Fabrice Arfi décommandé du "Grand Journal" pour un chapitre sur Vincent Bolloré

Partager l'article
Vous lisez:
Fabrice Arfi décommandé du "Grand Journal" pour un chapitre sur Vincent Bolloré
Fabrice Arfi, journaliste pour "Mediapart".
Fabrice Arfi, journaliste pour "Mediapart".
Le journaliste devait assurer la promotion d'un livre dont il est le co-auteur, "Informer n'est pas un délit".

Fabrice Arfi persona non grata sur les antennes du groupe Canal+ ? Le journaliste de Mediapart, co-auteur de "Informer n'est pas un délit" (Ed. Calmann-Lévy), un nouveau livre sur les empires médiatiques qui menacent l'investigation, avait été optionné par "Le Grand Journal" pour venir en plateau en assurer la promotion. Mais il a été "décommandé" de l'émission de Maïtena Biraben, comme il l'explique dans une interview à Télérama. En cause, un chapitre sur... Vincent Bolloré, nouveau boss de la chaîne.

À lire aussi
Horaires de début des primes : Le CSA épingle TF1 et TMC
TV
Horaires de début des primes : Le CSA épingle TF1 et TMC
Audiences : "A bras ouverts" leader sur M6 devant France 3, TF1 faible, Arte, C8 et France 5 au million
Audiences
Audiences : "A bras ouverts" leader sur M6 devant France 3, TF1 faible, Arte, C8...
Audiences : "Capitaine Marleau" écrase la concurrence loin devant "Pékin Express", TF1 battue par France 3 en FRDA-50 !
Audiences
Audiences : "Capitaine Marleau" écrase la concurrence loin devant "Pékin Express",...

Bon client

"Ils m'ont même demandé de participer au numéro zéro de la nouvelle formule , le vendredi 4 septembre. Mais quelques heures avant, on m'appelle pour annuler, tout en confirmant notre venue pour la sortie du livre, le 30 septembre. La semaine suivante, notre éditeur reçoit un coup de fil de la rédaction en chef de l'émission pour dire que, finalement, rien ne sera fait sur le livre", explique-t-il. Pourtant, Fabrice Arfi est (était) un habitué des plateaux de Canal+ à chaque sortie d'une nouvelle enquête de son journal en ligne. On l'a vu de nombreuses fois début 2015 dans "Le Grand Journal" ancienne version ou "La Nouvelle Edition". Un "bon client" pour les télés. Mais ça, c'était avant que le milliardaire breton ne prenne le pouvoir.

Dans ce livre, en librairies depuis mercredi, 16 journalistes dénoncent "les nouvelles censures" en France, après la prise de pouvoir des industriels dans les groupes de médias, qu'il s'agisse de Vincent Bolloré dans Vivendi ou Patrick Drahi dans Libé, L'Express et BFMTV, via sa holding Altice Médias. A Canal+, depuis l'arrivée de Vincent Bolloré et son interventionnisme décomplexé sur l'éditorial, l'autocensure pèse sur les équipes. Pas un mot pas exemple sur la crise à Canal+ dans "Le Tube", l'émission médias de la chaîne. Récemment, c'est Olivier Galzi, journaliste sur iTELE, qui a refusé de présenter à l'antenne la Une de "Marianne" où apparaissait en bonne place... Vincent Bolloré.

l LIRE AUSSI Vincent Bolloré à Canal+ : RSF et un collectif dénoncent "l'ingérence"

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Eurovision 2020 : Franck Riester veut obliger France Télévisions à choisir une chanson en français
TV
Eurovision 2020 : Franck Riester veut obliger France Télévisions à choisir une...
"C à vous" plongé dans le noir en plein dîner
TV
"C à vous" plongé dans le noir en plein dîner
Audiences access 20h : Xavier de Moulins en forme sur M6, "Quotidien" bien devant "TPMP", "Les Marseillais" au plus bas
Audiences
Audiences access 20h : Xavier de Moulins en forme sur M6, "Quotidien" bien devant...
Audiences access 19h : Nagui leader, "Le 19/20" faible, "La villa des coeurs brisés" en forme
Audiences
Audiences access 19h : Nagui leader, "Le 19/20" faible, "La villa des coeurs...
Audiences : "Léo Mattéï" leader pour son retour devant "Envoyé spécial" et "A la Poursuite de demain"
Audiences
Audiences : "Léo Mattéï" leader pour son retour devant "Envoyé spécial" et "A la...
Coronavirus : France 2 proposera une soirée spéciale avec Michel Cymes mardi
TV
Coronavirus : France 2 proposera une soirée spéciale avec Michel Cymes mardi
Vidéos Puremedias