#JeSuisProf

Donald Trump lance une enquête sur la "taxe GAFA" française

Partager l'article
Vous lisez:
Donald Trump lance une enquête sur la "taxe GAFA" française
Donald Trump
Donald Trump © Abaca
Cette enquête pourrait déboucher sur des sanctions commerciales contre la France.

Après la Chine, les Etats-Unis vont-ils déclencher une guerre commerciale avec la France ? La question peut se poser après l'annonce hier par l'administration Trump de l'ouverture d'une enquête, en représailles à la "taxe GAFA" (pour Google, Apple, Facebook et Amazon), en cours d'adoption en France.

À lire aussi
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
Presse
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...

"La structure de la nouvelle taxe, tout comme les déclarations des responsables (politiques français), laissent suggérer que la France, avec cet impôt, cible de manière inéquitable certaines entreprises technologiques américaines", accuse dans un communiqué cité par l'AFP, Robert Lighthizer, le représentant américain pour le commerce. "Le président (Donald Trump, ndlr) nous a demandé d'enquêter sur les effets de cette législation et de déterminer si elle est discriminante ou déraisonnable et pèse sur le commerce des Etats-Unis ou le restreint", a-t-il ajouté.

L'enquête – ouverte via l'article de la loi du commerce dit "Section 301" – pourrait, en fonction des conclusions auxquelles elle aboutit, entraîner des mesures de représailles américaines. La Section 301 confère en effet au représentant au commerce "le pouvoir général d'enquêter sur les pratiques commerciales déloyales d'un pays étranger et d'y répondre". Elle a par exemple été utilisée par l'administration Trump contre la Chine, mais aussi contre l'Union européenne, donnant lieu à des sanctions commerciales par la suite.

Le vote du Sénat français attendu aujourd'hui

Alors qu'elle doit être adoptée définitivement par le Sénat aujourd'hui, la "taxe GAFA" française doit prélever 3% des revenus générés en France par certaines entreprises du web accusées de ne pas payer assez d'impôts dans l'Hexagone au regard de leurs activités dans le pays. Plus précisément, les sociétés concernées doivent réaliser 750 millions d'euros de chiffre d'affaires, dont 25 millions d'euros dans l'Hexagone. La taxe devrait ainsi concerner une trentaine de sociétés, dont les GAFA, mais aussi des entreprises européennes et chinoises et une seule française, Criteo. Elle devrait rapporter quelque 400 millions d'euros cette année, et 650 millions en 2020.

l'info en continu
"La Nouvelle République" porte plainte pour menaces après avoir republié des caricatures de Mahomet
Presse
"La Nouvelle République" porte plainte pour menaces après avoir republié des...
"Thalassa" de retour sur France 3 avec Sabine Quindou le 8 novembre
Programme TV
"Thalassa" de retour sur France 3 avec Sabine Quindou le 8 novembre
Public Sénat : La société des journalistes dénonce l'arrivée d'Yves Jégo à la tête d'une émission
TV
Public Sénat : La société des journalistes dénonce l'arrivée d'Yves Jégo à la tête...
Hommage national à Samuel Paty : Les chaînes en édition spéciale ce soir
TV
Hommage national à Samuel Paty : Les chaînes en édition spéciale ce soir
Qualifié de "prédateur sexuel" sur NRJ 12, Nordahl Lelandais perd son procès contre le psychanalyste Pascal Neveu
Justice
Qualifié de "prédateur sexuel" sur NRJ 12, Nordahl Lelandais perd son procès...
"Dossier tabou" : Bernard de La Villardière enquête sur les violences contre la police le 8 novembre sur M6
Programme TV
"Dossier tabou" : Bernard de La Villardière enquête sur les violences contre la...
Vidéos Puremedias