Emmanuel Macron : "Notre audiovisuel public reste structuré sur le monde d'avant"

Partager l'article
Vous lisez:
Emmanuel Macron : "Notre audiovisuel public reste structuré sur le monde d'avant"
Emmanuel Macron le 17 décembre 2017 sur France 2
Emmanuel Macron le 17 décembre 2017 sur France 2 © Capture France 2
Le chef de l'État a été interrogé sur la réforme à venir de l'audiovisuel public par Laurent Delahousse.

Emmanuel Macron sort du bois. Après la fuite de documents présentés comme des "pistes de travail" émanant du ministère de la Culture en novembre et l'épisode plus récent des propos - finalement partiellement démentis - sur l'audiovisuel public, le chef de l'État a officiellement pris la parole sur le sujet, hier, à l'occasion de l'entretien accordé à Laurent Delahousse sur France 2. Et c'est donc sur une antenne du service public que le président de la République a annoncé l'ouverture d'une "grande réflexion sur l'audiovisuel public" dès le début d'année.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Ophélie Radureau-Viaene ("Télématin") : "Laurent Bignolas sera reconduit la saison prochaine"
Interview
Ophélie Radureau-Viaene ("Télématin") : "Laurent Bignolas sera reconduit la saison...

2018, année de la "grande réflexion" autour de l'audiovisuel public

Une non-surprise totale alors que les différents groupes audiovisuels publics sont à la manoeuvre depuis plusieurs semaines dans la perspective du travail de réforme annoncé. En octobre dernier, Françoise Nyssen, ministre de la Culture, avait ainsi annoncé une grande réforme "structurelle" du secteur. Les patrons des différents groupes audiovisuels publics ont d'ailleurs bûché sur des propositions remises au gouvernement, qui seront évoquées cette semaine lors d'un entretien commun avec la ministre rue de Valois.

Dans un souci d'apaisement, le chef de l'État s'est défendu d'être seul à la manoeuvre, faisant savoir qu'il n'était que "celui qui donne l'impulsion" et "fixe les grands principes" de cette réflexion qui "le dépasse largement". Le président a ainsi estimé que c'était aux acteurs de l'audiovisuel public et aux parlementaires qu'appartenait ce travail de réflexion. La dite réflexion doit d'ailleurs "prendre son temps" a spécifié le chef de l'État, sans donner d'autre délai que celui de l'année 2018.

"Il y a des contenus que l'on est en droit d'attendre du service public"

Emmanuel Macron a ensuite évoqué les grandes orientations qu'il entend donner à la future réforme. "Les usages sont en train de se transformer" a-t-il observé, évoquant le fait que les jeunes "regardent de moins en moins la télévision en linéaire" et se dirigent vers "d'autres formes de contenus" et des "jeux vidéo". "Notre audiovisuel public reste structuré, dans son architecture, sur le monde d'avant" a-t-il poursuivi, notant par ailleurs que le CSA contrôlait "beaucoup la télévision" mais pas les autres contenus auxquels les jeunes ont accès.

Pour le chef de l'État, la formation des jeunes est d'ailleurs l'une des principales missions du service public, faisant partie de ce qui justifie que "le contribuable français mette de l'argent dans France Télévisions et pas dans TF1". "Il y a des contenus que l'on est en droit d'attendre du service public" a-t-il également affirmé. Le président a conclu son propos en rappelant que l'audiovisuel public était le premier poste de dépense du ministère de la Culture. "Il y a de l'argent. Mais est-ce qu'on le met au bon endroit et est-ce qu'on a surtout l'organisation collective la plus pertinente ?" a-t-il feint de s'interroger.

Sur le même thème
l'info en continu
RMC : L'émission de Philippe Lellouche s'arrête
Radio
RMC : L'émission de Philippe Lellouche s'arrête
Microsoft remplace ses journalistes par des robots
Internet
Microsoft remplace ses journalistes par des robots
Audiences mai : TF1 reprend des couleurs, F2 se tasse, F3, M6, BFMTV, les RMC et LCI en forme, F4 au plus bas
Audiences
Audiences mai : TF1 reprend des couleurs, F2 se tasse, F3, M6, BFMTV, les RMC et...
Stéphane Rotenberg débarque sur RTL le 6 juillet
Radio
Stéphane Rotenberg débarque sur RTL le 6 juillet
France 3 : "Jouons à la maison" en quotidienne dès aujourd'hui à 20h40
Séries
France 3 : "Jouons à la maison" en quotidienne dès aujourd'hui à 20h40
"Un si grand soleil" de retour aujourd'hui à 20h45 sur France 2
Programme TV
"Un si grand soleil" de retour aujourd'hui à 20h45 sur France 2
Vidéos Puremedias