France Soir n'est pas à vendre

Partager l'article
Vous lisez:
France Soir n'est pas à vendre
France Soir.
France Soir. © DR
L'ex-directrice générale du quotidien a fait une offre de reprise refusée par la direction.

France Soir finira bien sur le Web, quoi qu'il arrive. C'est le message adressé par la direction aux éventuels repreneurs, tentés pour relancer l'édition papier. Christiane Vulvert, l'ex-directrice générale, souhaitait le racheter et mettre en place un plan pour le relancer. "Non" lui a répondu la direction. Même si France Soir est au bord de la faillite aujourd'hui "il n'est pas à vendre, il y a déjà un plan pour le sauver" lui a-t-on fait savoir.

À lire aussi
"Il faut que la police tire à balles réelles" : Enorme dérapage de Zineb El Rhazoui dans "L'heure des pros" sur CNews
TV
"Il faut que la police tire à balles réelles" : Enorme dérapage de Zineb El...
"Radio Nostalgie Socialiste" : Quand Daniel Cohn-Bendit rebaptise France Inter et agace Léa Salamé
Radio
"Radio Nostalgie Socialiste" : Quand Daniel Cohn-Bendit rebaptise France Inter et...
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus fortes que "Bull"
Audiences
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus...

90 licenciements

Christiane Vulvert, limogée il y a un an, proposait de maintenir la version papier en supprimant 30 postes, d'investir 10 millions d'euros tout en demandant à Alexandra Pugachev de régler les dettes du titre. La direction de France Soir s'y oppose et pense avoir trouvé un nouveau sauveur : le web. Placé en procédure de sauvegarde, le journal va cesser sa parution et n'exister que via son site internet. Conséquence immédiate : la suppression des deux tiers des effectifs, soit près de 90 personnes.

"J'ai investi au total plus de 70 millions d'euros. Aujourd'hui, le monde de la presse est difficile économiquement. Tous les grands quotidiens perdent de l'argent. Le coût du papier, de l'impression à la distribution, rend l'équilibre impossible (...) Ce plan, qui consiste à basculer toute l'activité sur le Web, est nécessaire à la survie du titre" a récemment expliqué l'oligarque russe, propriétaire du journal. Depuis son rachat en 2009, l'objectif de ce jeune milliardaire était de vendre 200 000 exemplaires chaque jour pour atteindre l'équilibre. Deux ans plus tard, les ventes plafonnent à 40 000 exemplaires.

commentaires
comments powered by Disqus
l'info en continu
Très émue, Monia Kashmire révèle avoir "pensé au suicide" lorsqu'elle était étudiante
TV
Très émue, Monia Kashmire révèle avoir "pensé au suicide" lorsqu'elle était...
Mort de Raymond Poulidor : Les chaînes bouleversent leur programmation
TV
Mort de Raymond Poulidor : Les chaînes bouleversent leur programmation
"Friends" : Une émission spéciale en préparation avec les acteurs de la série
Séries
"Friends" : Une émission spéciale en préparation avec les acteurs de la série
"La grande confrontation" : David Pujadas s'interroge ce soir sur LCI sur la liberté d'expression en France
Programme TV
"La grande confrontation" : David Pujadas s'interroge ce soir sur LCI sur la...
Affaire Polanski : Anne-Elisabeth Lemoine justifie la non-diffusion de l'interview de Louis Garrel dans "C à vous"
TV
Affaire Polanski : Anne-Elisabeth Lemoine justifie la non-diffusion de l'interview...
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et Gilles Pélisson
TV
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et...
Vidéos Puremedias