Frédéric Mitterrand pessimiste sur l'avenir du quotidien "France Soir"

Partager l'article
Vous lisez:
Frédéric Mitterrand pessimiste sur l'avenir du quotidien "France Soir"
Frédéric Mitterrand
Frédéric Mitterrand © Abaca
Alors que le quotidien doit cesser de paraître, Frédéric Mitterrand a expliqué qu'il serait compliqué de demander au propriétaire de France Soir de remettre de l'argent dans le titre.

En sérieuse difficulté financière, le quotidien France Soir doit cesser de paraître pour ne devenir qu'un site internet. Une option qui ne satisfait pas les salariés du quotidien alors que les effectifs vont être drastiquement réduits avec ce passage au tout-numérique.

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait témoigner une mère endeuillée
TV
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait...

Invité dimanche d'Anne-Sophie Lapix sur Canal+, le ministre de la Culture n'a pas donné de perspectives plus encourageantes aux salariés du titre détenu par un jeune homme d'affaires russe, Alexandre Pugatchev. "C'est un peu compliqué de demander à Monsieur Pugatchev, qui a déjà mis 70 millions d'euros dans France Soir, de remettre la main au pot" a expliqué Frédéric Mitterrand.

"C'est très, très embêtant parce que France Soir, c'est bien plus qu'un journal, c'est un concept, c'est une idée. C'est quelque chose qui appartient à notre pays. Je suis un adepte du France Soir de toujours, celui de Pierre Lazareff mais cela dit, depuis vingt ans, France Soir est dans une crise permanente et là, on s'aperçoit bien que ce n'est pas avec un tirage aussi fragile que France Soir peut s'en sortir. La seule solution, c'est que nous accompagnons les journalistes le mieux possible, le plus attentivement possible pour essayer de leur retrouver des emplois qui leur permettront de recommencer" a précisé le ministre.

Egalement interrogé au sujet de la situation du quotidien La Tribune placé en redressement judiciaire, Frédéric Mitterrand s'est montré plus confiant en précisant que deux repreneurs potentiels s'étaient manifestés : "On va sortir La Tribune de ce mauvais pas comme on l'a toujours fait, c'est-à-dire en étant solidaire de sa direction qui est excellente et qui essaie depuis plusieurs mois de trouver des solutions avec beaucoup de courage et de compétence. Donc La Tribune va pouvoir passer dans sa nouvelle formule de la manière, je crois, la mieux accompagnée possible".

Sur le même thème
l'info en continu
Covid-19 : Les Français très critiques envers les médias
Covid-19 : Les Français très critiques envers les médias
"On est en direct" : Découvrez à quoi ressemble la nouvelle émission de Laurent Ruquier
TV
"On est en direct" : Découvrez à quoi ressemble la nouvelle émission de Laurent...
François Cluzet dézingue Jean-Marie Bigard, "roi des beaufs" et "abruti total"
Radio
François Cluzet dézingue Jean-Marie Bigard, "roi des beaufs" et "abruti total"
Jean-Michel Salvator à la tête de la rédaction du "Parisien"
Presse
Jean-Michel Salvator à la tête de la rédaction du "Parisien"
Audiences samedi : Bon lancement pour Laurent Ruquier, Jean-Luc Lemoine au million, record pour "C l'hebdo" en direct
TV
Audiences samedi : Bon lancement pour Laurent Ruquier, Jean-Luc Lemoine au...
Audiences : "Avis de tempête" large leader, "The Voice kids" au plus bas, score correct pour "Surprise sur prise"
TV
Audiences : "Avis de tempête" large leader, "The Voice kids" au plus bas, score...
Vidéos Puremedias