (LREM), ainsi que Ian Brossat (PCF) et Jean-Christophe Lagarde (UDI) - tous deux repêchés après avoir été écartés.

Benoît Hamon
Benoît Hamon
"Vous n'aimez pas les musulmans !" : Gros clash entre Benoît Hamon et Jordan Bardella sur BFMTV
Non convié par France 2, Benoît Hamon saisit la justice pour participer au débat du 4 avril
Absent de "L'Emission politique", Benoît Hamon proteste auprès de Delphine Ernotte
Voir toute l'actualité sur Benoît Hamon
Autour de Benoît Hamon
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Barrage Castor

Quel est son talent, précisément ?



Stéphane Jardin

Au delà de 5 ou 6 intervenants, ce n'est plus regardable .
Alors 12...



Starlight

Et si un jour il y a 15 candidats voire plus, comment on fait ? Cette décision est très dangereuse pour l'existence même du débat entre candidats.



arno2marcq

C'est au service public à trouver la bonne formule pour n'exclure personne. Sinon ils n'organisent aucun débat. Le service public se doit d'être neutre et de donner la parole à toute candidature sinon ça s'appelle TF1



Barrage Castor

J'avais peur d'une désobéissance à la Mélenchon.



Barrage Castor

Il y a d'autres moyens de connaître le point de vue des candidats.



Pickle Rick

60% d'abstention, et moi, et moi, et moi...



Simsoland2

mais pk nont ils pas invité mr Duchemin président des 'Français qui font des chemins" et mme dupont présidente du parti la france en europe ! C'est vrai quoi !!! eyt puis moi aussi et puis mon voisin, celui d'en face….



Starlight

On verra ça en appel. A tête reposée.



Yaya

Un débat à 12 ... Une question - réponses va durer une demie-heure. C'est inaudible. Donc inintéressant.



Jacques

Je pense que la qualité du débat démocratique ne repose pas du tout sur ce genre de débats télévisés.
Mais ce que je trouve catastrophique pour la chaîne c'est qu'elle essaie de masquer le fait que la non-invitation de Hamon ne reposait sur rien d'autre que l'arbitraire en donnant des arguments avancés comme objectifs mais finalement totalement fallacieux, conséquence de quoi ils se sont faits découper un par un devant le TA (sondages, nombre de parlementaires).



Rafael Diraz

Le gros risque est que ça risque de ne ressembler à rien !!!!
Ils vont tous hurler, parler en même temps.
Au final, personne n'y comprendra rien.
En outre, je ne pense pas que le duo de journalistes choisis soit à la hauteur !



Mr.Eddy

Non mais je comprends ton point de vue. Au fond, je suis de toute façon opposé à ces débats.



Starlight

Mais tu sais très bien que si un candidat refuse une invitation, cela peut conduire à ce qu'un autre candidat qui voulait absolument débattre avec lui refuse à son tour de se rendre au débat. C'est sans fin...



Mr.Eddy

Si un candidat refuse une invitation, la chaîne ne peut pas se faire taper sur les doigts. C'est le problème du parti qui refuse son temps de parole..



Starlight

Entre la théorie et la pratique...Tu sais très bien qu'il y aura toujours des candidats qui voudront débattre avec certains et pas avec d'autres. Et d'autres qui refuseront d'en avoir en face d'eux...



Mr.Eddy

Quand je parle de quota, je parle d'un quota à l'élection. Genre on aurait que 6 bulletins de vote possible le 26 mai.

L'égalité est la seule solution viable. Personne n'a à décider à la place des électeurs qui est digne de débattre ou non. Tu oublies de préciser que la décision de justice n'oblige pas France 2 à inviter tout le monde le même soir. France TV pourrait très bien couper en 2 ou 3 soirées. 15 listes sur 3 jours, ça fait 5 listes par soirée. C'est faisable..



La Sardine

De plus j'ajoute que je suis favorable à être le plus inclusif possible et que chacun puisse exposer ses idées.



La Sardine

Ce n'est apparemment pas la question mais j'approuve votre commentaire.



Starlight

L'idée de quota est précisément ce qui a été refusé par la Justice. Quant à traiter toutes les listes de la même façon, c'est un choix tout à fait légitime mais qui rend tout débat impossible pour peu que leur nombre soit très important. Voilà pourquoi cette décision de Justice, si elle est confirmée en appel, enterrera tout idée de débat à plusieurs.



Mr.Eddy

Je vois venir LREM à 15km et je suis jamais surpris par leur discours inchangé depuis Chaban Delmas. Ils devraient donc pas participer à un tel débat ?



Mr.Eddy

Dans ce cas, on fixe un quota de liste. Les 6 premières listes à déposer leur candidature ont le droit de participer, les autres n'ont pas le droit. Ou alors on demande à Macron de décider qui a le droit de se présenter. Pour moi, à partir du moment où une liste peut participer à l'élection, elle doit être traitée comme toutes les autres.



Mr.Eddy

Plus on multiplie les débats et plus on s'enfonce... 10 débats pour la dernière présidentielle et aujourd'hui on approche des 5 mois de gilets jaunes.. Voilà..



Starlight

Parce qu'il suffit qu'une élection voit s'affronter une pléthore de candidats pour que tout débat soit impossible à mettre en place. D'ailleurs, tu l'as dit toi-même : pourquoi pas Lassalle et Arthaud tant qu'on y est ?...



La Sardine

Oui mais c'est ma réponse.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Sanction contre Cyril Hanouna : Le CSA finalement condamné à verser 1,1 million d'euros à C8
Justice
Sanction contre Cyril Hanouna : Le CSA finalement condamné à verser 1,1 million...
Premières séances : "J'accuse" de Roman Polanski démarre fort malgré la polémique
Cinéma
Premières séances : "J'accuse" de Roman Polanski démarre fort malgré la...
Estelle Lefébure part en "Rendez-vous en terre inconnue" le 3 décembre sur France 2
Programme TV
Estelle Lefébure part en "Rendez-vous en terre inconnue" le 3 décembre sur France 2
"Los Angeles: Bad Girls" : Le spin-off de "Bad Boys" avec Jessica Alba débarque le 3 décembre sur TF1
Programme TV
"Los Angeles: Bad Girls" : Le spin-off de "Bad Boys" avec Jessica Alba débarque le...
Très émue, Monia Kashmire révèle avoir "pensé au suicide" lorsqu'elle était étudiante
TV
Très émue, Monia Kashmire révèle avoir "pensé au suicide" lorsqu'elle était...
Mort de Raymond Poulidor : Les chaînes bouleversent leur programmation
TV
Mort de Raymond Poulidor : Les chaînes bouleversent leur programmation
Vidéos Puremedias