Frédéric Taddeï nouveau présentateur de CNews : "Ils sont prêts à faire des choses que plus personne ne fait"

Partager l'article
Vous lisez:
Frédéric Taddeï nouveau présentateur de CNews : "Ils sont prêts à faire des choses que plus personne ne fait"
Par Benjamin Rabier Rédacteur en chef
Addict aux audiences, Benjamin Rabier a choppé le virus de la télévision dès son plus jeune âge. Télévore et curieux de nature, il peut se passionner pour une saison de “The Voice”, un documentaire, un débat dans “C ce soir” ou une compétition sportive. Autre terrain de jeu : les réseaux sociaux.
Les débuts de Frédéric Taddeï sur CNews © Capture d'écran CNews
L'ancien journaliste de France 3 sera présent tous les week-ends sur la chaîne d'information de 22h à minuit sur Cnews. Il a expliqué son choix dans une interview.

"Bonsoir, mon nom est Frédéric Taddeï et me voilà de retour, en direct à la télévision, sur CNews et j'en suis ravi" a lancé l'animateur en apparaissant à l'écran hier soir à 21h59. Nouveau visage de la chaîne d'information en continu, l'ancien présentateur de "Ce soir (ou jamais !) " sur France 3, occupera désormais l'antenne de CNews tous les samedis et dimanches soir de 22h et minuit.

À lire aussi
"C'est le choc" : Un binôme déclare forfait sur blessure dans "Pékin Express" 2024 sur M6, Flavie et Jérémy réintègrent le jeu
TV
"C'est le choc" : Un binôme déclare forfait sur blessure dans "Pékin Express" 2024...
"Le combat des restos" : Norbert Tarayre animateur d'une nouvelle émission de cuisine sur M6
TV
"Le combat des restos" : Norbert Tarayre animateur d'une nouvelle émission de...
"Les Français sont de grandes personnes" : Interviewé par Laurence Ferrari dans "Paris Match", Gérald Darmanin défend CNews après la décision du Conseil d'État
TV
"Les Français sont de grandes personnes" : Interviewé par Laurence Ferrari dans...
"Koh-Lanta" 2024 : Après ses critiques contre William, Amri se dit victime d'une vague de "commentaires haineux et racistes" sur les réseaux sociaux
TV
"Koh-Lanta" 2024 : Après ses critiques contre William, Amri se dit victime d'une...

"Me voilà de retour, en direct à la télévision, sur CNews et j'en suis ravi"

Pour sa prise de fonction ce samedi 25 février 2023, Frédéric Taddeï a d'emblée expliqué aux téléspectateurs le concept de son émission baptisée "Les visiteurs du soir". "Vous connaissez cette expression : "Les visiteurs du soir" pour désigner ces conseillers de l'ombre qui viennent chuchoter le soir à l'oreille du président de la République. Il y en a dans tous les domaines, il n'est pas obligé d'être d'accord avec eux mais il se dit qu'ils savent de quoi ils parlent et que c'est bien utile de les écouter avant de prendre une décision" a-t-il débuté.

Un peu plus tôt dans la journée, Frédéric Taddeï avait accordé un entretien à nos confrères du Parisien pour justifier son arrivée sur la chaîne controversée du groupe Canal. "Je ne pense pas que CNews soit plus une chaîne d'opinion que les autres. On a tellement l'habitude d'entendre certaines opinions qu'on a l'impression qu'elles n'en sont plus. Il y a des gens qu'on n'invite pas sur certaines chaînes. Il y en a qu'on encense partout, d'autres qui se font systématiquement attaquer..." a-t-il expliqué avant d'avouer avoir "regardé un peu" la chaîne d'information avant d'accepter l'offre de la direction : "Ils sont prêts à faire des choses que plus personne ne fait. Une chaîne ouverte à de nouvelles façons de réfléchir, ça me plaît. Moi, je veux que ceux qui regardent l'émission se sentent plus intelligents après. Si ce que je fais ne convient pas à CNews, ils me le diront. Ils ne m'ont pas parlé d'audience, ça, c'est leur cheval de bataille à eux. ".

"Je ne suis pas allé travailler sur RT France parce que je soutenais Vladimir Poutine"

S'il concède qu'il n'a pas "l'intention d'inviter n'importe qui", Frédéric Taddeï affirme qu'il n'est pas là pour dire "aux gens ce qu'ils doivent penser". "Des millions de personnes sont capables de descendre dans la rue à la suite des attentats de 'Charlie Hebdo' pour défendre la liberté d'expression. Et, paradoxalement, certains viennent constamment vous dire : 'Vive la liberté d'expression, mais seulement la nôtre'", explique-t-il.

A lire aussi : Roch-Olivier Maistre, président de l'Arcom : "CNews respecte strictement le pluralisme politique"

Dans cet entretien, l'animateur de 62 revient également sur sa présence sur la chaîne russe francophone, RT France de 2018 à 2022. "Je ne suis pas allé travailler sur RT France parce que je soutenais Vladimir Poutine mais parce qu'on me donnait le droit de faire une émission où je pouvais dire ce que je voulais, y compris contre la Russie et Poutine. Ça s'appelait " Interdit d'interdire ". Le titre s'adressait autant à mes téléspectateurs qu'à mes employeurs. Je n'ai aucun regret. Mais avec la guerre, hors de question pour moi d'être sur une chaîne russe, alors que la France est dans le camp opposé" conclut celui qui a quitté la chaîne "par loyauté" pour la France, lors de l'invasion de l'Ukraine par la Russie en mars 2022.

l'info en continu
"C'est le choc" : Un binôme déclare forfait sur blessure dans "Pékin Express" 2024 sur M6, Flavie et Jérémy réintègrent le jeu
TV
"C'est le choc" : Un binôme déclare forfait sur blessure dans "Pékin Express" 2024...
"Le combat des restos" : Norbert Tarayre animateur d'une nouvelle émission de cuisine sur M6
TV
"Le combat des restos" : Norbert Tarayre animateur d'une nouvelle émission de...
"Les Français sont de grandes personnes" : Interviewé par Laurence Ferrari dans "Paris Match", Gérald Darmanin défend CNews après la décision du Conseil d'État
TV
"Les Français sont de grandes personnes" : Interviewé par Laurence Ferrari dans...
Box-office : "Bob Marley : One love" signe le meilleur démarrage de l'année, "Chien et chat" rate le podium, "Sans jamais nous connaître" dans le top 10
Box-office
Box-office : "Bob Marley : One love" signe le meilleur démarrage de l'année,...
"Koh-Lanta" 2024 : Après ses critiques contre William, Amri se dit victime d'une vague de "commentaires haineux et racistes" sur les réseaux sociaux
TV
"Koh-Lanta" 2024 : Après ses critiques contre William, Amri se dit victime d'une...
"L'univers BFMTV ne se limite plus à la chaîne" : Pourquoi la chaîne info n'a pas diffusé la panthéonisation de Missak Manouchian
TV
"L'univers BFMTV ne se limite plus à la chaîne" : Pourquoi la chaîne info n'a pas...