Départ de Vincent Meslet : Le reniement, c'est maintenant ?

Partager l'article
Vous lisez:
Départ de Vincent Meslet : Le reniement, c'est maintenant ?
Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions
Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions © DR
En se séparant de Vincent Meslet, Delphine Ernotte revient sur plusieurs de ses promesses.

Edito. Les errements de France 2 sont-ils de retour ? Entre le "fromage et le dessert", France Télévisions a annoncé aujourd'hui le départ précipité du patron de la chaîne, Vincent Meslet. Il quitte le navire amiral du service public sur un échec indéniable, un mois seulement après le début de sa première véritable saison. Motif officiel : "des divergences sur la stratégie".

À lire aussi
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Presse
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant...
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des attaques ignobles"
Politique
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des...
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews
TV
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews

Avec cette décision, prévisible mais brutale, Delphine Ernotte signe un triple reniement. Elle revient tout d'abord sur des propos tenus il y a seulement trois semaines devant un parterre de journalistes médias à qui elle avait tenu à réaffirmer son plein soutien à Vincent Meslet. "Cela fait des années que cette case est compliquée, on a fait le pari de tout changer, radicalement. Cela ne démarre pas fort, oui, mais il faut leur laisser le temps", martelait-elle par exemple à propos des débuts difficiles de "AcTualiTy". Et d'ajouter : "On ne s'est pas dit, au bout d'une semaine, si cela ne marche pas, on vire tout le monde !". Une phrase qui prend une autre tonalité aujourd'hui...

Pub en berne

Devant ces mêmes journalistes qui l'interrogeaient sur le manque à gagner publicitaire depuis le lancement des nouveaux après-midis de France 2, Delphine Ernotte s'était montrée rassurante. "Ce n'est pas la pub qui gouverne !", avait-elle balayé, avant d'être visiblement rattrapée par un principe de réalité. Les après-midis et l'access sont les seuls carrefours où France 2 peut et doit remplir ses caisses. La régie publicitaire du groupe avait peu goûté la déclaration de la présidente de France télé.

Avec l'éviction de Vincent Meslet, la direction du service public renie aussi la communication faite après les résultats définitifs de France 2 en septembre, son pire mois historique. L'état-major de France Télévisions avait alors laissé Vincent Meslet déminer le sujet des après-midis dans la presse. "Le calendrier ne changera pas. On a fait quelques ajustements en octobre et on attendra le mois de novembre pour faire un premier bilan", assurait de nouveau dans Le Parisien l'ex-cadre d'Arte, vingt-quatre heures avant de plier bagages. Cette accélération des évènements est d'autant plus surprenante que la direction de France Télé n'a pour l'instant pas décidé de mettre un terme aux émissions les plus faibles de la grille. Mais l'éviction de Meslet devrait accélérer le fameux "calendrier".

"Tyrannie du 4 ans et +"

Surtout, le départ du patron de France 2 marque un retour de Delphine Ernotte sur les grandes ambitions qu'elle affichait devant le CSA en 2015. Dénonçant alors avec véhémence la "tyrannie du 4 ans et +" (l'audience globale, ndlr), la future présidente de France Télévisions exhortait France 2 à "retrouver de l'audace et à prendre des risques". Des risques, oui, mais pas trop longtemps...

Promoteur de fictions à la fois populaires et audacieuses sur Arte ("Borgen", "Top of The Lake" ou "P'tit Quinquin") mais aussi France 3 ("Plus belle la vie"), Vincent Meslet devait incarner cette rupture et a mis à l'antenne ce qu'il savait faire : de beaux programmes qui ne s'adressent peut-être pas à un public aussi large que celui visé par France 2. C'est désormais Caroline Got, directrice de la stratégie et ancienne patronne des très pragmatiques TMC et NT1 qui lui succède provisoirement. Elle devient ainsi le deuxième visage de France 2 de l'ère Delphine Ernotte, le septième en six ans pour la chaîne publique. En attendant le huitième...

Delphine Ernotte-Cunci
Delphine Ernotte-Cunci
Le CSA globalement satisfait du bilan de Delphine Ernotte à la tête de France Télévisions
France Télévisions : Delphine Ernotte officiellement candidate à sa succession
Droits de Roland-Garros : Delphine Ernotte répond à la pression mise par la Fédération française de tennis
"Ca me rend dingue" : Delphine Ernotte agacée par la lenteur de l'administration européenne dans le dossier Salto
Voir toute l'actualité sur Delphine Ernotte-Cunci
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Backpacker

Meslet a payé pour le fait que les ménagères n'aimaient pas les nouveaux programmes de l'après-midi mais aussi pour l'écart de seulement 1.7 points entre France 2 et M6, du jamais vu. Donc uniquement pour des audiences défaillantes et du fric au final.



5_sur_5

Je ne dirais pas non pour un plan perpendiculaire avec toi... ^^



5_sur_5

En effet. L'ancien PDG d'Antenne 2 Maurice Ulrich (de 1978 à 1981) faisait partie du comité consultatif autour de Chirac-Léotard-Balladur en 1986 ; il ne pouvait se résoudre à privatiser "sa" chaîne de coeur, celle qui diffusait "Apostrophes". Ce fut donc TF1. C'est ce que j'ai pu lire il y a bien longtemps dans un livre très intéressant...



dark-vador

Bouleau est un bon journaliste, après tf1 est grand public donc évidemment elle va pas faire 30 minutes d'internationale mais il est arrivé plusieurs fois que tf1 fasse son job niveau international ou politique et pas f2 c'est un comble !



dark-vador

oui et trop bas de gamme , il y a qu'a voir alep face a une pauvre nana qui s'est fait cambrioler et ben f2 préfère parler de cette nana.
Moi je ne regarde que très rarement les jt de France télé car ils m'emmerdent souvent , il n'ya pas d'info !



dark-vador

Je suis d'accord mais quel interêt d'avoir cassé ortf pour le refaire 15 ans après et sans la radio ni la télé extérieur?
Va comprendre la débilité des politiques , si c'était juste pour mater et virer des journalistes et producteurs c'est tout !
Mais que de temps perdu !



dark-vador

Mais c'est pas de cela que je parle , je parle du fait que L'ortf était un groupe public de création qui a été supprimér pour emmerder les créateur plutôt à gauche mais quel gâchis puisque 15 ans après on revient nà l'ortf avec France télé.

L'orft en dehors du fait qu'il était sous la coupe du pouvoir niveau info je suis d'accord avec toi mais de tout façon jusqu'en 1981 c'était pareil pour tf1, antenne 2 et fr3 donc cela ne changeait pas le problème.



bobbyewing

C'est pour éviter les vannes que D. Ernotte a attendu la fin de la Fashion Week pour faire place à Xavier Couture ?

Ernotte, pas rigolote.



tonyk

Non non, n'est pas honte..elle est bien !



bobbyewing

"Passé quarante ans, on est responsable de son visage."



Thomas de Borgoña

Tant que les politicards demanderont à France 2 de faire du "culturel", jamais cette chaine ne pourra concilier cette "mission" bancale ET l'audience.

Attention, quand je dis "culturel", je ne parle pas de la vision POPULAIRE de la culture, mais bien de la vision ÉLITISTE de la culture prônée par nos amis politiques, celle qui veut que la musique pop, les séries télé et les jeux vidéo n'ont rien de culturel, et que la "culture" se résume à la musique classique, à la peinture et à l'opéra. Je caricature, mais c'est à peu-près ça.



Thomas de Borgoña

Oh purée, ce "cétémieuavantisme", ça pique les yeux...



Thomas de Borgoña

Quotidien s'est pas mal moqué de Montebourg à ce niveau-là. :)



Thomas de Borgoña

Il convient de noter que Chirac ne voulait pas privatiser TF1. Le truc, c'est qu'en 1986, le RPR n'avait pas la majorité absolue à l'Assemblée Nationale en raison du scrutin proportionnel qui a favorisé le PS et le FN. De fait, l'UDF était en position de force pour imposer certaines choses à Chirac en guise de condition à sa participation à une coalition de droite et du centre qui serait majoritaire. L'UDF voulait privatiser A2 et FR3 et garder TF1 comme seule chaine publique, mais Chirac a négocié l'accord pour ne privatiser qu'une seule chaine. Ce devait être d'abord FR3, puis Antenne 2, et finalement, pratiquement à la dernière minute, le choix s'est porté sur TF1...



Thomas de Borgoña

S'il y a effectivement eu une "chasse aux sorcières" en 1981, elle est de bien moindre ampleur comparée à celle qui a eu lieu en 1974...



Thomas de Borgoña

La privatisation de France 2 est évoquée pratiquement à chaque retour de la droite au pouvoir, et à chaque fois, ça ne se fait pas pour des raisons diverses et variées.



Cpt. Ameriman

tu as vu sa tête le jour du lancement de sa chaine france TV info? avec ses 5 sbires qui lui courent après? elle sert tout simplement à rien.



bigtv

C'est vrai qu'un visage en dit long pour ceux qui savent les lire ....



Cpt. Ameriman

Déja quand je vois la tête de Delphine, j'me dis qu'au boulot, elle doit etre sacrément chiante et qui plus es, une grosse sal**** qui te chie bien profondément devant les autres car elle sait bien que c'est elle la bosse. Alors bien sur, quand les résultats tombent, les têtes tombent, mais pas la sienne :)
Ah oui et en plus de ça, elle assume pas sa chaine FRANCE TV INFO, car oui les audiences ne sont pas communiqué sous demande de la grande chef. Ba quoi ? on assume pas ses 0,1% de PDM ?



arnaud68800

Elle est en tout cas meilleure que celle de son principal prétendant à sa succession (Delahousse) ou de Bouleau.



arnaud68800

Bah... Vivement dimanche prochain se maintient correctement, et Télématin reste puissant (bien qu'en baisse notable). C'est le moment d'entamer une réflexion sur l'après Drucker et Leymergie, mais l'expérience des après-midi vient de montrer que tout changer d'un seul coup, concepts et animateurs, est assez suicidaire pour une chaîne désormais en difficulté...



agepmi

Ce qui voudrait dire qu'Hernotte n'est pas la pour ses compétences ?
Donc, avec Field, ils ont été choisi par le pouvoir politique pour les élections qui arrivent ?
Ça doit être ça.



agepmi

Surement trop libérale !!



agepmi

C'est vrai que cela aurait été tellement mieux si la tv-radio aux ordres de Mitterrand avaient continué.
Qoui, que ça n'a pas beaucoup changé car le service public est tenu par la CGT.



agepmi

un grand groupe de propagande en fait, comme un peu maintenant !



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"ZeroZeroZero" commence le 9 mars sur Canal+
Programme TV
"ZeroZeroZero" commence le 9 mars sur Canal+
Le Conseil national des barreaux déplore la présentation "dégradante" de Yassine Bouzrou par LCI et veut saisir le CSA
TV
Le Conseil national des barreaux déplore la présentation "dégradante" de Yassine...
"Alex Hugo" bascule le lundi dès le 9 mars sur France 2
Programme TV
"Alex Hugo" bascule le lundi dès le 9 mars sur France 2
Jean-Christophe Lagarde annonce porter plainte contre la journaliste de l'AFP auteure d'un ouvrage le mettant en cause
Politique
Jean-Christophe Lagarde annonce porter plainte contre la journaliste de l'AFP...
Le spectacle de Malik Bentalha en direct ce soir sur TF1
Programme TV
Le spectacle de Malik Bentalha en direct ce soir sur TF1
Horaires de début des primes : Le CSA épingle TF1 et TMC
TV
Horaires de début des primes : Le CSA épingle TF1 et TMC
Vidéos Puremedias