France Inter : Noëlle Bréham limogée après 40 ans de CDD, une "séparation à regret" pour la direction

Partager l'article
Vous lisez:
France Inter : Noëlle Bréham limogée après 40 ans de CDD, une "séparation à regret" pour la direction
Par Ludovic Galtier Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
France Inter : Les dernières secondes de Noëlle Bréham limogée après 40 années de CDD. © Abaca
La productrice de l'émission "Les p'tits bateaux" était à l'antenne de la station publique depuis 1982.

Une voix historique de la station prend le large après "quarante années de CDD successifs imposés". Arrivée à la Maison de la radio en 1982, Noëlle Bréham, présentatrice et productrice de l'émission dominicale "Les p'tits bateaux" depuis 1997, a été remerciée par la direction de France Inter et a présenté, sans le savoir, sa dernière émission dimanche 6 novembre. Son tort : avoir refusé de signer un énième contrat à durée déterminée d'usage (CDDu) pour la saison 2022/2023.

Elle avait "réclamé, d'abord directement à son employeur (au printemps dernier, ndlr) puis ensuite devant la justice (en juin devant le conseil de prud'hommes de Paris, ndlr), un statut normal en CDI, tel que prévu par le Code du travail", expliquait lundi soir dans un communiqué son avocat, Me Yoann Sibille. Une requalification en CDI rejetée par France Inter, qui se refuse de commenter une procédure en cours.

À lire aussi
Philippe Caverivière : "Élisabeth Borne, coupez l'électricité à Europe 1 ! Personne ne s'en apercevra !"
Radio
Philippe Caverivière : "Élisabeth Borne, coupez l'électricité à Europe 1 !...
Estelle Denis piégée en direct sur RMC par Pierre-Antoine Damecour
Radio
Estelle Denis piégée en direct sur RMC par Pierre-Antoine Damecour
Nicolas Demorand au bord des larmes en évoquant un sujet sur la fin de vie sur France Inter
Radio
Nicolas Demorand au bord des larmes en évoquant un sujet sur la fin de vie sur...

"Nous voyons partir Noëlle Bréham avec regret"

Très fréquent dans le monde des médias, de la production et du journalisme, le CDDu est un contrat qui peut être renouvelé saison après saison en fonction de la décision de la direction de reconduire ou non une émission. "Se demander constamment si l'on travaillera l'année suivante, ça veut dire qu'il faut plaire, ne pas faire de vagues, ne pas contrarier le directeur ou la directrice", résumait, hier dans "Télérama", celle qui avait mené sur l'antenne du service public les émissions "La nuit est à vous" et "État d'esprit".

D'après "Le Monde", la voix de cette émission qui fait le lien entre des questions d'enfants et des réponses d'experts a reçu lundi 7 novembre un courrier recommandé lui signifiant son "licenciement pour motif personnel" faute d'accord entre la principale intéressée et sa direction. Depuis la rentrée, l'émission était ainsi produite et diffusée hors de tout cadre contractuel.

"La décision d'une séparation s'est faite à regret, après avoir constaté que Noëlle Bréham n'avait pas souhaité régulariser sa situation contractuelle (c'est à dire signer un nouveau CDDu, ndlr) deux mois après le début de la saison en cours, malgré plusieurs rappels", a indiqué, de son côté, Radio France dans un communiqué transmis à l'AFP. "Nous voyons partir Noëlle Bréham avec regret", a ajouté Adèle Van Reeth, la directrice de France Inter, dans un courriel, rapporté par "Le Monde" et envoyé aux équipes mardi 8 novembre à la mi-journée.

"Une nouvelle victime de la politique structurelle d'abus de recours aux contrats précaires"

La veille, Noëlle Bréham, elle, dénonçait dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux par son avocat, Yoann Sibille, un licenciement "brutal". L'ancienne incarnation de "Silence ça pousse" sur France 5 "est une nouvelle victime de la politique structurelle d'abus de recours aux contrats précaires, qui est profondément illégale", pratiquée par Radio France, a souligné son avocat en référence à des rapports publiés par la Cour des comptes.

Cette affaire rappelle en tout point celle qui a conduit au départ médiatisé, à la rentrée dernière, de Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat de l'émission de France 3 "Des chiffres et des lettres". Le cas Noëlle Bréham ne sera pas tranché par les prud'hommes avant plusieurs mois, à moins qu'intervienne auparavant un accord à l'amiable, rappelle, à ce titre, "Le Parisien".

À l'avenir, l'émission de France Inter "Les p'tits bateaux" pourrait continuer avec un nouvel incarnant. En attendant, les fidèles du programme devront se contenter, dès ce dimanche 13 novembre, de rediffusions.

Noëlle Bréham
Noëlle Bréham
l'info en continu
Johnny Hallyday "vivait mal" sa marionnette dans "Les Guignols" : "Par tous les moyens il essayait de faire arrêter ça"
TV
Johnny Hallyday "vivait mal" sa marionnette dans "Les Guignols" : "Par tous les...
"Candice Renoir" revient sur France 2 avec un épisode spécial le 30 décembre
TV
"Candice Renoir" revient sur France 2 avec un épisode spécial le 30 décembre
"Les masters du rire" : Bruno Roblès de retour à la tête d'une émission ce jeudi 8 décembre sur NRJ 12
Programme TV
"Les masters du rire" : Bruno Roblès de retour à la tête d'une émission ce jeudi 8...
Des journalistes de "Disclose" et Radio France convoqués par la DGSI après une enquête sur l'armée française
Presse
Des journalistes de "Disclose" et Radio France convoqués par la DGSI après une...
"Johnny par Laeticia" : Que vaut le documentaire événement de M6 ?
TV
"Johnny par Laeticia" : Que vaut le documentaire événement de M6 ?
Manon ("Le meilleur pâtissier" 2022) : "Je ne me suis jamais dit que j'allais gagner"
TV
Manon ("Le meilleur pâtissier" 2022) : "Je ne me suis jamais dit que j'allais...