Europe 1 : Arnaud Lagardère ne s'attend pas à ce que l'audience remonte dans les mois qui viennent

Partager l'article
Vous lisez:
Europe 1 : Arnaud Lagardère ne s'attend pas à ce que l'audience remonte dans les mois qui viennent
Arnaud Lagardère
Arnaud Lagardère © Abaca
L'actionnaire de la station a commenté aujourd'hui la situation d'Europe 1.

Il sort du silence. Très discret depuis plusieurs mois, Arnaud Lagardère a accordé aujourd'hui une interview à nos confrères de "La lettre pro" en marge de l'inauguration ce matin du studio Pierre Bellemare dans les nouveaux locaux d'Europe 1, sis dans le 15e arrondissement de Paris. L'occasion pour l'actionnaire de la radio de faire un point sur sa situation après sa dernière rentrée historiquement basse.

À lire aussi
"Affaire conclue" : Attaqué par Pierre-Jean Chalençon, un acheteur réplique
TV
"Affaire conclue" : Attaqué par Pierre-Jean Chalençon, un acheteur réplique
"C à vous" : Emilie Tran Nguyen remplacera Maxime Switek à la rentrée
Séries
"C à vous" : Emilie Tran Nguyen remplacera Maxime Switek à la rentrée
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"

"Europe 1 est en convalescence. Mais il ne faut jamais insulter l'avenir : quand on est en haut, ce qui nous est arrivé, et qui nous arrivera à nouveau, c'est une position fragile. Là, on est dans le dur et ce n'est pas une position facile", a reconnu Arnaud Lagardère. Voulant montrer sa confiance, l'homme d'affaires a rappelé que le temps, selon lui "essentiel", sera donné à la direction emmenée par Laurent Guimier. "Nous sentons que les études qualitatives sont bonnes, nous avons de très bons retours. Nous sommes sur la bonne voie. Il faut ajuster petit à petit. On ne s'attend pas à remonter dans les mois qui viennent mais nous allons êtres patients au quotidien, cela va finir par payer", veut-il croire.

"Europe 1 ne sera jamais à vendre"

Arnaud Lagardère a par ailleurs balayé une nouvelle fois les rumeurs de vente d'Europe 1. "Nous sommes à Europe 1 depuis toujours et nous y resterons pour toujours", a-t-il déclaré, ajoutant qu'Europe 1 ne serait "jamais à vendre". Sur le reste de ses activités médias, l'actionnaire d'Europe 1 a également tenu à faire une mise au point. "Les titres de presse sont cédés mais nous conservons 'Paris Match' et le 'JDD', point final. Sur les télés, nous sommes en négociations assez avancées sur Gulli et les autres chaînes thématiques, ainsi que sur la production audiovisuelle. C'est un grand recentrage que j'ai décidé il y a deux ans et que nous allons poursuivre, à notre vitesse et dans l'intérêt du groupe. Toute cette somme sera réinvestie dans le livre, le retail et nos autres métiers, comme les radios et les journaux".

Sur le même thème
l'info en continu
Audiences juillet : TF1 leader, M6 au plus bas, records historiques pour Arte, les RMC, TF1SF et Franceinfo
Audiences
Audiences juillet : TF1 leader, M6 au plus bas, records historiques pour Arte, les...
"Motive : le mobile du crime" : France 2 enchaîne avec la saison 3 dès ce soir
Programme TV
"Motive : le mobile du crime" : France 2 enchaîne avec la saison 3 dès ce soir
"Fourniret, la traque" : François-Xavier Demaison et Philippe Torreton à l'affiche d'un téléfilm pour TF1
TV
"Fourniret, la traque" : François-Xavier Demaison et Philippe Torreton à l'affiche...
Dieudonné banni de Facebook et Instagram
Internet
Dieudonné banni de Facebook et Instagram
Microsoft veut racheter TikTok... que Donald Trump souhaite interdire
Internet
Microsoft veut racheter TikTok... que Donald Trump souhaite interdire
Audiences dimanche : L'info de TF1 et France 2 en forme, "Vivement dimanche prochain" au plus bas
Audiences
Audiences dimanche : L'info de TF1 et France 2 en forme, "Vivement dimanche...
Vidéos Puremedias