Droits de la Ligue 1 : La Ligue de football professionnel met la pression sur les diffuseurs

Partager l'article
Vous lisez:
Droits de la Ligue 1 : La Ligue de football professionnel met la pression sur les diffuseurs
La Ligue de football professionnel entend faire monter les enchères autour de la Ligue 1
La Ligue de football professionnel entend faire monter les enchères autour de la Ligue 1 © Gilles Gustine
L'instance du football français entend lancer avant la fin du mois de juin l'appel d'offres pour les droits télé de la Ligue 1 pour les saisons 2020-2024.

C'est ce qui s'appelle avoir le sens du timing. Comme le rapporte le supplément économie du "Figaro" aujourd'hui, la Ligue de football professionnel (LFP) a décidé de lancer avant la fin juin de cette année un appel d'offres concernant les droits télé du championnat de Ligue 1 pour les saisons 2020 à 2024. Un calendrier qui ne doit rien au hasard, alors que la prochaine Coupe du monde s'ouvrira le 14 juin en Russie, pour un mois. La LFP a placé la barre très haut et espère pouvoir rivaliser avec les championnats italien et espagnol avec un prix de réserve proche du milliard d'euros, contre 748 millions d'euros par saison aujourd'hui.

À lire aussi
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste médiatique Christophe Prudhomme
TV
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste...
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux victimes du coronavirus (màj)
TV
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux...
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM
Radio
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM

La menace d'un report de deux ans

Si la Ligue n'atteint pas son objectif financier dans les temps voulus, elle a déjà prévenu que les lots ne seront remis en jeu que dans deux ans seulement, au printemps 2020, quelques semaines avant le début de la saison 2020-2021. Une échéance qui ne peut pas satisfaire les diffuseurs compte tenu du délai serré que cela leur imposera alors pour communiquer auprès de leurs abonnés.

Parmi les acquéreurs potentiels, tous ont des motivations différentes. Ainsi, Canal+, qui commence à reprendre des couleurs sur le plan financier, ne peut pas se permettre de passer à côté de ces droits sportifs. Son principal concurrent, beIN Sports, compte sur la Ligue 1 pour garder son parc d'abonnés, après avoir vu la Ligue des champions lui échapper au profit de RMC Sport (ex SFR Sport), qui la diffusera à compter du mois d'août. Le patron de RMC Sport, Alain Weil, avait pour sa part souhaité que l'appel d'offres de la Ligue 1 soit lancé seulement en 2019.

Outre ce calendrier serré, le championnat français pourrait selon "Le Figaro" connaître une petite révolution avec l'arrivée des fonds d'investissement, comme cela est déjà le cas dans le championnat italien et qui permet à ces fonds de sous-licencier les matchs à des chaînes. Enfin, le déroulement des rencontres va être modifié en profondeur en 2020, avec une seule grande rencontre proposée le samedi à 21h et une journée de dimanche renforcée, avec un match à 13h, un multiplex à 15h et une autre grande rencontre à 21h. Tout ceci ayant pour but d'accroître les lots mis en jeu.

Sur le même thème
l'info en continu
Maxime Saada (Canal+) sur la Ligue 1 : "Quand on n'est pas livré, on ne paye pas"
TV
Maxime Saada (Canal+) sur la Ligue 1 : "Quand on n'est pas livré, on ne paye pas"
"Le bureau des légendes" : La saison 5 dès ce soir sur Canal+
Séries
"Le bureau des légendes" : La saison 5 dès ce soir sur Canal+
"Les Sandales blanches" : Amel Bent héroïne d'une fiction pour France 3
TV
"Les Sandales blanches" : Amel Bent héroïne d'une fiction pour France 3
"C'est Canteloup" de retour ce soir sur TF1
Programme TV
"C'est Canteloup" de retour ce soir sur TF1
"Ils racontent le monde d'après" : "Le Parisien" présente ses excuses après sa Une 100% masculine
Presse
"Ils racontent le monde d'après" : "Le Parisien" présente ses excuses après sa Une...
Le confinement vu par... Alessandra Sublet
Confinement
Le confinement vu par... Alessandra Sublet
Vidéos Puremedias