Frangins malgré eux : Une comédie délirante, décalée et écrite avec précision

Partager l'article
Vous lisez:
Frangins malgré eux : Une comédie délirante, décalée et écrite avec précision
On ne se sera pas trompé sur la marchandise : Frangins malgré eux est une comédie méconnue réussie du début à la fin. Délirante, décalée, et surtout écrite avec précision, un film à voir de toute urgence.

A 39 ans, Brennan Huff n'a toujours pas de job sérieux et vit chez sa mère, Nancy. De son côté, Dale Doback est un éternel chômeur de 40 ans qui vit encore avec son père, Robert. Lorsque Robert et Nancy se marient et emménagent sous le même toit, Brennan et Dale deviennent frères malgré eux et se retrouvent à vivre ensemble.

Cinéaste un peu surestimé, Judd Apatow a au mois le mérite d'avoir produit LA comédie la plus drôle de ces dix dernières années : Frangins malgré eux (ou en VO Step-Brothers). Ce film, scénarisé et joué par l'incorrigible Will Ferrell, a des vertus thérapeutiques très réjouissantes, avec crises de fous rires incontrôlées et bonne humeur d'enfer. Will Ferrell retrouve Adam McKay, après deux films déjà bien frappés (Présentateur vedette et Ricky Bobby), pour nous livrer leur ultime comédie, celle qui risque de passer à la postérité et continuer à faire rire des générations entières.    

Une comédie jouissive



Difficile de trouver une comédie aussi jouissive, aussi désopilante, aussi régressive (au bon sens du terme), aussi crétine et jubilatoire que Frangins malgré eux. Même Mike Myers et ses gags austinpowersiens passent pour du Max Pecas à coté. Car malgré la crétinerie de la chose, on sent que les gags sont cherchés, écrits, travaillés, contrairement à la caméra paresseuse d'Apatow (qui est définitivement meilleur producteur que réalisateur).

N'importe quelle scène, n'importe quel gag est drôle et mémorable. Que ce soit la scène des insomnies, du clip vidéo, du lit superposé, de la bataille  de la batterie, vous allez rire, pas sourire, mais rire, d'un bon gros rire à vous faire mal à l'estomac. Du concentré de fun absolu. 

Le casting en vaut la chandelle : Will Ferrell est comme à son habitude, [personnalite_ozap%]John C. Reilly[/personnalite_ozap%] a vraiment la tête de l'emploi et Seth Rogen fait même une apparition clin d'oeil. Seul bémol, une baisse de rythme en fin de film, avec happy end et bons sentiments à la clé... qui sera de courte durée puisque LA scène la plus crétine et la plus drôle du film suit juste après.

Judd Apatow
Judd Apatow
Netflix commande une série à Judd Apatow, le réalisateur de "40 ans : mode d'emploi"
Sur le même thème
l'info en continu
"Les enquêtes du commissaire Van der Valk" démarre le 23 août sur France 3
Programme TV
"Les enquêtes du commissaire Van der Valk" démarre le 23 août sur France 3
"Le silence de l'eau" : Une nouvelle série italienne ce soir sur France 3
Programme TV
"Le silence de l'eau" : Une nouvelle série italienne ce soir sur France 3
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Axel Duroux (Endemol, RTL, TF1) prend la tête d'EuropaCorp
Cinéma
Axel Duroux (Endemol, RTL, TF1) prend la tête d'EuropaCorp
Audiences samedi : Jean-Baptiste Marteau réduit l'écart avec Audrey Crespo-Mara à 20h, "50' inside" au plus bas
TV
Audiences samedi : Jean-Baptiste Marteau réduit l'écart avec Audrey Crespo-Mara à...
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck Dubosc
TV
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck...
Vidéos Puremedias