Évincé de France Inter, François Rollin dénonce la "lâcheté insoupçonnable" de Patrick Cohen

Partager l'article
Vous lisez:
Évincé de France Inter, François Rollin dénonce la "lâcheté insoupçonnable" de Patrick Cohen
La dernière chronique de François Rollin © Dailymotion
Interviewé par "Le Monde", l'humoriste est revenu sur son éviction de France Inter en fin de saison dernière.

François Rollin règle ses comptes. Interrogé par Le Monde à l'occasion du retour de son spectacle "Le professeur Rollin se rebiffe", l'humoriste est revenu sur l'arrêt, en juin dernier, de son billet d'humeur hebdomadaire dans la matinale de France Inter. François Rollin a ainsi eu des mots très durs contre son ancien employeur mais aussi contre Patrick Cohen, le matinalier de la station publique.

À lire aussi
"C'est pour ça que vous m'invitez ce matin ?" : Anne Hidalgo agacée par Alba Ventura sur RTL
Radio
"C'est pour ça que vous m'invitez ce matin ?" : Anne Hidalgo agacée par Alba...
Laurent Ruquier veut "voter utile" : "Mon choix va de Mélenchon en passant par Jadot jusqu'à Macron"
Radio
Laurent Ruquier veut "voter utile" : "Mon choix va de Mélenchon en passant par...
Léa Salamé : "France Inter n'est pas une radio bobo parisienne"
Radio
Léa Salamé : "France Inter n'est pas une radio bobo parisienne"
"Frappé" par la mort de Gaspard Ulliel, Jérémie Rénier annule sa venue dans "La bande originale" de Nagui
Radio
"Frappé" par la mort de Gaspard Ulliel, Jérémie Rénier annule sa venue dans "La...

"Je ne m'y attendais absolument pas", a-t-il expliqué à propos de cette éviction. "Il n'y a pas eu le moindre coup de semonce. Tout au long de l'année, les commentaires étaient élogieux. Lorsque la direction m'a convoqué avant l'été, je pensais qu'elle voulait me changer de jour. J'étais vraiment loin du compte !", a-t-il raconté.

François Rollin a ensuite violemment attaqué Patrick Cohen : "Cette histoire est pleine d'enseignements. Je crois que je ne suis pas assez bien-pensant pour Patrick Cohen. Mais c'est très difficile de savoir ce que lui en pense parce qu'il s'est montré, sur cet épisode, d'une grossièreté et d'une lâcheté insoupçonnables. Il ne m'a pas dit un mot, ne m'a pas envoyé ou fait passer le moindre message, le moindre sms. Même pas le minimum de la courtoisie. Mon estime pour ce garçon en a pris un coup", a-t-il taclé.

"Je ne suis pas l'homme de l'indignation sur commande"

François Rollin estime avoir été évincé de la matinale de France Inter car il n'était pas suffisamment "dans le moule". "Je ne suis pas l'homme de l'indignation sur commande, je n'agite pas à chaque instant le spectre de l'amalgame et de la stigmatisation", a-t-il expliqué. Et d'ajouter : "Je crois que Patrick Cohen est très rassuré par une Sophia Aram qui se répand en discours compassionnels sur la banlieue et les pauvres musulmans stigmatisés".

Lors de cet entretien, François Rollin a aussi été interrogé sur le sort des auteurs des "Guignols", une émission à laquelle il a collaboré à sa création. "J'essaie de garder une distance. Il n'y a pas mort d'hommes. Les auteurs ont gagné beaucoup d'argent, ils ont eu beaucoup de succès", a commenté l'humoriste dans un premier temps. Avant de s'en prendre à Vincent Bolloré et à la direction de Canal+ : "Après, il y a la manière, qui n'est pas glorieuse. Ceux qui les ont virés sont mal élevés, pas bons joueurs, pas malins et ont une courte vue. Il faut avoir bien peu d'envergure pour aller chasser le bouffon avec cette violence et cette radicalité", a-t-il taclé.

l'info en continu
"TPMP" : Un spectateur ayant fait un malaise évacué en direct
TV
"TPMP" : Un spectateur ayant fait un malaise évacué en direct
Fin du cinéma, nouvelle offre de séries : Comment France 5 veut révolutionner sa case du lundi soir
Séries
Fin du cinéma, nouvelle offre de séries : Comment France 5 veut révolutionner sa...
Chronologie des médias : Délais raccourcis pour voir les films sur Canal+ et les plateformes de streaming
SVOD
Chronologie des médias : Délais raccourcis pour voir les films sur Canal+ et les...
Michel Drucker : "Je me verrais bien continuer une dizaine d'années" la télévision
TV
Michel Drucker : "Je me verrais bien continuer une dizaine d'années" la télévision
"Vous êtes un faux-cul" : Gilbert Collard raccroche au nez de Jean-Marc Morandini sur CNews
TV
"Vous êtes un faux-cul" : Gilbert Collard raccroche au nez de Jean-Marc Morandini...
Jean-Pierre Pernaut ministre de Nicolas Dupont-Aignan : Le journaliste décline l'offre faite en direct sur France 2
TV
Jean-Pierre Pernaut ministre de Nicolas Dupont-Aignan : Le journaliste décline...