Droits de Roland-Garros : Après son appel d'offres, la Fédération estime les propositions insuffisantes

Partager l'article
Vous lisez:
Droits de Roland-Garros : Après son appel d'offres, la Fédération estime les propositions insuffisantes
Rafael Nadal a remporté la dernière édition du Roland-Garros
Rafael Nadal a remporté la dernière édition du Roland-Garros © Abaca
La Fédération française de tennis avait lancé un appel d'offres pour la commercialisation des droits télés de son tournoi de tennis.

Des offres pas à la hauteur. Le 13 juin dernier, la Fédération française de tennis avait lancé un appel d'offres concernant les droits télés de Roland-Garros sur la période 2021-2023. Selon "Les Echos", la FFT a estimé insuffisantes les propositions reçues par les diffuseurs. "Le prix de réserve global n'étant pas atteint, une période de négociation est ouverte avec les acteurs en présence", déclare la Fédération dans un communiqué ce vendredi. Jusqu'à la récente dernière édition, c'était France Télévisions qui retransmettait en clair l'événement sportif, comme depuis plus de trente ans.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux gendarmes
TV
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux...

Un appel d'offres qui découle de la rénovation du stade de Roland-Garros

Selon Emilie Montané, directrice des médias de la FTT, aux "Echos" en juin dernier, la Fédération de tennis "peut espérer une meilleure valorisation", précisant qu'une édition du Roland-Garros se négocie à hauteur de 20 millions d'euros et qu'une de Wimbledon monte à environ 68 millions d'euros. Cette mise sur le marché des droits télé fait suite aux travaux qui ont eu lieu au Stade Roland-Garros, dont notamment l'éclairage des différents courts et la couverture du court Philippe-Chartier.

Pour tirer un maximum d'argent de sa compétition phare, la FFT a décidé de découper ses droits télé en trois lots. Les deux premiers concerneront des sessions en soirées, permises par les récents travaux dans le stade, et certains matchs en journée. Le troisième comprendra l'intégralité des matchs. Selon la Fédération française de tennis en juin dernier, de nombreux diffuseurs s'étaient déjà manifestés, dont notamment des chaînes privées en clair comme TF1 ou M6, des chaînes payantes ou des plateformes de SVOD, comme Amazon, qui a déjà acquis les droits de retransmission du tennis au Royaume-Uni en 2017.

"C'est une façon très cavalière de traiter un partenaire de 30 ans"

"France Télévisions peut se positionner mais nous n'avons pas pour vocation de financer le service public, en réduisant nos gains", avait lancé le président de la FFT Bernard Giudicelli en guise d'avertissement, selon des propos rapportés par "Les Echos" en juin dernier. Ce dernier a tout de même inclus dans ses conditions de vente que les quarts, les demis et la finale de Roland soient diffusés en clair, alors que la réglementation n'impose la diffusion gratuite que de la seule finale.

Le 18 juin dernier, dans une interview accordée au "Monde", Delphine Ernotte avait estimé peu courtois les propos du président de la Fédération. "C'est normal que la Fédération lance un appel d'offres. Mais ce que j'ai lu dans la presse - savoir qu'elle veut beaucoup plus d'argent et qu'elle va demander aux GAFA - m'a beaucoup choqué", avait-elle confié. Et d'ajouter : "C'est une façon très cavalière de traiter un partenaire de 30 ans, qui concourt au succès de Roland-Garros". Et de mettre en garde : "La compétition est visible en intégralité de manière gratuite. Il y a un danger à vouloir privatiser le sport."

l'info en continu
Scandalisés, les journalistes du "New York Times" s'en prennent à la direction du journal
Presse
Scandalisés, les journalistes du "New York Times" s'en prennent à la direction du...
"On refait le monde" : Echange tendu entre Rokhaya Diallo et Jean-Christophe Buisson sur RTL
Radio
"On refait le monde" : Echange tendu entre Rokhaya Diallo et Jean-Christophe...
"Voici le temps des assassins", "Le chat" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Voici le temps des assassins", "Le chat" : Les films prévus sur France 3...
Jean-Pierre Pernaut de retour au "13 Heures" de TF1 dès lundi
TV
Jean-Pierre Pernaut de retour au "13 Heures" de TF1 dès lundi
Chérie FM : Sophie Coste dénonce des différences de salaire avec Alexandre Devoise
Radio
Chérie FM : Sophie Coste dénonce des différences de salaire avec Alexandre Devoise
"Chut, taisez-vous !" : Didier Raoult coupe sèchement Margaux de Frouville sur BFMTV
TV
"Chut, taisez-vous !" : Didier Raoult coupe sèchement Margaux de Frouville sur BFMTV
Vidéos Puremedias