François Rebsamen relaxé après avoir taxé "Minute" de xénophobie

Partager l'article
Vous lisez:
François Rebsamen relaxé après avoir taxé "Minute" de xénophobie
François Rebsamen
François Rebsamen © Abaca
Le ministre du Travail François Rebsamen a été relaxé vendredi par le tribunal correctionnel de Paris, devant lequel il était poursuivi par l'hebdomadaire "Minute" qu'il avait taxé de xénophobie.

François Rebsamen relaxé ! Il y a deux ans, le ministre du Travail avait accusé "Minute" de prôner la xénophobie lors d'un passage sur la radio France Info, le 13 juin 2012. Alors qu'il n'était encore que sénateur, le responsable PS avait été interrogé sur les récents entretiens accordés par plusieurs personnalités de l'UMP à l'hebdomadaire d'extrême droite.

À lire aussi
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Sport
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Affaire Clémentine Sarlat : Trois salariés licenciés à la suite de l'enquête interne à France Télévisions
TV
Affaire Clémentine Sarlat : Trois salariés licenciés à la suite de l'enquête...

"Voilà un journal qui a prôné et prône encore la xénophobie, sûrement, à la limite, le racisme et l'antisémitisme", avait-il expliqué à l'époque, répondant ainsi à une question sur l'opportunité d'accorder lui-même un entretien à cette publication. La société Sacen, éditrice du journal, avait alors fait citer M. Rebsamen pour injure publique et lui réclamait 5.000 euros de dommages et intérêts.

Des propos ne dépassant pas "les limites de la liberté d'expression"

Le tribunal correctionnel de Paris a finalement décidé vendredi de relaxer le ministre du Travail. Les propos incriminés "constituent l'expression d'un jugement de valeur porté par François Rebsamen sur l'idéologie et les positions défendues, selon lui, par une publication dont la nature polémique est notoire", explique le jugement dont l'AFP a pris connaissance. Ces propos "ne dépassent pas, dans un tel contexte, les limites admissibles de la liberté d'expression qui doit pouvoir s'exercer dans une société démocratique", ont ainsi estimé les juges de la 17ème Chambre.

François Rebsamen
François Rebsamen
Le coup de com' réussi de François Rebsamen
Une interview explosive de François Rebsamen dépubliée
Sur le même thème
l'info en continu
"The Resident" : La saison 2 reprend le 26 août sur TF1
Programme TV
"The Resident" : La saison 2 reprend le 26 août sur TF1
"Elite" : Le tournage de la saison 4 interrompu après un cas de COVID-19
Séries
"Elite" : Le tournage de la saison 4 interrompu après un cas de COVID-19
"The Voice Kids" : Kendji Girac devient coach dès le 22 août sur TF1
Programme TV
"The Voice Kids" : Kendji Girac devient coach dès le 22 août sur TF1
Stéphane Plaza arrive sur Gulli
TV
Stéphane Plaza arrive sur Gulli
Télévision : Les décrets relatifs à la publicité et à la programmation cinéma (enfin) publiés
Politique
Télévision : Les décrets relatifs à la publicité et à la programmation cinéma...
Gérald Darmanin : "Edwy Plenel a franchi les limites de l'ignominie"
Politique
Gérald Darmanin : "Edwy Plenel a franchi les limites de l'ignominie"
Vidéos Puremedias