Fleur Pellerin défend Free Mobile

Partager l'article
Vous lisez:
Fleur Pellerin défend Free Mobile
Longtemps montré du doigt, Free est aujourd'hui défendu par le gouvernement.
Longtemps montré du doigt, Free est aujourd'hui défendu par le gouvernement. © Abaca
Dans une interview accordée au quotidien "Les Echos", la ministre déléguée en charge de l'Economie numérique défend le quatrième opérateur "qui a eu parfois bon dos".

Voilà qui devrait mettre du baume au coeur à Xavier Niel, patron de Free Mobile. Dans une interview accordée au quotidien économique Les Echos, la ministre déléguée en charge de l'Economie numérique défend l'opérateur, attaqué de toutes parts depuis son entrée fracassante sur le marché en janvier 2012.

À lire aussi
Horaires de début des primes : Le CSA épingle TF1 et TMC
TV
Horaires de début des primes : Le CSA épingle TF1 et TMC
Audiences : "A bras ouverts" leader sur M6 devant France 3, TF1 faible, Arte, C8 et France 5 au million
Audiences
Audiences : "A bras ouverts" leader sur M6 devant France 3, TF1 faible, Arte, C8...
Affaire Griveaux : Juan Branco saisit le CSA après son interview sur BFMTV
TV
Affaire Griveaux : Juan Branco saisit le CSA après son interview sur BFMTV

Ses petits prix qui ont forcé les opérateurs concurrents à réduire leurs marges ? "On ne peut pas nier que l'impact de Free Mobile a été positif pour le pouvoir d'achat des Français. Les opérateurs en place ont été poussés à repenser leur modèle, leurs offres commerciales, à mieux répondre aux besoins des consommateurs", explique Fleur Pellerin. L'impact négatif supposé sur l'emploi ? "Le tassement du marché mobile est un phénomène mondial. Les conséquences sur l'emploi ne sont donc pas uniquement imputables à l'arrivée de Free", avance la ministre.

Revirement

Il y a dix jours, Fleur Pellerin avait aussi trouvé à Free des circonstances atténuantes après la polémique sur le blocage des publicités auprès de certains de ses abonnés. Les relations semblent donc s'être réchauffées entre Free et le législateur. Car il n'y a pas si longtemps que ça, Arnaud Montebourg avait lourdement critiqué la stratégie low-cost de la filiale d'Iliad. "Le nouvel opérateur mobile a eu parfois bon dos", tempère aujourd'hui la ministre.

Seul reproche fait à Free dans cet entretien, le déploiement de son réseau, en retard sur le calendrier qu'il s'était lui-même fixé. 1779 antennes ont été posées fin 2012 contre 25.500 initialement prévues. Par ailleurs, Fleur Pellerin se dit hostile à une fusion entre deux opérateurs, évoquée depuis quelques semaines dans les médias. "Le gouvernement souhaite que le marché trouve son équilibre à quatre acteurs. Une concentration, qui impliquerait la disparition d'un opérateur, serait un constat d'échec, avec de lourdes conséquences sur l'emploi", explique-t-elle.
commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Présidence de France Télévisions : Le CSA précise le calendrier et la procédure de nomination
TV
Présidence de France Télévisions : Le CSA précise le calendrier et la procédure de...
Coronavirus : Arte déprogramme sa soirée du 3 mars
TV
Coronavirus : Arte déprogramme sa soirée du 3 mars
Premières séances : "Dark Waters" plus fort que "Judy", Arnaud Ducret et Michaël Youn faibles
Cinéma
Premières séances : "Dark Waters" plus fort que "Judy", Arnaud Ducret et Michaël...
Eric Cantona revient avec "Le Voyageur" le 19 mars sur France 3
Programme TV
Eric Cantona revient avec "Le Voyageur" le 19 mars sur France 3
"Le bureau des légendes" : Canal+ partant pour une saison 6 de sa série avec Mathieu Kassovitz
Séries
"Le bureau des légendes" : Canal+ partant pour une saison 6 de sa série avec...
Coronavirus : Laurent Bignolas écarté provisoirement de "Télématin"
TV
Coronavirus : Laurent Bignolas écarté provisoirement de "Télématin"
Vidéos Puremedias