France 3 et France Bleu : Les premières matinales communes seront lancées le 7 janvier

Partager l'article
Vous lisez:
France 3 et France Bleu : Les premières matinales communes seront lancées le 7 janvier
France Bleu
France Bleu © France Bleu
Nice et Toulouse seront les premières villes concernées.

Le rapprochement entre France 3 et France Bleu s'accélère. Selon un document du Sénat dont "Le Figaro" a eu copie, les toutes premières matinales communes, que l'on attendait à l'origine cet automne, entre la station publique et la chaîne à tendance régionale de France Télévisions seront lancées le 7 janvier prochain, tandis que les premiers pilotes seront tournés dans les prochaines semaines. Alors que Paris et Aix-en-Provence avaient initialement été annoncées, ce seront finalement Nice et Toulouse qui inaugureront ce rapprochement inédit entre les deux antennes.

À lire aussi
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de France 2
TV
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de...
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter, Cauet en forme, Vacher souffre sur Fun
Audiences
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter,...
"Zone interdite" : Emu après le reportage de M6, le gouvernement prend des mesures
Politique
"Zone interdite" : Emu après le reportage de M6, le gouvernement prend des mesures

"Le concept de ces matinales a été précisé, il s'agira d'abord pour France 3 de récupérer le signal radio de France Bleu et de l'habiller avec des images. L'identité de France Bleu ne doit pas être menacée", a expliqué le rapporteur Jean-Pierre Leleux, sénateur LR des Alpes-Maritimes, à nos confrères du "Figaro". D'autres projets de rapprochement sont attendus dans les prochains mois entre les deux antennes, dont une émission politique mensuelle et des journées thématiques communes. "L'évaluation de cette expérience aura lieu au printemps 2019 tant sur le plan éditorial que financier", a assuré Jean-Pierre Leleux.

"Il n'y aura pas d'économies massives"

Si le rapprochement entre France 3 et France Bleu, dont le développement des matinales communes n'est qu'une première étape, a été voulu et pensé par les pouvoirs publics principalement dans une logique d'économies, celles-ci ne devraient pas être très importantes. "Il n'y aura pas d'économies massives même si l'évolution des méthodes de travail peut permettre des gains de productivité importants", a prévenu Jean-Pierre Leleux. Le renforcement de la production locale de France 3, un éventuel regroupement des équipes de France 3 et France Bleu au sein de structures communes ou encore une potentielle harmonisation des salaires entre les journalistes seraient en effet des sources de dépenses supplémentaires.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Ludovic De Palo

Les dessins animés ne disparaîteront pas, ils seront diffusés sur France 3 national.



Geo

La chaîne finistérienne, c'est Tébéo.



Starlight

Pas faux. Cela dit, France Bleu est beaucoup plus régionalisée que France 3 à l'heure actuelle. Même si du national a pris de la place, France Bleu reste un réseau de stations régionales de plein exercice quand France 3 est encore une chaîne nationale à décrochages régionaux. Sur la régionalisation, France Bleu est en avance.



La Sardine

Pour moi le label France Info viendrait renforcer l'offre globale d'information de Radio France & France Télévisions. Et puis je n'ai jamais apprécié le principe centralisateur de France Bleu initié par J. M. Cavada. Avant les radios étaient 100% locales et c'était bien mieux ! Merci pour ces précision !



Starlight

Les plateformes régionales communes sur le modèle de Franceinfo sont prévues après le test des matinales. C'est une excellente nouvelle.
Il y a juste un débat sur le nom que prendront ces plateformes en régions. France TV pousse pour que l'offre prenne le label Franceinfo alors que Radio France souhaiterait que cela soit le label France Bleu.



La Sardine

Je pense que ça peut être très profitable pour l'audience radio. Pour ma part je suis très enthousiaste du rapprochement radio/tv/internet sur le service public. Coté audiences tv, on verra bien mais ce n'est qu’expérimental. L'important étant de mutualiser ce qui peut l'être le plus vite possible. L'éclatement de l'ORTF a été une véritable connerie signée Chirac et depuis 1992 on ne cesse de vouloir réparer cette abération.



La Sardine

Ouui c'est vrai que Wéo c'est excellent vu leur moyens, de même pour TéTéO en Finistère. En revanche avant l'arrivée de BFM Paris, la capitale était bien pauvre coté programmes locaux, une véritable honte pour un si grand bassin de téléspectateurs !



La Sardine

C'est exactement ce qu'il faut faire, un peu à l'image de franceinfo:.

L'information en région c'est très important, si le service public veut devenir un service d'information de référence, ils doivent unir leurs forces. Après il faut expérimenter et voir ce qu'il est possible et souhaitable de faire.

Il me semble que la priorité doit être donné à un portail d'information en région clair précis, alimenté, qui fasse référence.

Aujourd'hui on a un site internet France Bleu qui ramène systématiquement à une page de base nationale alors qu'il est si difficile déjà d'y trouver sa région. Le site de France 3 est à mon avis mieux mais on pourrait en attendre bien plus. La fusuion des 2 sites en 1 seul est une priorité absolue et indispensable. Les matinales communes elles seront peut être moins pérennes, à voir.



philalex

C'est dommage d'un côté mais ça renforce l'identité de la chaîne et cela compensera le manque d'actualité locale à la tv (toutes les régions n'ont pas une chaîne de qualité (coucou Wéo)). Dommage que l'on supprime dans le même temps France 4.



Jon75

Ce serait une radio télévisée comme Bourdin Direct & Les Grandes Gueules avec RMC/BFMTV & RMC Story.



Starlight

Ce n'est pas de ma faute si tu mélanges tout. Je te dis que les journalistes et les moyens techniques du réseau régional sont régulièrement mobilisés pour les éditions spéciales de Franceinfo et toi, tu me parles de Dalet...



Starlight

Tu mélanges reportages et directs/duplex.



Starlight

Les équipes de France 3 et France Bleu en régions travaillent déjà pour Franceinfo TV et radio si tu veux savoir.



Starlight

Les dessins animés ne brillent pas. La chaîne n'a rien à perdre. Par contre, en cas d'actualité de proximité renforcée comme en ce moment, elle a tout à y gagner (cf. les audiences des JT régionaux).



Il n'y en a qu'une

Mais c'est qu'il est fier de lui le gros



Thom à l'ouest

Ça va être regardé par des vieux , c’est dommage de remplacer les dessins animés qui font de bonnes audiences par ça. II fera sûrement un four.



Il n'y en a qu'une

T'en as d'autres des comme ça ?



Il n'y en a qu'une

Avale.



Il n'y en a qu'une

Une énième gabegie payé par les contribuables.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Audiences : "Les rivières pourpres" leader devant "Sam", W9 au million avec "Taken"
Audiences
Audiences : "Les rivières pourpres" leader devant "Sam", W9 au million avec "Taken"
BFM Paris et BFM Lyon font peau neuve dès le 22 janvier
TV
BFM Paris et BFM Lyon font peau neuve dès le 22 janvier
Pierre-Antoine Capton va devenir l'actionnaire majoritaire de "Paris-Normandie"
Presse
Pierre-Antoine Capton va devenir l'actionnaire majoritaire de "Paris-Normandie"
"Groland" : Corinne Masiero dans le plus simple appareil pour l'émission comique de Canal+
TV
"Groland" : Corinne Masiero dans le plus simple appareil pour l'émission comique...
"Demain nous appartient" : Vers un spin-off dans une école hôtelière
Séries
"Demain nous appartient" : Vers un spin-off dans une école hôtelière
Elisabeth Lévy traite Raquel Garrido de "clown de la révolution"
TV
Elisabeth Lévy traite Raquel Garrido de "clown de la révolution"
Vidéos Puremedias