Gaël Sanquer (NRJ) : "Jean-Paul Baudecroux veut accentuer les passerelles entre la radio et NRJ12"

Partager l'article
Vous lisez:
Gaël Sanquer (NRJ) : "Jean-Paul Baudecroux veut accentuer les passerelles entre la radio et NRJ12"
Par Benjamin Rabier Rédacteur en chef
Addict aux audiences, Benjamin Rabier a choppé le virus de la télévision dès son plus jeune âge. Télévore et curieux de nature, il peut se passionner pour une saison de “The Voice”, un documentaire, un débat dans “C ce soir” ou une compétition sportive. Autre terrain de jeu : les réseaux sociaux.
Gaël Sanquer, directeur délégué des médias musicaux du groupe NRJ, en interview sur puremedias.com
Gaël Sanquer, directeur délégué des médias musicaux du groupe NRJ, en interview sur puremedias.com © François BERTHIER
Une semaine après la dernière vague des audiences radio publiée par Médiamétrie le jeudi 20 avril 2023, le directeur délégué des médias musicaux du groupe NRJ (NRJ, Nostalgie, Chérie Fm, Rire et Chansons) s'est entretenu avec puremedias.com.

Tout va bien pour NRJ. Dans la dernière vague des audiences radio publiée par Médiamétrie jeudi 20 avril 2023, la station conforte son statut de quatrième radio nationale de France. Radio musicale la plus écoutée dans l'hexagone, NRJ se rapproche même de France Info et du podium des radios les plus écoutées de France. Pour la vague janvier-mars 2023, la radio au format "Hit Music Only", dirigée par Jean-Paul Baudecroux et emmenée par Manu Lévy le matin et Cauet l'après-midi, a diverti 4,57 millions d'auditeurs chaque jour, soit une progression de 74.000 auditeurs sur un an et de 464.000 auditeurs sur une vague. Pour puremedias.com, Gaël Sanquer, le directeur délégué des médias musicaux du groupe NRJ (NRJ, Nostalgie, Chérie FM, Rire et Chansons) dresse le bilan de la station.

À lire aussi
"Les téléspectateurs de 'Sur le front' n'ont pas l'impression de se faire engueuler" : Hugo Clément décrypte le succès de son émission sur France 5
Interview
"Les téléspectateurs de 'Sur le front' n'ont pas l'impression de se faire...
Ycare nouvelle recrue des Enfoirés 2024 : "Je me suis demandé si j'avais ma place par rapport à ma propre carrière"
Interview
Ycare nouvelle recrue des Enfoirés 2024 : "Je me suis demandé si j'avais ma place...
"Si France 2 m'avait dit de ne pas faire 'Danse avec les stars', j'aurais arrêté 'Affaire conclue'" : La mise au point cash de Caroline Margeridon
Interview
"Si France 2 m'avait dit de ne pas faire 'Danse avec les stars', j'aurais arrêté...
Keiona ("Danse avec les stars") : "J'éprouve un sentiment de fierté de représenter le drag français en prime-time sur TF1"
Interview
Keiona ("Danse avec les stars") : "J'éprouve un sentiment de fierté de représenter...

Propos recueillis par Benjamin Rabier

Puremédias : Comment se portent les radios du groupe NRJ ?
Gaël Sanquer : Très bien. Les chiffres qu'on a reçus jeudi dernier étaient vraiment très bons. Presque 10 millions d'auditeurs nous écoutent chaque jour. On gagne 500.000 auditeurs sur une vague, c'est assez considérable. La durée d'écoute augmente aussi. La stabilité de notre offre fait le succès actuel. Nos quatre morning (NRJ, Nostalgie, Chérie FM, Rire et Chansons) progressent simultanément, c'est quand même assez rare. Une grille se construit sur la durée, pierre après pierre. Concernant le média radio, la vague confirme qu'il reste un "mass media" puissant avec près de 40 millions de Français qui écoutent chaque jour la radio. 2h36 d'écoute par jour, c'est solide.

Sur NRJ, de 6h à 10h, la matinale de Manu Levy cartonne depuis 12 ans. Sur la dernière vague et sur un an, ses audiences augmentent encore : comment expliquez-vous cette longévité ?
La radio est un média d'habitude. Il y a encore des auditeurs qui nous découvrent et qui découvrent l'univers de Manu. C'est un mec hyper drôle dans la vie comme à l'antenne, un perfectionniste, un passionné de radio. Je crois que les auditeurs ne s'y trompent pas. Et il sera encore là avec nous l'année prochaine. Je crois que ça deviendra la matinale qui aura duré le plus longtemps sur NRJ historiquement. Ça reste de 6h à 10h.

L'autre temps fort de la grille de NRJ s'appelle Cauet. Son 15h-19h affiche un bilan positif malgré une baisse de régime entre 17h à 18h30. Allez-vous changer des choses l'année prochaine ?
Non, il remplit tous les objectifs. Cauet sera toujours sur NRJ, de 15h à 19h, la saison prochaine. En 2018, c'était un pari de mettre un "drive" dont la promesse était de jouer et de rire avec l'actualité. Le pari est rempli puisqu'il continue à progresser sur la vague qui vient de sortir. La promesse c'est une bonne vanne sur l'actualité et un bon hit dans un univers bienveillant. Un univers divertissant. On est une vraie offre alternative.

Ils ont dit
"On capitalise sur nos têtes d'affiches, nos incarnants"
Gaël Sanquer

NRJ a un peu plus de mal le soir avec des quarts d'heure moyen dans le rouge sur un an, comment l'expliquez-vous ?
Il faut comparer ce qui est comparable. Il y a un an, il y avait du talk à cette heure-là. On était sur une durée d'écoute, donc une part d'audience un peu plus élevée. Là, l'émission progresse sur une vague, et on progresse de +50% sur les 15-24 ans. À priori, proposer de la musique le soir n'est pas un non sens, ça semble rencontrer son public. On renouvelle cette case pour l'année prochaine. Toujours incarnée par Louis.

La grille de NRJ se construit autour de bloc d'émissions qui dure 3 ou 4 heures. Une stratégie bien différente des radios généralistes. En quoi est-ce la recette gagnante pour vous ?
On capitalise sur nos têtes d'affiches, nos incarnants. On avait fait l'essai pendant la période de confinement d'allonger la tranche horaire de Manu et on a vu que les auditeurs répondaient présents. On a donc pérennisé cette situation. Tant que les auditeurs nous suivent, on poursuit cette stratégie-là.

Ils ont dit
"Contrairement à NRJ, les plateformes de streaming n'ont aucune contrainte, ni de réglementation"
Gaël Sanquer

Comment NRJ résiste à l'explosion des plateformes (Spotify, Deezer...) ?
Ce sont deux offres complémentaires. La radio reste un media qui se consomme d'une manière assez différente des plateformes de streaming. La radio c'est incarné, c'est de l'humour, des références. C'est encore le media qui est prescripteur pour la musique. La radio, c'est aussi du local. Quand on écoute NRJ Lyon, on n'écoute pas la même chose que lorsqu'on se branche sur Nostalgie Le Mans. Dans chacun de nos programmes locaux, il y a cette implantation locale. Les plateformes de streaming ne peuvent pas proposer cela. C'est tout cet ensemble de choses qui nous rendent différent. Même si je le rappelle, nous évoluons dans un univers de contraintes alors que les plateformes de streaming font ce qu'elles veulent. Elles n'ont aucune espèce de contraintes, ni de réglementation.

Quelle place a pris le podcast dans les performances d'aujourd'hui ?
C'est très important pour nous. C'est à la fois du replay mais pas que. Sans surprise, les gros succès en replay, c'est Manu Levy suivi de Cauet. La surprise vient peut-être de Rires & Chansons avec "L'appel trop con" de Martin qui est le troisième plus gros replay du groupe. On a aussi une offre de podcasts natifs avec de beaux succès comme par exemple "Conte-moi l'aventure" qui s'est rapidement classé dans le top enfant Apple Podcast qui vient de fêter son million d'écoutes. Aujourd'hui, le podcast est devenu quelque chose d'indispensable pour les radios. Ce qu'on voit et qui peut être surprenant, c'est que les replays des émissions dans leur intégralité fonctionnent mieux que les séquences découpées.

NRJ cartonne à la radio là où NRJ12 peine à la télévision. Allez-vous accentuer les passerelles ?
C'est une volonté de Jean-Paul (Baudecroux) de mettre en place et d'accentuer ses passerelles. Outre les émissions de Cauet diffusées en formule best-of de 52 minutes le week-end, nous avons lancé cette saison un nouveau programme, "Les Masters du rire", qui est une adaptation des Open du rire de Rire & Chansons avec une soirée thématisée avec des humoristes le jeudi soir. D'autres sont en réflexion mais c'est trop tôt pour en parler.

NRJ
NRJ
"NRJ Music Awards" 2022 : Début de polémique autour des votes payants, la station s'explique !
Changement à la tête de NRJ 12 et Chérie 25
NRJ Group : Quels résultats financiers en 2021 ?
Voir toute l'actualité sur NRJ
l'info en continu
"Camille & images" : Pourquoi TF1 bascule l'émission de Camille Combal le mardi soir à partir de ce soir
TV
"Camille & images" : Pourquoi TF1 bascule l'émission de Camille Combal le mardi...
"Ça fait partie du jeu" : Hugo Clément réagit aux audiences catastrophiques de "Nos grandes décisions", sa nouvelle émission sur France 2
TV
"Ça fait partie du jeu" : Hugo Clément réagit aux audiences catastrophiques de...
"Top Chef" 2024 : Découvrez les visages des 16 candidats de la saison 15 de l'émission culinaire de M6
TV
"Top Chef" 2024 : Découvrez les visages des 16 candidats de la saison 15 de...
Quels artistes seront présents à la soirée des 40 ans du Top 50 ce soir sur M6 ?
TV
Quels artistes seront présents à la soirée des 40 ans du Top 50 ce soir sur M6 ?
"Star Academy" : 15 jours seulement après sa sortie, "Ceux qu'on était" de Pierre Garnier est (déjà) certifié single d'or
TV
"Star Academy" : 15 jours seulement après sa sortie, "Ceux qu'on était" de Pierre...
"Je l'attendais depuis cinq ans cette vidéo..." : Dans "TPMP", Cyril Hanouna enterre la hache de guerre avec Camille Combal
TV
"Je l'attendais depuis cinq ans cette vidéo..." : Dans "TPMP", Cyril Hanouna...