Départ de Vincent Meslet : Le reniement, c'est maintenant ?

Partager l'article
Vous lisez:
Départ de Vincent Meslet : Le reniement, c'est maintenant ?
Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions
Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions © DR
En se séparant de Vincent Meslet, Delphine Ernotte revient sur plusieurs de ses promesses.

Edito. Les errements de France 2 sont-ils de retour ? Entre le "fromage et le dessert", France Télévisions a annoncé aujourd'hui le départ précipité du patron de la chaîne, Vincent Meslet. Il quitte le navire amiral du service public sur un échec indéniable, un mois seulement après le début de sa première véritable saison. Motif officiel : "des divergences sur la stratégie".

À lire aussi
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...

Avec cette décision, prévisible mais brutale, Delphine Ernotte signe un triple reniement. Elle revient tout d'abord sur des propos tenus il y a seulement trois semaines devant un parterre de journalistes médias à qui elle avait tenu à réaffirmer son plein soutien à Vincent Meslet. "Cela fait des années que cette case est compliquée, on a fait le pari de tout changer, radicalement. Cela ne démarre pas fort, oui, mais il faut leur laisser le temps", martelait-elle par exemple à propos des débuts difficiles de "AcTualiTy". Et d'ajouter : "On ne s'est pas dit, au bout d'une semaine, si cela ne marche pas, on vire tout le monde !". Une phrase qui prend une autre tonalité aujourd'hui...

Pub en berne

Devant ces mêmes journalistes qui l'interrogeaient sur le manque à gagner publicitaire depuis le lancement des nouveaux après-midis de France 2, Delphine Ernotte s'était montrée rassurante. "Ce n'est pas la pub qui gouverne !", avait-elle balayé, avant d'être visiblement rattrapée par un principe de réalité. Les après-midis et l'access sont les seuls carrefours où France 2 peut et doit remplir ses caisses. La régie publicitaire du groupe avait peu goûté la déclaration de la présidente de France télé.

Avec l'éviction de Vincent Meslet, la direction du service public renie aussi la communication faite après les résultats définitifs de France 2 en septembre, son pire mois historique. L'état-major de France Télévisions avait alors laissé Vincent Meslet déminer le sujet des après-midis dans la presse. "Le calendrier ne changera pas. On a fait quelques ajustements en octobre et on attendra le mois de novembre pour faire un premier bilan", assurait de nouveau dans Le Parisien l'ex-cadre d'Arte, vingt-quatre heures avant de plier bagages. Cette accélération des évènements est d'autant plus surprenante que la direction de France Télé n'a pour l'instant pas décidé de mettre un terme aux émissions les plus faibles de la grille. Mais l'éviction de Meslet devrait accélérer le fameux "calendrier".

"Tyrannie du 4 ans et +"

Surtout, le départ du patron de France 2 marque un retour de Delphine Ernotte sur les grandes ambitions qu'elle affichait devant le CSA en 2015. Dénonçant alors avec véhémence la "tyrannie du 4 ans et +" (l'audience globale, ndlr), la future présidente de France Télévisions exhortait France 2 à "retrouver de l'audace et à prendre des risques". Des risques, oui, mais pas trop longtemps...

Promoteur de fictions à la fois populaires et audacieuses sur Arte ("Borgen", "Top of The Lake" ou "P'tit Quinquin") mais aussi France 3 ("Plus belle la vie"), Vincent Meslet devait incarner cette rupture et a mis à l'antenne ce qu'il savait faire : de beaux programmes qui ne s'adressent peut-être pas à un public aussi large que celui visé par France 2. C'est désormais Caroline Got, directrice de la stratégie et ancienne patronne des très pragmatiques TMC et NT1 qui lui succède provisoirement. Elle devient ainsi le deuxième visage de France 2 de l'ère Delphine Ernotte, le septième en six ans pour la chaîne publique. En attendant le huitième...

Delphine Ernotte-Cunci
Delphine Ernotte-Cunci
Delphine Ernotte : "Patrick Sébastien est un grand animateur"
Delphine Ernotte et 7 dirigeants étrangers de médias publics se défendent d'être des "médias d'Etat"
Le CSA globalement satisfait du bilan de Delphine Ernotte à la tête de France Télévisions
France Télévisions : Delphine Ernotte officiellement candidate à sa succession
Voir toute l'actualité sur Delphine Ernotte-Cunci
Sur le même thème
l'info en continu
Après sa lourde opération, Michel Drucker absent au moins jusqu'au début 2021
TV
Après sa lourde opération, Michel Drucker absent au moins jusqu'au début 2021
Audiences access 20h : Lapix et Moulins au plus haut, "Scènes de ménages" passe la barre des 5 millions
Audiences
Audiences access 20h : Lapix et Moulins au plus haut, "Scènes de ménages" passe la...
Audiences access 19h : Nagui leader, "DNA" au plus bas, record pour Etchebest, Barthès de retour en forme
Audiences
Audiences access 19h : Nagui leader, "DNA" au plus bas, record pour Etchebest,...
Audiences : La fiction de France 2 en tête devant "L'Amour est dans le pré", "Joséphine" 3e sur TF1
Audiences
Audiences : La fiction de France 2 en tête devant "L'Amour est dans le pré",...
Rumeur sur son départ des Bleus : "Choqué", Paul Pogba dément les "informations infondées" du "Sun"
Presse
Rumeur sur son départ des Bleus : "Choqué", Paul Pogba dément les "informations...
"Koh-Lanta", "Fort Boyard", "Top Chef" : Quelles sont les émissions préférées des Français ces 30 dernières années ?
TV
"Koh-Lanta", "Fort Boyard", "Top Chef" : Quelles sont les émissions préférées des...
Vidéos Puremedias